Ne manquez rien avec l’infolettre.
Exhorder : Sous un ciel… nostalgique?
BloguesChanceux comme un Quêteux

Exhorder : Sous un ciel… nostalgique?

Le débat est encore ouvert face au fait que la formation Exhorder serait celle qui aurait instauré le style thrash/groove metal. Ce genre de metal est en partie responsable de la popularité monstrueuse de la formation Pantera en plus de Lamb of God.

Pour les puristes, c’est Exhorder qui a mis en place cette sonorité et ce, dès 1986 alors que le groupe lançait le démo Get Rude mais surtout, celui de Slaughter in the Vatican. Par la suite, l’album du même nom s’est retrouvé dans les bacs, quelques mois après que Pantera ait lancé Cowboys from Hell. La locomotive était lancée pour les Texans… et nous connaissons la suite!

Exhorder a proposé l’album The Law en 1992 mais malheureusement, la conjoncture métallique n’était déjà plus la même. L’effet Nirvana avait déjà pointé son nez et le grunge a balayé la scène metal à grands coups de chemises à carreaux.

Lors de cette époque, de nombreuses formations ont décidé de tirer sur la plogue et Exhorder a fait la même chose. Avec les années, le chanteur Kyle Thomas a participé à différents projets musicaux. Il a chanté pour Floodgate, Trouble et Alabama Thunderpussy.

Malgré les projets différents, un fait demeurait : les gens ne cessaient de lui parler de l’impact d’Exhorder. Les gens lui parlaient de la possibilité d’une réunion, d’un retour possible du groupe le temps d’un album ou d’un concert possible lors d’un festival majeur.

L’intérêt était toujours là et palpable.

En 2018, le groupe s’est retrouvé sur scène et a même participé à l’édition inaugurale du Québec Deathfest. Voyant qu’Exhorder n’était pas uniquement sur le respirateur artificiel, le groupe a décidé de pousser le tout un peu plus loin.

Kyle Thomas au chant et le guitariste Vinnie LaBella avaient recruté du sang neuf pour le projet et la motivation était au rendez-vous. Avec l’ancien guitariste de Phil Anselmo, Marzi Montazeri, le batteur Sasha Horn et le bassiste de Heathen, Jason Viebrooks, Exhorder était prêt pour autre chose que quelques concerts donnés pour brasser la cage nostalgique.

La formation était prête pour la suite. Un album serait dans les plans d’Exhorder et c’est à ce moment que l’entente avec Nuclear Blast est apparue. Donc, 27 ans après The Law, le groupe a lancé Mourn the Southern Skies.

Est-ce que cet album se veut la suite logique de Slaughter in the Vatican? Non. C’est beaucoup plus groové que ce que proposait le groupe sur The Law. On retrouve encore la portion thrash dans la sonorité d’Exhorder mais avec les années, LaBella a su peaufiner ses compositions.

Avec Mourn the Southern Skies, nous demeurons sous des cieux de groove metal qui plairont aux amateurs de Pantera et de Lamb of God car avec des titres comme Yestderday’s Bones, My Time et All She Wrote, nous tombons dans les standards d’un genre qu’Exhorder a su poteler, il y a plus de 30 ans.

Sur Ripping Flesh, Exhorder a invité leur ancien batteur Chris Nail. Pièce qui est parue à l’origine sur le démo Get Rude, cette chanson de 1986 est encore excessivement virulente.

Une sortie surprenante en 2019 et qui demeure excessivement pertinente!

www.exhorder.com

Photo : Nuclear Blast