BaladosJe vous aime beaucoup

Jean-Simon Desrochers: Portishead, Spinoza + Tzara et des toasts au fer

«Je ne fais pas de morale [dans mes romans], mais j’ai toujours dit que la morale, je la pellette dans le champ du lecteur. Débrouille-toi, pense. »

Sperme, poussière, chaleur et amour. Mon choc de découverte à la lecture de La Canicule des pauvres paru en 2009, le premier roman de Jean-Simon Desrochers. Et puis tous les autres! La Comédie Humaine du Québec, je vous le dis.

Si seulement je pouvais me promener dans sa tête…

Un gros merci sans filtre Jean-Simon.

– Antonine Salina

pour en voir plus

Ses livres: lesherbesrouges.com/jeansimon-desrochers/

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!