Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Pernicion : À la recherche de la vieille école du death
BloguesChanceux comme un Quêteux

Pernicion : À la recherche de la vieille école du death

Un son death metal. Abyssal, d’outre-tombe. C’est massif, intense et de la vieille école. C’est ce qui nous est proposé par Pernicion, un groupe anglais qui comprend… deux membres, uniquement. Avec ce premier enregistrement du nom de Seek What They Sought, le duo nage dans une destruction sonique qui demeure, parfaite!

Dan Benton n’a aucun lien de parenté avec l’autre Benton de la Floride et son feulement n’est pas aussi rondouillard que celui de son homonyme. Sa participation se limite uniquement au niveau vocal tandis qu’au niveau des autres instruments, c’est le multi-instrumentiste Anil Carrier qui manipule tout le reste. Des cordes jusqu’aux tambours.

Carrier est un musicien, sur scène, pour Anaal Nathrakh. Si ce groupe se veut une force d’anéantissement rapide et sans répit, Pernicion est beaucoup plus flegmatique dans son exécution.

Mélange habile qui génère un compost sonore proposant une bonne dose de death antique avec une couche vitaminée de la nouvelle vague, Pernicion se prend comme un excellent additif death métallique très organique, en ce début d’année.

Ce mini-album de 28 minutes sera disponible dès le 22 février, sur Osmose Productions.

www.facebook.com/pernicionuk/


Photo: Osmose Productions