Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesBrasse camarade

Commentaire rapide (et vidéo) sur le revenu minimum garanti

 

Québec solidaire a lancé cette semaine sa proposition de revenu minimum garanti. C’est une idée que j’ai toujours trouvée intéressante — ne serait-ce que parce que le principe rallie (parfois) des gens aux deux extrêmes du spectre gauche/droite.

Historiquement, la personne la plus associée à cette notion est l’économiste et prix Nobel américain Milton Friedman. Friedman avait développé le concept d’un « impôt négatif sur le revenu » qui établissait un seuil de revenu minimal pour tous (et qui remplaçait plusieurs programmes sociaux), tout en préservant un incitatif au travail.

La proposition de l’ultra-libéral Friedman a aussi été reprise et développée par des militants et des partis de gauche, via diverses formes de revenu minimum garanti ou de revenu de citoyenneté. La proposition de Québec solidaire en est un exemple.

Dans la vidéo ci-dessous (merci à Frédéric Boiteau pour le lien), Friedman explique le fonctionnement de son impôt négatif et souligne la différence importante entre sa proposition et celle d’un revenu minimum garanti qui fixerait le « revenu minimum » au seuil minimal d’imposition. (En gros: on détruit alors tout incitatif au travail.)

Pour ceux que ces questions intéressent, il faut endurer le spectaculairement suffisant et fanatiquement prétentieux William F. Buckley, mais les réponses et les explications de Friedman en valent la peine.