Lemieux vu par Gaudreau : le restaurant se fait galerie
Restos / Bars

Lemieux vu par Gaudreau : le restaurant se fait galerie

Une surprise attendait le peintre Jean Gaudreau au 634, Grande Allée Est, à Québec en juillet dernier. Lui qui avait été attiré à cette adresse par l’ouverture d’Ophelia, il a remarqué sur le mur de pierre taillée une plaque commémorative : « Ici vécut Jean-Paul Lemieux. »

Gaudreau a pénétré dans la salle à manger habité d’une certaine fébrilité : celle d’habiter le même espace que son idole de jeunesse. « Je l’ai rencontré à 12 ans avec ma mère. J’ai été voir une de ses expositions et c’est vraiment là que l’étincelle a jailli pour mon métier. »

Aménagée avec goût, la salle à manger lui a inspiré un projet d’exposition dès le premier regard. Début septembre, il a rencontré le propriétaire Fabio Monti pour lui en glisser un mot. Ce dernier, déjà sensible à son travail, a accueilli le projet avec ouverture.

ophelia-7

Un dialogue en 7 œuvres

D’emblée, Gaudreau a voulu adapter ses toiles à l’environnement et non l’inverse. Il a donc pris les mesures de lieux d’accrochage potentiels et s’est laissé porter par l’ambiance terre-mer déjà instaurée. « Je ne voulais pas créer une espèce de pizza garnie », rit-il.

C’est ainsi qu’il a convenu avec Monti d’un projet d’exposition en 7 tableaux, chacun inspiré d’une œuvre de Lemieux, au travers desquelles s’instaure un échange intime qui permet presque de les entendre converser. Sans dénaturer le travail de l’illustre peintre, Gaudreau estime le prendre tendrement par la main pour le conduire ailleurs, en l’énergisant de ses techniques mixtes et de ses couleurs.

Un restaurant, lieu culturel?

ophelia-29

« J’ai des œuvres partout en galerie… Les pros n’exposent pas dans les restaurants. Ce sont souvent les amateurs qui se retrouvent là et c’est bien correct comme ça », explique Gaudreau, qui croit cependant que dans le bon contexte il peut en être autrement.

En développant des œuvres sur mesure, en investissant dans des boîtiers de type muséal et en travaillant les éclairages, le tandem Gaudreau-Monti a fait tout ce qui était nécessaire pour favoriser une intégration réussie à la salle à manger. « Je crois qu’on a réussi à établir une synergie particulière », souligne le restaurateur.

Le vernissage aura lieu le 14 mars prochain en formule 5 à 7. Quelques places sont toujours disponibles. Les personnes intéressées sont invitées à réserver leur place en écrivant à equipe@brouillardcomm.com. L’exposition, elle, se poursuivra pendant un mois.

Restaurant Ophelia
634, Grande Allée Est – Québec
418 524-8228
www.restaurantophelia.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!