Ne manquez rien avec l’infolettre.
Ne vous fiez pas au titre

Oui, monsieur Schwartz

1-EXT. MANOIR DE SCHWARTZ – JOUR

Grand manoir cossu de style victorien.

2-INT. MANOIR – HALL – JOUR

(Voix OFF) MONSIEUR SCHWARTZ

Winston! Mon cognac!

3-INT. MANOIR – COULOIR – JOUR

(OFF, résonnant dans le manoir)

MONSIEUR SCHWARTZ

Mon cognac, Winston!

4-INT. MANOIR – CUISINE – JOUR

Un majordome (WINSTON, 35 ans), vêtu d’un complet et d’un nœud papillon, prépare un verre de cognac dans la cuisine, chantonnant un air de musique classique.

La lumière rouge s’allume sur l’intercom au mur.

MONSIEUR SCHWARTZ (OFF)

Winston! Apporte-moi mon cognac!

WINSTON (accent anglais)

Oui, monsieur Schwartz.

5-INT. MANOIR – SALON – NUIT

Sous un grand lustre de cristal, Winston époussette un piano à queue.

La lumière rouge s’allume sur l’intercom.

MONSIEUR SCHWARTZ (OFF)

Winston! Mon cognac!

6-INT. MANOIR – SALLE DE BAIN – JOUR

Devant une glace, Winston ajuste son nœud papillon.

MONSIEUR SCHWARTZ (OFF)

Winston! Mon café!

Winston sursaute, puis soupire.

7-INT. SALLE DE BILLARD – JOUR

Winston lave les bâtons. La lumière rouge s’allume sur l’intercom au mur.

MONSIEUR SCHWARTZ (OFF)

Winston! (Toussements creux) Mon cognac!

Winston hoche la tête avec évidence.

8-INT. MANOIR – COULOIR – JOUR

Les murs sont couverts de différents portraits d’un vieillard au menton levé, à la bouche pincée et aux yeux mi-clos. Winston marche en tenant le plateau sur lequel il y a un verre de cognac contenant deux glaces. Il s’arrête de marcher pour bâiller bruyamment. Puis il reprend le pas. Il arrive à une porte, la pousse aisément avec son dos et entre dans la pièce.

9-INT. MANOIR – CHAMBRE DE SCHWARTZ – JOUR

Winston s’approche à petits pas du lit et se penche pour déposer le plateau sur la table de chevet. Il se redresse, joint les mains dans son dos et attend. Schwartz ne bouge pas. Winston s’avance lentement. Il tâte et tapote du bout des doigts la couverture au niveau de la poitrine. Il s’agenouille et prend le poignet de monsieur Schwartz. Il colle son oreille sur le poignet de l’homme inanimé pour vérifier ses signes vitaux. Il retient sa respiration et regarde sa montre. Il regarde le visage pâle de monsieur Schwartz. Les yeux écarquillés, Winston pousse un petit cri.

WINSTON

Oh my God!

Lentement, Winston tourne la tête vers la garde-robe et sourit progressivement.

10-INT. MANOIR – CHAMBRE DE SCHWARTZ – JOUR

Winston porte un grand manteau de fourrure par-dessus son habit de majordome, des lunettes de soleil de marque et des bijoux. Il fait des poses de magazine et danse devant le miroir de Schwartz au son d’une musique classique rythmée. Il augmente le volume.

11-INT. MANOIR – COULOIR – JOUR

Winston court à grands pas en lançant des billets de banque dans les airs et en riant, la bouche grande ouverte.

Il s’arrête à chaque portrait du vieillard pour lui tirer la langue en secouant la tête.

12-INT. MANOIR – SALON – JOUR

Winston, un œil fermé, langue sortie sur le coin de sa bouche, lance des fléchettes sur un immense portrait de Schwartz dominant la pièce au-dessus du foyer.

WINSTON (accent anglais)

Ha! ha! Oui, monsieur Schwartz! Ha! ha! Tout de suite, monsieur Schwartz! (serrant les dents) Tenez, monsieur Schwartz! Ha! ha! ha!

8-INT. HALL CHEZ MONSIEUR SCHWARTZ – JOUR

Une LONGUE SONNETTE BAROQUE retentit.

Winston ne porte plus de lunettes de soleil. Il ouvre la porte: cinq hommes dans la cinquantaine vêtus de smoking se tiennent debout sur le seuil. Deux d’entre eux ont des bouteilles de champagne et des boîtes de cigares dans les mains. Riant, Winston lève les bras d’un geste chaleureux pour les inviter à entrer.

WINSTON

Gentlemen! (accent anglais) Bienvenue! Entrez dans ma modeste demeure.

14-INT. MANOIR – SALON – NUIT

Winston est assis sur le canapé, entouré des autres hommes qui rient et boivent avec lui. Il pousse des éclats de rire sonores.

WINSTON

Cela va de soi!

GENTLEMAN 1

Oui, cela va sans dire!

GENTLEMAN 2

(en levant le petit doigt en l’air)

Comme on dit, entre l’arbre et l’écorce, il ne faut pas mettre le doigt!

WINSTON

Et qui veut la fin, veut les moyens!

GENTLEMAN 1

(levant sa flûte de champagne)

Ah, oui! À notre nouveau Schwartz, beaucoup plus amusant que son prédécesseur. À Winston Schwartz!

Tous lèvent leurs verres et boivent.

LONGUE SONNETTE BAROQUE

15-INT. MANOIR – HALL – NUIT

Winston ouvre la porte à quatre belles femmes habillées en tenues de soirée, des escortes. Il recule et étend ses bras, les paumes vers le haut. Les filles entrent, se collent contre lui et lui flattent le manteau de fourrure et le torse. Il hausse les sourcils et referme les bras sur elles.

WINSTON

Mes chéries, vous m’avez tant manqué.

16-INT. MANOIR – SALON – NUIT

Winston et les hommes sont assis autour de la table et jouent au poker. Les escortes sont près de lui et le cajolent. L’une d’elles tient une grappe pour lui faire manger des raisins. Il tient une bouteille de champagne dans une main et la coupe dans l’autre. Il boit à la bouteille. Tous rient.

Il jette ses cartes sur la table. Tous le regardent et l’écoutent. Il se touche la poitrine du bout des doigts en regardant tout le monde et en hochant la tête, la bouche ouverte.

Il rassemble tous les jetons et l’argent devant lui. Il lève les bras raides dans les airs. Tous l’applaudissent et l’acclament. Un des hommes lui met un cigare dans la bouche et l’allume. Winston tousse et s’étouffe, puis rit. Tous rient.

Une escorte sort un entonnoir qu’elle suggère à Winston. Il met sa bouche sur le tube de l’entonnoir et la femme y déverse de la vodka.

17-INT. MANOIR – SALON – NUIT

Tous dansent et chantent en jouant au limbo. C’est au tour de Winston. Le nez poudré de cocaïne, il triche et s’accroupit pour passer sous le bâton. Il se relève, se tape la cuisse d’un large geste et ouvre la bouche en riant et en secouant la tête. Tout le monde éclate de rire, le regarde en souriant et l’applaudit. Un homme lui tend un verre de champagne d’une main, mais Winston lui arrache la bouteille de son autre main et la boit.

TOUS (excepté Winston)

Winston Schwartz comme président! Winston Schwartz comme président!

GENTLEMAN 2

(en lui mettant un écusson sur la poitrine)

Oui! Prenez mon écusson! C’est maintenant vous, le président du club!

18-INT. MANOIR – COULOIR – NUIT

Winston porte un chapeau de cow-boy qui lui cache les yeux. Il traverse le couloir à cheval sur le dos d’un des gentlemen qui marche à quatre pattes. Winston lui fouette les fesses de la main. Les autres hommes, accoutrés de la même façon, le suivent. Winston touche le mur et gagne la course. Il lève les bras et tombe par terre.

19-INT. MANOIR – JACUZZI – NUIT

Winston se tient debout sur le bord du jacuzzi dans lequel il y a deux femmes. Il porte un maillot de bain et son nœud papillon. Il joint ses mains, les fesses ressorties, comme pour plonger. Il glisse et trébuche. Les femmes le rattrapent dans le jacuzzi. Winston se relève, prend une autre bouteille de champagne et la verse sur la poitrine d’une des femmes. L’autre femme lui prend la bouteille. Il ignore le geste. Il agrippe l’autre fille par la nuque et essaie de la tirer vers le fond de l’eau, entre ses jambes. Elle se rétracte et s’accote sur la paroi du jacuzzi. Winston rote. Deux entonnoirs surgissent de chaque côté de lui. Il boit des deux tubes en même temps.

20-INT. MANOIR – SALON – CRÉPUSCULE

Partout, des verres, des bouteilles d’alcool renversées, d’autres cassées un peu partout sur les tables et par terre. Des déchets traînent sur les meubles et au sol. Les cendriers débordent de cigares toujours fumants. Des vêtements et des sous-vêtements d’hommes et de femmes traînent par terre. Près du canapé, Winston est étendu par terre, à plat ventre, les yeux ouverts et fixes. Du sang, de la salive et du vomi coulent de sa bouche. Sa chemise est déboutonnée et tachée de rouge à lèvres, son nœud papillon est défait et il ne porte qu’un soulier. Sous lui, des billets de banque et des pièces de monnaie.

Au mur, la lumière rouge s’allume sur l’intercom.

«WINSTON!»

FIN

 

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie