Blogue de Ludovic Langlois-Therien Le blogue à Ludo RSS

Un blogue d'actualité comparée. Parce qu'ailleurs, c'est (souvent) ici, et vice versa.

Les élites ont raison

12 septembre 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
2

Il y a quelques semaines, lorsque le projet de Charte des valeurs fut rendu public pour la première fois, on déplorait l’absence de contextualisation de la part  du gouvernement face à un barrage médiatique quasi-unanime. Rappel des faits : dans le Québec et le Canada actuels, la Charte des valeurs est un projet très controversé car il empiète significativement sur les libertés individuelles sans faire clairement la preuve d’un objectif prépondérant, sinon de plaire à une certaine majorité au Québec. En effet, et il s’agit d’un élément souvent éclipsé des discussions, un sondage récent indiquait que 57% de la population québécoise était favorable à la Charte des valeurs (plus de 65% des francophones!). Si en soit, la Charte des valeurs, peut sembler un document risible et maladroit; à la lumière de son appui populaire, il serait inconvenable de la rejeter aussi cavalièrement. Face à des éditoriaux vitrioliques, c’est le Devoir qui s’est efforcé de faire la démonstration du soutien populaire à cette mesure (ici, ici et là). Dans une série d’éditoriaux sur la laïcité, le Devoir résume comment et pourquoi le Québec se montre généralement sceptique face à la liberté religieuse et ouvert à l’énonciation de [...]

Lire le billet →

Le Québec face à la liberté de religion: le silence de la raison

22 août 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
21

L’été a été marqué par un regain d’intérêts dans le débat public pour les questions concernant la religion et l’espace public. Comme en 2007 à l’époque de la « crise des accommodements » et de la Commission Bouchard-Taylor, ce regain d’intérêt a été caractérisé par une grande émotivité et l’incapacité de traiter des questions de fonds dans le débat public. Ce contexte explosif commande que ces questions touchant les accommodements et la liberté de religion soient gérées avec beaucoup de prudence. Malheureusement, les fuites sur la Charte des valeurs du Parti Québécois et la réaction incidente du gouvernement laisse présager une approche archaïque, qui exploite l’incompréhension plutôt que de chercher à la résoudre. Selon les fuites parues dans les journaux, la Charte des valeurs interdirait le port de signes religieux ostentatoires dans les milieux de travail publics tel que les écoles et garderies, les hôpitaux, les agences du gouvernement, etc.  D’emblée, la majorité de la société québécoise apparait fortement sceptique face aux manifestations de la liberté de religion. Un sondage paru en mai dernier indiquait entre autres que 69% des québécois sont d’opinion que les accommodements religieux nuisent au bon fonctionnement des institutions publiques et 54% croient [...]

Lire le billet →

Le mariage gay aux États-Unis: un enjeu de fédéralisme

1 juillet 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien

On a tôt fait de se réjouir au Québec des arrêts de la Cour suprême des États-Unis concernant la validation du mariage gay. On y a surtout vu un autre signe d’une société plus égalitaire. Rappel des faits. La Cour suprême a rendu verdict dans deux affaires: l’une concernant la validité d’une loi fédérale (Defense of Mariage Act, ou « DOMA ») décrivant le mariage comme une « union entre une femme et un homme »; l’autre concernant la possibilité pour des opposants au mariage gay en Californie de faire adopter un référendum gagnant contre le mariage gay, dans la mesure où le référendum avait été déclaré invalide par une Cour californienne et où le gouvernement californien s’était résigné à légaliser le mariage entre personne de même sexe. Dans les deux cas, la Cour suprême a choisi de limiter le pouvoir fédéral et de donner préséance au pouvoir des états. Dans le cas de DOMA, la loi fédérale a été invalidée en partie parce qu’elle empiétait de manière incohérente sur la législation des états permettant les unions entre personnes de même sexe. Par exemple, les mariages gays au Massachusetts étaient traités de manière inéquitable en vertu du droit fédéral comparé aux autres unions reconnues [...]

Lire le billet →

Neutre turban, bière symbolique

15 juin 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
2

Ça y est, on peut enfin dormir sereinement. La FIFA a décidé de permettre le port du turban, et la Fédération québécoise de soccer est rentrée dans le rang. La poussière retombe tranquillement. Ouf ! Pourtant, l’interdiction du turban promulguée par la FQS avait enflammé les passions, et rappelé le douloureux souvenir du contexte de la Commission Bouchard-Taylor. En fait, peu importe qu’on soit d’accord ou non avec l’interdiction du turban ou la rectification de la FIFA, l’épisode a fait ressortir l’inénarrable malaise d’une partie de la population envers les accommodements religieux, et l’incompréhension de ce malaise de la part du Canada. Comme d’habitude, d’un côté, la société québécoise a été accusée d’intolérance — ce qui constitue l’affront suprême dans notre monde libéral globalisé (!!). De l’autre, on a tenté de faire valoir la neutralité du sport, le gros bon sens, etc. Pourtant, le communiqué de la FIFA au Canada frappe par son silence lourd sur la question religieuse. Les joueurs auront droit de porter une coiffe, ie. un bandeau, une tuque, une casquette… et tiens, pourquoi pas un turban. Dans la mesure où ça ne pose pas danger et qu’il est de même couleur que le maillot d’équipe. La [...]

Lire le billet →

Vaut mieux être hétéro et en santé que gay et malade: le poids des mots (et des récompenses)

26 mai 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
1

Le 18 mai dernier, le nouveau Guide DSM-V était publié par l’American Psychiatric Association. La même semaine, l’université McGill annonçait l’octroi d’un doctorat honorifique à la philosophe Judith Butler — dont l’oeuvre est très critique de la définition psychiatrique de l’orientation sexuelle dans le DSM.  Le DSM, abréviation anglaise pour Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, établit la nomenclature de la psychiatrie depuis 1952. En d’autres mots, comme une encyclopédie, le DSM catégorise les « troubles mentaux » et les critères avec lesquels les psychiatres les identifient. S’il y a une certaine ironie à voir la consécration simultanée du DSM et de Mme Butler, cela atteste surtout du chemin parcouru depuis les années 1950, autant dans le domaine de la santé mentale que dans l’acceptation de la diversité sexuelle. Par exemple, les éditions DSM I et II, en vigueur entre 1952 et 1968, établissaient que l’homosexualité constituait une maladie mentale — un « trouble de l’orientation sexuelle » auquel la psychiatrie pouvait heureusement (!) fournir des pistes de guérison. En 1980, le DSM-III a remplacé le terme « troubles de l’orientation sexuelle » par « orientation sexuelle égodystonique » . En gros, le désir de changer de sexe. En 2013, le [...]

Lire le billet →

Rob Ford qui fume d’la coke : savoir tracer la ligne

19 mai 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
1

On évoquait récemment sur ce blogue la progression de l’opinion publique (et politique) par rapport à la consommation de drogues. Essentiellement, on suggérait une tendance vers la décriminalisation du cannabis, sinon de toutes les drogues comme au Portugal. D’ailleurs, rappelons-le au passage, si un maire quelconque était pris à fumer du crack à Lisbonne, il en serait quitte pour une amende et un suivi avec travailleurs sociaux. Ce qui nous amène à Rob Ford, maire actuel de Toronto et consommateur allégué de crack dans son temps libre. Malheureusement pour lui, au Canada, outre les répercussions légales de la possession du dérivé de cocaïne (max. 7 ans de prison), c’est l’opprobre qui guette le tumultueux politicien. Rappel des faits: une vidéo circulerait montrant le maire de Toronto, Rob Ford, en train de fumer du crack avec deux comparses issus du milieu interlope. Des journalistes du Toronto Star auraient vu ladite vidéo et confirmé son contenu. M. Ford a rejeté les allégations en les qualifiant de « ridicules », avant de partir pour le long weekend. Entre temps, commentateurs se [...]

Lire le billet →

Pro-guns, pro-choix : même combat ?

12 mai 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
5

  À chaque fusillade aux États-Unis, on trouve pathétique l’incapacité des parlementaires américains à ouvrir un débat sérieux sur le port des armes. Les militants pro-guns se cambrent : aucune discussion de régulation ne serait acceptable !   Bof, on peut toujours se dire que l’obstination de ces militants vient du fait qu’ils n’ont pas d’arguments valables. Il est donc évident qu’ils profitent de l’absence de tout débat…   Pourtant, dans le contexte de l’avortement, on assiste ici à la même rhétorique de la part des militants pro-choix et ce, malgré qu’il existe des arguments très valables pour défendre leur position dans un éventuel débat. Les pro-choix n’en démordent pas : pas question d’ouvrir un débat sur l’avortement.   Pro-guns, pro-choix : même combat ?   Il n’y a jamais eu de véritable débat public sur l’avortement au Canada. Le régime actuel est plutôt le fruit de décisions de la Cour suprême.   Dans beaucoup de pays, les femmes ont accès à l’avortement mais doivent faire homologuer leur choix par un comité de médecins (souvent, après un certain délai de grossesse). C’était le cas au Canada avant : pour se faire avorter, les femmes devaient obtenir l’autorisation d’un comité hospitalier. Néanmoins, comme certains hôpitaux étaient [...]

Lire le billet →

Progrès stupéfiant(s) !

5 mai 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien

La semaine dernière, le joueur Jason Rollins de la NBA déclarait publiquement son homosexualité. Une grande partie de la discussion engendrée concernait la pertinence d’en faire une histoire médiatisée. En d’autres mots, qu’il s’agissait d’un truc banal, en soit non-controversé et qu’aucun félin ne devrait être flagellé pour si peu. Moins de 10 ans après l’acceptation du mariage gay au Canada et le rejet des lois anti-sodomie aux États-Unis, il y a eu une gigantesque progression. Et parlant de progression, hier se déroulait la 14ème marche mondiale pour la légalisation du cannabis. Outre l’homosexualité, le contrôle des drogues est probablement l’une des questions à avoir le plus évolué aux niveaux politique et public dans les dernières années. Et pour le mieux ! Bien qu’il ait longtemps été de notoriété scientifique que la répression criminelle de l’usage des drogues n’est pas efficace, la classe politique a été extrêmement méfiante par rapport à un tel constat. Par exemple, en 1995, un rapport de l’OMS critiquant la répression de l’usage de la cocaïne et  suggérant sa décriminalisation se voyait censuré sous peine de représailles budgétaires de la part des États-Unis. Puis en 1999, le Portugal, aux prises avec les pires problèmes de [...]

Lire le billet →

Excès de chauvinisme du dimanche: re-regard sur les Oscars 2013

28 avril 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
3

En marge des discussions sur l’identité québécoise provoquées par le projet de loi 14, il y a le rapport spécial entretenu avec la culture québécoise. On l’a mentionné sur ce blogue: le français au Québec est d’abord mis sous pression du fait de l’internationalisation de la société québécoise -  un phénomène qui se manifeste par l’importance accrue de l’anglais.   En contrepartie, la culture québécoise n’a jamais été aussi peu endiguée par nos frontières. L’exemple populiste le plus remâché est le nombre de films québécois en nominations aux Academy Awards ™ ces dernières années. On l’a déjà mentionné ici aussi: l’imaginaire collectif aime les nombres. Et bien, dans les trois dernières années, pas moins de 4 cinéastes québécois ont été nominés à la prestigieuse cérémonie.   On a fait grand cas de Yan England, nominé dans la catégorie du meilleur court. Il a perdu, la précieuse statuette est allé à Shawn Christensen pour le film Curfew. Bande annonce du film Curfew Entendons-nous, Curfew, un film réalisé à New York par un gars de New York, n’a a priori aucun lien avec la culture québécoise.   Or, quand j’ai vu le film, j’ai été surpris d’entendre une chanson d’Avec pas [...]

Lire le billet →

Boston et l’incohérence des valeurs conservatrices

24 avril 2013 · Divers · Ludovic Langlois-Therien
2

Lundi dernier, dans la foulée des explosions à Boston, Justin Trudeau donnait une entrevue à l’émission The National. La question était inévitable: Si vous étiez premier ministre du Canada, comment auriez-vous réagi face à la tragédie ? Et Justin de répondre (je paraphrase) : « En premier lieu, j’offrirais du support, mes sympathies et condoléances, et toute l’aide nécessaire, comme après le 11 septembre, tout le support matériel nécessaire (…) au cours des jours suivants, nous devrions regarder les causes fondamentales (« root causes »). À ce moment, on ne sait pas ce qui s’est passé, si c’était du terrorisme, ou un fou (…) Mais une chose est sûre, ce genre d’évènement survient parce que quelqu’un se sent complètement exclu, en guerre contre des innocents (…) Notre approche devrait être, d’où viennent ces tensions ? » Évidemment, quelques heures à peine après le drame, une réponse aussi relativisante avait le potentiel de déclencher des réactions émotives fortes. Le lendemain, l’actuel premier ministre M. Harper sermonnait le jeune Trudeau (encore, je paraphrase): « Lors de tels évènements, lors d’une telle violence, on ne s’assoit pas en essayant de rationaliser, de faire des excuses, ou de comprendre les causes fondamentales. (…) On doit condamner les actes vigoureusement [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 212

S’abonner au blogue

Catégories

Archives