La face cachée des artistes
Arts visuels

La face cachée des artistes

Vous n’avez jamais entendu parler des aquarelles de Michel Tremblay, des sculptures d’Alain Stanké ou des photographies de Geneviève Borne? C’est normal! La plupart des artistes qui participent en ce moment à l’exposition Créer: l’été des rencontres improbables révèlent pour la première fois leur dimension méconnue.

Jusqu’au 2 septembre, le Centre d’art Diane-Dufresne de Repentigny rassemblera des œuvres qui en d’autres circonstances ne se seraient jamais côtoyées. C’est Diane, elle-même artiste multidisciplinaire, qui a imaginé le concept de l’exposition: une rencontre intimiste entre le grand public et la production artistique privée de personnalités d’abord connues pour un autre talent.

D’un jardin secret à l’autre

Les visiteurs de l’exposition sont ainsi appelés à découvrir les créations de plus de vingt artistes bien aimés du Québec et d’ailleurs. Chaque îlot scénographique met en contraste le parcours public de chaque artiste avec sa production personnelle, explorant au passage ses motivations.

«Pourquoi font-ils de l’art? Ils ont tous des raisons différentes. Certains pour trouver la paix. Pour Michel Tremblay, peindre est pratiquement salvateur. Ça lui permet de se mettre dans le bon état d’esprit pour écrire», confie Katrine Courtmanche-Gulian, chef de la division culture de la Ville de Repentigny et responsable du Centre d’art.

Les commissaires Richard Langevin et François Renaud ont frappé fort en dégotant notamment un croquis de Woody Allen dessiné par Jane Birkin, ou les encres de Juliette Binoche réalisées à partir du film Les amants du Pont-Neuf, de Leos Carax.

Une communauté mobilisée

Si l’on doit prévoir environ 45 minutes pour visiter l’exposition, le Centre d’Art Diane-Dufresne invite les visiteurs à poursuivre l’expérience avec un parcours gastronomique. Grâce à un passeport remis sur place et offrant des rabais, il est possible de partir à la découverte de créations inédites de neuf chefs de Repentigny. Ces derniers ont imaginé un plat interprétant à leur sauce l’une des œuvres de l’exposition.

À compter du 16 juillet, les Galeries Rive Nord, présentateur officiel, exposera les portraits des vingt artistes participants et disposera de son propre banc des rencontres impossibles. Ce qui enthousiasme Katrine: «C’est rare de voir autant d’acteurs d’une même communauté rassemblés autour d’un projet en arts visuels!»

Centre d’art Diane-Dufresne
11, allée de la création – Repentigny
450 470-3010
ville.repentigny.qc.ca/cadd

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!