Blogue de Normand Baillargeon Normand Baillargeon RSS

Je suis professeur à l'UQAM. Ma spécialité est la philosophie de l'éducation. J'ai écrit quelques livres sur différents sujets qui m'intéressent, dont celui-là, mais aussi quelques autres.

Entretien sur le «New Public Management» en éducation

8 avril 2014 · éducation, Normand Baillargeon, Politique · Normand Baillargeon
6

[Entretien accordé à Philosophie Magazine l'an dernier.] 1)   Récemment, le ministère français de l’Education nationale a fait valoir un projet de réforme de l’évaluation des enseignants qui s’inscrit dans une politique plus globale de « modernisation » du système scolaire français. Or, cette « modernisation » s’appuie en France sur les principes « gestionnaires » et « managériaux » du « New Public Management », avec le triptyque : décentralisation des responsabilités, gestion des ressources humaines et le contrôle de la qualité et de l’efficacité par l’évaluation. èPouvez-vous nous en dire plus sur ce courant anglo-saxon du « New Public management » appliqué à l’éducation ? Y a-t-il une philosophie derrière ce type de politique publique ?   R: Le « New Public Management » est apparu dès le début de l’ère Thatcher/Reagan et il est un élément non négligeable de l’arsenal constitué contre ce que, dans son rapport de 1975, la Commission Trilatérale appelait pudiquement, pour aussitôt le déplorer, le «surcroît de démocratie» affectant les pays industrialisés, ceci en raison des (trop) nombreux participants (cet euphémisme désigne l’immense majorité de la population) et de leurs aspirations[1]. On a ainsi assisté dans de nombreux pays (États-Unis. Canada, Australie, Grande-Bretagne, par exemple) à l’importation de modèles et de concepts de gestion du secteur privé pour  la [...]

Lire le billet →

PKP, le vide et le pouvoir infini: un texte de Jeanne Crépeau

25 mars 2014 · Divers, élections 2012, Politique, Société · Normand Baillargeon
16

[Jeanne Crépeau, une ami Facebook, a rédigé ce texte après qu'à la suite d'échanges sur ce réseau, je l'ai encouragée de le faire. Il me fait plaisir de le diffuser ici. Mme Crépeau n'est pas auteur, encore moins présente sur la place publique à ce titre. Je suis confiant que mes lectrices et lecteurs, sachant tout le travail et le courage que cette publication sur ce blogue demande à l'auteure, sauront commenter ce texte de manière respectueuse et constructive. Bonne lecture! ]   Il est 8h29, lundi matin, le 10 mars 2014. Marie-France Bazzo reçoit dans son émission à Radio-Canada celui qui vient de faire, la veille à midi, son entrée en politique; Pierre-Karl Péladeau. Elle demande: «La rumeur de votre candidature a été plusieurs fois démentie depuis plusieurs mois par vous et par Mme Marois et là, il y a six jours, vous auriez pris votre décision, pourquoi y allez-vous ?». Il me semble que c’est une bonne question à poser en ouverture à un milliardaire qui vient de faire le saut. La réponse commence par: «Ben j’ai eu l’occasion d’expliquer à plusieurs reprises, donc, depuis hier…» Oups. Déjà, là, j’ai envie de lui dire, comme à un ami: «Eille [...]

Lire le billet →

Une laïcité inachevée en éducation

24 mars 2014 · éducation, Normand Baillargeon · Normand Baillargeon
10

[Ce texte sera publié dans le prochain numéro de la revue À Bâbord. Cette revue existe depuis 11 ans et j'y signe une chronique éducation dans chaque numéro. Un excellente manière de contribuer à sa survie est de s'abonner — on peut le faire sur son site.]   [Ajout: texte légèrement modifié pour nuancer la position des opposants à la charte. Merci à mes amis FB] Depuis des mois déjà, le Québec discute âprement de laïcité. Il y a pourtant eu, dans tous ces échanges, un singulier point aveugle — ou du moins un sujet dont il n’a que bien peu été question. Ce thème, qu’on s’est bien gardé d’affronter directement, est celui du financement public des écoles privées confessionnelles.   Que des partisans de la « charte de valeurs québécoises», laquelle se proclame, au moins en partie, être une charte de la laïcité, ne soulèvent pas cet enjeu en demandant que l’on cesse de subventionner des écoles religieuses me semble très singulier. Quant aux adversaires de la charte, cette situation devrait être pour elles et eux une occasion en or de relever l’incohérence de la position gouvernementale : or,  s’il est vrai que certains adversaires de la charte n’ont pas manqué [...]

Lire le billet →

Prévert et le débat des chefs d’hier

21 mars 2014 · Normand Baillargeon, Politique · Normand Baillargeon
1

  Le 21 mars étant la Journée Mondiale de la poésie, j’ai demandé à mon poète préféré, Jacques Prévert (1900-1977) de commenter le débat des chefs tenu hier au Québec. Voici son texte: Vers la fin d’un discours extrêmement important le grand homme d’État trébuchant  sur une belle phrase creuse tombe dedans et désemparé la bouche grande ouverte haletant montre les dents et la carie dentaire de ses pacifiques raisonnements met à vif le nerf de la guerre la délicate question d’argent. (Le discours sur la paix, dans: Paroles)

Lire le billet →

L’affiche du colloque d’À Bâbord sur les retraites

16 mars 2014 · Normand Baillargeon · Normand Baillargeon
L’affiche du colloque d’À Bâbord sur les retraites

Ne vous gênez pas pour faire circuler. Et au plaisir de vous y croiser. Une belle journée, qui promet, sur un sujet crucial.  

Lire le billet →

Albert Einstein a dit

14 mars 2014 · Normand Baillargeon, Politique, Société · Normand Baillargeon
13
Albert Einstein a dit

C’est aujourd’hui l’anniversaire d’un de mes grands héros, Albert Einstein, né le 14 mars 1879 à Ulm, Wurtemberg. Il est mort le 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey.   Voici un texte politique de lui, puis, plus bas, quelques savoureux passages dans lesquels il se montre particulièrement en verve! Je rêve d’éditer les écrits politiques d’Einstein auquel j’ai d’ailleurs consacré un très long texte dans Québec Sceptique : avis aux éditeurs intéressés.  Un credo socialiste  […] l’essence de la crise de notre époque [tient à] la relation de l’individu à la société. L’individu est plus que jamais conscient de sa dépendance envers la société. Mais au lieu de concevoir cette dépendance comme un atout, comme un lien organique, comme une force protectrice, il la perçoit au contraire comme une menace à ses droits naturels ou même à sa survie économique. […] Le chaos économique de la société capitaliste telle qu’elle existe aujourd’hui est selon moi la véritable source du mal. [...] La situation qui [y] prévaut est caractérisée par deux principes : d’abord, les moyens de production (le capital) sont possédés privément et leurs propriétaires [...]

Lire le billet →

Une histoire de l’enseignement de l’histoire nationale

13 mars 2014 · éducation, Normand Baillargeon, Politique · Normand Baillargeon
3

Ouvrage recensé: BOUVIER, F., ALLARD, M., AUBIN, P. et LAROUCHE, M-C., L’histoire nationale à l’école québécoise, Regards sur deux siècles d’enseignement, Septentrion, Québec, 2012. ***  Quiconque s’est intéressé à l’éducation au Québec au cours des 50 dernières années le sait : de vifs débats ont eu cours et se poursuivent autour de l’enseignement de l’histoire nationale. Ces débats concernent par exemple les finalités de cet enseignement, les pédagogies auxquelles il est préférable d’avoir recours pour les atteindre, la définition même de l’histoire nationale et la place qu’il convient de lui faire dans le curriculum. Sur tous ces points, l’ouvrage que viennent de publier des historiens et didacticiens apporte des éclairages vraiment précieux, et même indispensables, en proposant rien de moins qu’une histoire de l’enseignement de l’histoire nationale au Québec. En abordant ce sujet, ce pavé (plus de 500 pages) couvre un territoire curieusement resté peu exploré. Ce territoire est très vaste : il va de la «préhistoire de l’enseignement de l’histoire nationale au Québec», en Nouvelle-France, jusqu’à l’enseignement de cette même histoire dans le cadre d’un programme conçu par compétences et prônant l’éducation à la citoyenneté (1995-2012). Le contenu du livre se décline en périodes historiques, mais sans négliger de [...]

Lire le billet →

Colloque de la revue À Bâbord sur les régimes de retraite

11 mars 2014 · Normand Baillargeon · Normand Baillargeon
1

La question des régimes de retraite est devenue incontournable au Québec, et c’est même désormais jusqu’aux conditions de la survie de certains d’entre eux dont on est contraint de débattre. Après la laïcité et les médias, cette pressante question fera l’objet du troisième colloque organisé par la revue À Bâbord. L’avant-midi sera consacré à des exposés présentés de deux spécialistes, Michel Lizée et Ianik Marcil, qui nous aideront à faire le point et à voir plus clair dans ce dossier hautement complexe. Quels régimes de retraite existent chez nous? Dans quelle mesure, et à quel point le cas échant, est-il exact que certains d’entre eux traversent une crise qui en remet en question la pérennité? Des document préparés par les conférenciers seront envoyés par courriel aux participant.e.s ou leur seront remis en séance : ils aideront à mieux comprendre et apprécier ces exposés. À ce premier volet pédagogique du colloque succède, en après-midi, un volet militant. On donnera alors la parole à des personnes et à des groupes qui présenteront des initiatives de résistance aux menaces qui pèsent contre les régimes de retraite existant, ou qui proposent des pratiques innovantes visant à créer des régimes de retraite pour les personne et [...]

Lire le billet →

Prendre parti

6 mars 2014 · Livres, Normand Baillargeon, Politique, Société · Normand Baillargeon
3

[Recension parue dans la revue Les Libraires] «Chaque jour il nous faut prendre parti dans notre vie d’écrivain, dans nos articles, dans nos livres» Jean-Paul Sartre, Situations II, 1948 Il y a cinquante ans, à l’automne 1963, un groupe de tout jeunes gens (ils sont au début de la vingtaine…) appartenant aux milieux  populaires a lancé au Québec une revue qui deviendra aussi une maison d’édition. Son nom? Parti Pris. Beaucoup d’entre ces jeunes gens et des participants à cette aventure sont maintenant bien connus, puisqu’ils s’appelaient Jean-Marc Piotte, Paul Chamberland, André Brochu, Gaston Miron, Patrick Straram, Pierre Vadeboncoeur — et plusieurs autres.  L’aventure ne durera cependant  pas très longtemps et Partis Pris, «météore dans le firmament culturel et politique québécois» (p.9),  publiera son dernier numéro à l’été 1968, au sommet de sa gloire et de son influence. Avec ce cinquantenaire, nous arrivons enfin à ce moment, trop longtemps reporté, du retour réflexif sur cette aventure intellectuelle marquante. Entre autres événements, un colloque a eu lieu cet automne, un dossier de la revue Spirale est paru et l’anthologie dont je vais vous parler a été publiée, sous la [...]

Lire le billet →

Une blague de Mark Twain pour philosophes

27 février 2014 · Divers, Livres, Normand Baillargeon · Normand Baillargeon
11

Je suis en train de lire un ensemble de textes (Journal d’Adam; Journal d’Ève) dans lesquels Mark Twain se moque de la Genèse, avec sa  verve habituelle. Twain, né Samuel Clemens dans le Sud esclavagiste en 1835, est mort en 1910, en laissant une oeuvre de romancier bien connue, mais aussi la réputation d’un fabuleux humoriste et d’un homme de mots d’esprit. Au fil des ans il est devenu abolitionniste, anticolonialiste, de gauche et très critique de la religion. C’est à ce volet de son oeuvre plus tardive que cette irrévérencieuse réécriture de la Bible appartient. La blague, à présent. Ève a adopté comme animal de compagnie le premier lion, malicieusement appelé McKinley, du nom du président américain. Or, elle s’aperçoit un jour que l’animal a un malaise. En lui ouvrant la gueule, elle constate qu’un chou qu’il a mangé est resté coincé dans sa gorge. Elle le retire et soulage McKinley. Mais ce faisant, elle constate, surprise, que l’animal a des dents de carnivores. Elle va aussitôt faire part de son étonnante découverte à Adam. (Ma traduction du texte, rapide et un peu approximative sans doute.) Adam est peu impressionné. — Où trouverait-il de la chair à manger? Je dus [...]

Lire le billet →
Page 1 sur 1612345678910...16

S’abonner au blogue

@nb58

+ @nb58 →