Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Rotting Christ : Au nom de l'hérésie
BloguesChanceux comme un Quêteux

Rotting Christ : Au nom de l’hérésie

Je dois avouer que j’avais décroché de Rotting Christ depuis longtemps. Pourquoi? Je ne pourrais répondre sur le coup. Une chose est certaine par contre, le groupe grec vient de me rembobiner solidement avec ce nouvel album du nom de The Heretics.

Le groupe mené par Sakis Tolis plonge son metal encore plus profondément dans les ténèbres du genre mais demeure mélodieux, à souhait. Pas mélodieux dans le sens d’une ritournelle pimpante à faire valser les couples lors d’une soirée festive mais plutôt harmonieux, comme lors d’un mariage… lugubre.

Les thèmes explorés par Rotting Christ sur cet album ne permettront pas aux Grecs de se faire inviter sur une tournée par Dave Mustaine, en ouverture de Megadeth. Le catholicisme est encore passé au tordeur et les textes dissidents se marient à la perfection avec l’obscurité métalloïde proposée par Rotting Christ.

La pièce Πιστεύω (qui se traduit par I Believe) est inspirée par un poème de Nikolaos Kazantzakis, qui se veut une sommité dans le domaine de la littérature grecque tandis que la chanson The Raven se veut inspirée directement par le poème du même nom, d’Edgar Allan Poe. Donc, que le tout soit hurlé en grec ou en anglais, les textes de Sakis Tolis se veulent excessivement riches… et glauques!

Disponible sur étiquette Season of Mist, depuis le 15 février!

Accord metal et bière : Écoute de l’album en entier, tout en prévoyant une bouteille de Péché Mortel de Dieu du Ciel! Ce stout au café se veut riche, goûteux et amer!

https://www.rotting-christ.com/en

Photo : Ester Segarra