Ne manquez rien avec l’infolettre.
Exhumed : Horreur mécanique
BloguesChanceux comme un Quêteux

Exhumed : Horreur mécanique

Depuis quelques jours, la chaine Ciné-Pop présente des veillées horrifiques. En prévision de l’Halloween, elle propose des classiques de l’horreur pour ses téléspectateurs. Spécialisée dans les films plus antiques, ce sont ces classiques que nous devions louer en format VHS ou Beta.

Et il ne fallait pas oublier de rembobiner la cassette! Des frais de manipulation pouvaient s’appliquer. Sur leur nouvel album, la formation américaine Exhumed tente de nous faire revivre cette époque des clubs vidéo.

Avec Horror, on remarque immédiatement que l’emballage salue cette période où le visuel était essentiel. On attirait l’œil avant tout. Si vous possédez la version vinyle, vous remarquerez que la couverture est selon les standards des cassettes de l’époque.

Derrière l’album, les chansons sont présentées comme étant des titres des films imprimées ou griffonnées sur des cassettes VHS.

L’effet est surprenant et au niveau musical, c’est ce qu’Exhumed propose d’habitude. Un death metal trempé dans le grindcore est offert sur Horror. Les pièces sont courtes mais excessivement punchées. Rien n’est très subtil, c’est offert selon les standards du genre.

Avec des titres comme Ravenous Cadavers, The Red Death et Slaughter Maniac, nous retrouvons les pièces les plus convaincantes de l’album, étant donné que les riffs demeurent massifs, les voix bien oléagineuses et cadavériques en plus d’avoir des percussions plus lourdes. Tandis qu’avec Ripping Death, Shattered Sanity ou Dead Meat, c’est une viande plus crue et grindée qui nous est offerte.

Un peu court pour certains, il faut comprendre qu’avec ses 27 minutes, le tout demeure suffisant pour d’autres. De toute façon, rien ne vous empêche de faire une seconde écoute!

Après tout, repensez-y bien : Combien de fois avez-vous regardé des classiques comme Vendredi 13, Evil Dead ou l’incontournable Massacre à la Tronçonneuse?

www.facebook.com/ExhumedOfficial

[youtube]bqTqIL_EYYQ[/youtube]
Photo : Orion Landau