Four Stroke Baron : Progression musicale à quatre temps
BloguesChanceux comme un Quêteux

Four Stroke Baron : Progression musicale à quatre temps

Il s’avère plutôt difficile de bien décrire cette formation américaine. Four Stroke Baron défie les conventions et offre un large éventail au niveau musical. À la base, leur nouvel album Planet Silver Screen serait à mettre dans la section de musique progressive, chez ton disquaire préféré.

Avec une base musicale en metal, le groupe propose tout de même une structure très pop dans ses compositions. C’est vraiment accrocheur et ce, tout au long de l’écoute de l’album. Le trio adore peindre de larges toiles musicales qui ratissent largement dans la diversité. Il n’est pas rare d’entendre les deux grosses caisses rouler à l’unisson tandis que la guitare demeure très accueillante ou d’avoir une mélodie plus hargneuse tout en se laissant bercer par la voix très chaste de Kirk Witt, qui possède un grain vocal plutôt unique qui combine la fougue de Glenn Danzig avec la notion saccadée de Ranking Roger, du groupe General Public!

Planet Silver Screen est un album qui n’offre aucun moment de répit et ne démontre aucun moment vraiment ennuyant. Avec un chrono de 42 minutes pour 9 chansons, il est important de comprendre que cet album possède ce type de potentiel  d’être réécouté à plusieurs reprises dans la même journée.

Disponible le 9 novembre, sur étiquette Prosthetic.

www.facebook.com/fourstrokebaron/

Photo: Prosthetic Records