Vader: Les messagers de l'intégrité
BloguesChanceux comme un Quêteux

Vader: Les messagers de l’intégrité

En Pologne, il n’y a pas que Behemoth. Il y a aussi Vader. Le groupe se voulait plus discret depuis quelque temps. Nous étions habitués de voir Vader proposer un cycle d’albums et de tournées qui se voulait régulier. Les albums sortaient… mais les visites en Amérique s’amenuisaient.

La troupe de Piotr Paweł Wiwczarek a mis la pédale douce face au fait de longer les routes nord-américaines mais il demeure que leurs albums ont toujours un impact indéniable. En 2019, le groupe vient combler une absence de trois ans sur disque avec un mini-album qui se veut très efficace. Sans nouvelle depuis The Empire, il est plus que satisfaisant de se jeter les oreilles sur Thy Messenger, un mini-album qui comprend 3 nouvelles chansons.

En plus des trois pièces, nous retrouvons aussi une nouvelle version de Litany. À l’origine, cette pièce a été lancée sur l’album du même nom. Aussi, Vader reprend Steeler de Judas Priest.

Il demeure que ce mini-album n’est pas un essentiel pour combler ton année 2019. C’est plutôt une entrée plutôt succulente qui te permettra d’attendre un plat principal qui ne devrait pas trop tarder. Offert surtout pour satisfaire l’appétit des amateurs du groupe et de death metal de la vieille école, Vader ne manque pas son coup en nous offrant cette petite claque sur les babines!

Et un retour en Amérique? Hum, il faudra s’armer de patience…

www.facebook.com/vader