Blogue de Normand Baillargeon Normand Baillargeon RSS

Je suis professeur à l'UQAM. Ma spécialité est la philosophie de l'éducation. J'ai écrit quelques livres sur différents sujets qui m'intéressent, dont celui-là, mais aussi quelques autres.

Pour saluer Turing

23 juin 2012 · Divers, Livres · Normand Baillargeon
4

Décidément, c’est ma semaine nécrologique! Mais je ne pouvais laisser passer le centième anniversaire de la naissance d’Alan Turing (23 juin 1912-7 juin 1954). Ce personnage, génial, est aussi une figure tragique : il s’est suicidé après que les tribunaux lui ont imposé un traitement chimique destiné à guérir son homosexualité et qui lui avait fait… pousser des seins. Alan Turing a été l’un des plus profonds et fascinants génies du XXe siècle. Ses travaux sont notamment à l’origine de l’ordinateur, dont il a formulé le modèle théorique dès 1936 : il n’avait alors que 24 ans ! On appelle depuis ce modèle une «Machine de Turing». Avez-vous consulté Google aujourd’hui?  Le logo était une machine de Turing!   Le travail que Turing a accompli durant la seconde guerre mondiale a longtemps  été tenu secret. Celui-ci a en effet été capital pour le déchiffrement des codes secrets d’Enigma, la machine à encryptage prétendue inviolable utilisée par les nazis afin de communiquer entre eux. Il est vraisemblable que Turing, ainsi que ses collaborateurs, ont par là considérablement raccourci la durée de la guerre. Turing s’est donné la mort, comme je l’ai dit. Il l’a fait en croquant dans une pomme trempée dans le cyanure, [...]

Lire le billet →

Artistes, intellectuel-les et syndicalistes unis contre la loi spéciale

22 juin 2012 · Divers, Politique, Société · Normand Baillargeon
9

[Cette pétition, que j'ai signée et qui est à présent fermée, réunit 1174 signataires.] CONTRE L’INFÂME LOI SPÉCIALE Artistes, intellectuel-les et syndicalistes unis contre la loi spéciale Nous artistes, intellectuels et syndicalistes, nous levons pour dénoncer la loi 78 qui attaque les libertés et droits fondamentaux garantis par les Chartes canadienne et québécoise. Nous constatons notamment que la liberté d’expression est bafouée par les limites intolérables imposées aux manifestations dans le temps, le nombre et l’espace; que la liberté de conscience est violée par la création du délit d’opinion; que la liberté d’association est menacée par des mesures sans précédent contre le droit de s’organiser. La liberté d’expression L’article 30 de cette loi, en stipulant que « quiconque aide ou amène une autre personne à commettre une infraction visée par la présente loi commet lui-même cette infraction », ouvre la porte à toutes sortes d’interprétations, jusqu’aux plus farfelues, qui en viennent, au final, à laisser l’application de ladite loi au jugement arbitraire des policiers ou des directions d’établissements d’enseignement. Un enseignant qui propose la lecture des Misérables de Victor Hugo, où l’on voit le peuple se soulever contre un gouvernement injuste, et suscite ce faisant l’exaltation d’un de ses [...]

Lire le billet →

Pour saluer Voltairine de Cleyre (1866-20 juin 1912)

20 juin 2012 · Divers, Livres, Politique, Société · Normand Baillargeon
2
Pour saluer Voltairine de Cleyre (1866-20 juin 1912)

L’anarchiste américaine Voltairine de Cleyre est décédée le 20 juin 1912, il y a donc aujourd’hui 100 ans. Chantal Santerre et moi-même, aidés de plusieurs compagnons, avons édité la première anthologie de ses écrits en langue française: D’espoir et de raison. Écrits d’une insoumise. Quelques autres titres ont suivi et Voltairine est désormais sortie du trou noir de l’oubli où elle avait été tristement confinée. Pour la saluer et afin de la faire connaître à ceux et celles qui ne la connaîtraient toujours pas, voici quelques éléments biographiques. ***  [elle a été] la plus douée et la plus brillante femme anarchiste qu’aient produit les Etats-Unis.  Emma Goldman   Elle est la plus grande intellectuelle que j’ai rencontrée, la plus patiente, la plus brave et la plus aimante camarade que j’ai eue. Elle a mis toute sa vie de souffrance au service d’une cause obscure : l’eût-elle consacrée à une cause populaire, elle serait devenue célèbre et le monde entier l’aurait acclamée[1].  George Brown   Toute sa vie a été une protestation contre les simulacres, un défi lancé à toutes les hypocrisies et une force incitant à la révolte sociale.

Lire le billet →

Tentative de description du printemps érable (article pour le journal Le Monde)

19 juin 2012 · Divers, Politique, Société · Normand Baillargeon
70

[Version longue d'un texte paru dans Le Monde, France] Ce n’est, on le sait, qu’au crépuscule que la proverbiale chouette prend son envol : et puisque se poursuit toujours le mouvement — étudiant d’abord puis, plus largement, social — qui secoue le Québec depuis le 13 février, ce n’est pas sans risque qu’on prétendra cerner quelque chose de son sens et de sa portée. Voici néanmoins quelques observations que je soumets assez volontiers à l’épreuve du temps. Récentes et fragiles conquêtes Pour commencer, si la hausse des frais de scolarité décrétée par le Gouvernement Charest (Parti Libéral) a pu susciter une résistance si passionnée qu’on l’a le plus souvent trouvée incompréhensible ailleurs en Amérique du Nord, où les frais exigés sont souvent bien plus élevés encore, c’est que cette hausse s’en prend à ce qui est, au Québec, un acquis récent, précieux et qui demeure fragile. Ce véritable trésor collectif est celui de l’accessibilité aux études supérieures pour les Québécois francophones. Cette conquête ne date en effet que de la Révolution Tranquille, et plus précisément de la célèbre Commission Parent (1961-1966), vaste chantier de réflexion et de recommandations qui crée le Ministère de l’éducation du Québec (1964), invente des écoles [...]

Lire le billet →

L’arche de Socrate

14 juin 2012 · Divers, Livres · Normand Baillargeon
13
L’arche de Socrate

Mon plus récent livre, L’arche de Socrate. Petit Bestiaire Philosophique, sort en Europe ces jours-ci (il arrivera au Québec en août). Je suis heureux et honoré que la couverture soit un magnifique cadeau de mon ami, le grand Siné. Description du livre par l’éditeur: De l’âne de Buridan au zèbre de Drestke, les animaux dans l’imaginaire et la pensée des philosophes Depuis toujours, des animaux surgissent dans la pensée et les écrits des philosophes, comme ils ont surgi des écrits et de la pensée des romanciers, des fabulistes et des poètes. Normand Baillargeon, l’auteur du Petit cours d’autodéfense intellectuelle, entreprend ici un premier repérage de la présence animale dans l’univers philosophique. On y découvre comment, tout au long de l’histoire des idées, des animaux ont servi de support ou d’inspiration à bon nombre de questions philosophiques sur la nature humaine, les droits des animaux, le déterminisme ou encore la mécanique quantique. Dans ce petit bestiaire, le chat de Shrödinger côtoie les poulets de Singer, le scarabée de Wittgenstein et une trentaine d’autres animaux au coeur d’un parcours à la fois ludique et didactique. Sommaire : Les Abeilles de Mandeville – L’Âne de Buridan – Les Animaux-Machines de Descartes – Le [...]

Lire le billet →

Je ne suis pas une PME : vademecum

6 juin 2012 · Livres, Politique · Normand Baillargeon
13

J’ai publié cet automne, chez Poètes de Brousse, un court essai intitulé: Je ne suis pas une PME. Plaidoyer pour une université publique. Il semble avoir été lu et discuté et je m’en réjouis. Il a notamment été commenté dans Le Devoir (fort bref!), fait l’objet d’un entretien ici, est recensé par François Doyon ici et par Le Mouton Noir ici. J’ai également reçu de très nombreux courriels en réaction à cet essai. J’y exprime de vives préoccupations quant à la mutation que l’université connaît, celles-là même qui, en partie, font que je réclame depuis des années déjà la tenue d’États généraux — je ne dis désormais plus de l’Université, mais de l’enseignement supérieur, pusique je suis mantenant  convaincu qu’il est indispensable d’inclure les Cégéps dans cette réflexion collective. (On trouvera ici un appel datant de 2008 à de tels États Généraux signé par mon collègue Jacques Pelletier et moi-même). L’ACFAS m’a demandé un billet sur ce livre, expliquant commairemnet pourquoi je l’ai écrit et ce que j’y défends. J’ai pensé qu’il pourrait être opportun de reproduire ici le texte que j’ ai fourni en réposne à cette demande. Il me semble que des choses [...]

Lire le billet →

À MM. Pratte, Dubuc, Facal et à tous les autres qui ne comprennent pas

24 mai 2012 · Divers, Politique, Société · Normand Baillargeon
183

Bon nombre de commentateurs avouent avoir du mal à comprendre ce qui se passe actuellement au Québec ou démontrent carrément, par leurs commentaires et leurs analyses, qu’ils ne comprennent pas tout à fait. Très candidement Joseph Facal avouait ainsi hier, dans le Journal de Montréal: «Un des aspects les plus frappants de la crise actuelle est le profond décalage qu’elle révèle entre la mentalité de beaucoup de manifestants et la tournure d’esprit de gens comme moi. J’avoue très honnêtement que je ne l’avais pas vu venir.» Je ne jette pas la pierre à ces gens et moi-même j’avoue sans gêne que je ne comprends pas très bien certains aspects de la crise qui secoue le Québec. Il faudra qu’elle se termine et que du temps passe avant que l’on puisse faire un bilan serein et synthétique des événements et de leur signification: la Chouette de Minerve, c’est bien connu, ne prend son envol que le soir venu, après le tumulte de la journée. Mais ceci dit, et en tout respect, je pense comprendre au moins en partie pourquoi certains ne comprennent pas — et parmi ceux-là, je range non seulement des commentateurs, mais aussi une part du mouvement syndical et [...]

Lire le billet →

Je porterai dorénavant un carré noir

18 mai 2012 · Divers · Normand Baillargeon
118

 Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie. Les vérités de la Police sont les vérités d’aujourd’hui. Jacques Prévert Je porterai dorénavant un carré noir. [Ajout: sans enlever le rouge, bien entendu.Et les deux ensemble font un bien beau drapeau]  Je le porterai d’abord en solidarité avec ces jeunes gens que l’on  a sans répit humiliés, battus, matraqués, et gazés et pour ne jamais oublier ce qu’on leur a fait. Je le porterai pour me rappeler que je suis en deuil de la démocratie, pour dire à tous et à toutes ma tristesse devant ce qui ressemble désormais plus, et je pèse mes mots, à une association de malfaiteurs qu’à un Gouvernement, à un rassemblement de mafieux gangrénés par la corruption et autour desquels flotte, immanquable, la nauséabonde odeur du scandale et du mépris de la société civile. Je le porterai pour me rappeler qu’on m’a menti en assurant que le débat sur les frais de scolarité a eu lieu : les étudiants et les professeurs se sont en effet retirés de ces consultations bidon organisées par les Libéraux et durant lesquelles il ne pouvait être sereinement traité; et pour me [...]

Lire le billet →

Une proposition (parmi de nombreuses autres) : imposer 100% des gains en capital

9 mai 2012 · Divers · Normand Baillargeon
19

Ce qu’on peut appeler le « comité d’urgence» — réuni par le Gouvernement Libéral il devait permettre de sortir de la crise de l’enseignement supérieur qui dure depuis 13 semaines — a mis de l’avant une solution qui a, avec raison, été jugée très insatisfaisante par les étudiantes et étudiants qui se sont prononcés à son sujet. Le cadre imposé … Cette solution, il faut le noter, se maintient dans le cadre dans lequel le Gouvernement a tout fait jusqu’ici pour confiner les débats sur la question du financement de l’enseignement supérieur et des frais de scolarité et elle en accepte la prémisse fondamentale, à savoir : qu’il n’existe pas de marge de manœuvre financière sur cette question; qu’il est hors de question de refiler la facture aux contribuables; et que les étudiants doivent donc faire leur [juste] part. Mais il est faux de dire que le Gouvernement n’a pas de marge de manœuvre et cette prémisse, qui est désormais l’éteignoir avec lequel on interdit tout débat politique, doit être combattue de toutes nos forces. … et l’urgence d’en sortir Pour commencer, et on est gêné de rappeler ce truisme, toutes les décisions et orientations économiques sont des décisions politiques [...]

Lire le billet →

J’étais à Victoriaville, hier. Voici ce que j’ai vu

5 mai 2012 · Divers, Humeur, Politique, Société · Normand Baillargeon
240

Ceci ne prétend évidemment pas être une description objective et complète de la manif, mais rapporte simplement ce que j’ai vu. Tout a commencé de manière festive, dans le stationnement d’un Walmart. Nous étions quelques ( de 3 à 5, je dirais, au terme d’ un petit calcul maison sans prétention) milliers de personnes. Le Walmart (comme le Macdo) était fermé: on a au moins réussi ça! Mais je soupçonne que le petit boisé avoisinant n’aura jamais vu autant d’urine! Le départ a été donné et on a marché environ un kilomètre vers le Palais des congrès de Victo, qui est en fait un hôtel. La foule s’est massée devant ce lieu. Il n’y avait alors, c’est important de le dire, que quelques policiers «ordinaires» (une dizaine?) , en costume usuel, qui en bloquaient l’accès. Entre eux et nous des clôtures de métal, pas bien hautes. Je suis face au Palais. assez près pour bien voir la scène. Derrière nous, un camion dans lequel une personne hurle des slogans ou harangue la foule. Sur ma droite, quelques casseurs entreprennent de renverser les clôtures. Ils y arrivent et avancent vers les quelques flics qui se trouvent là. D’autres barrières tombent ou sont [...]

Lire le billet →
Page 12 sur 161...78910111213141516

S’abonner au blogue

@nb58

+ @nb58 →