Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.

Arcade Fire : On a vu juste

Le 25 septembre 2003, quelques jours avant que le groupe se produise en première partie de l’horrible Hawksley Workman au Club Soda, Arcade Fire était la formation à voir lors de la deuxième édition du festival Pop Montréal selon la chronique Scène locale d’Olivier Robillard Laveaux. "Coup de foudre underground, Arcade Fire donne dans une magnifique pop orchestrale", écrivait-il. Un an plus tard, la troupe de Win Butler lançait Funeral, un disque qui allait propulser la scène montréalaise au coeur d’un engouement planétaire dont nous ressentons toujours les effets.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie