Ne manquez rien avec l’infolettre.
Sisters of Suffocation : L'humanité s'essouffle
BloguesChanceux comme un Quêteux

Sisters of Suffocation : L’humanité s’essouffle

Une formation presqu’entièrement féminine qui nous rappelle qu’au féminin, le tout peut fonctionner. On voit de plus en plus le potentiel métalloïde se développer avec des groupes comme Sisters of Suffocation, Introtyl et Nervosa, faisant passer Kittie pour une troupe de majorettes…

Avec cette formation des Pays-Bas, on assiste à une fusion du style death métallique antique avec une griffe acérée sur le death metal qui se veut plus actuel. La troupe se veut enragée et ça gueule fort. Sur une pièce comme Little Shits, le feulement se veut âpre et la chanteuse Els Prins écorche au passage tous ceux (et celles) qui ont tenté de placer des bâtons dans leurs roues.

Quatre filles se retrouvent à l’avant-plan avec Sisters of Suffocation. Il n’y a que le batteur Kevin van den Heiligenberg qui porte la moustache. L’album Humans are Broken se veut le second album de cette jeune formation qui pourrait grandement développer son potentiel en se retrouvant en tournée, en ouverture d’une formation majeure.

sos-humans-are-broken

Bien que la pochette demeure douteuse et plutôt juvénile, elle ne fait que confirmer qu’il ne faut pas se fier au contenant mais plutôt au contenu. Aucunement révolutionnaire, Humans are Broken est un album qui pique la curiosité et qui s’avère plutôt efficace.

Signée avec Napalm Records, la formation Sisters of Suffocation déposera cette bombe death métallique le 1er mars!

https://sistersofsuffocation.bandcamp.com/releases

Photo : Emmelie Herwegh