Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesInternet vernaculaire

Toute la ville est derrière Marcel Côté (grâce aux banques d’images)

 

C’est officiel, après des semaines de spéculations et après que la candidate Louise Harel se soit ralliée à son projet alors qu’il n’était pas encore officiellement candidat, Marcel Côté fera le saut en politique municipale et briguera l’hôtel de ville de Montréal en novembre prochain.

Son site est en ligne ici

Si plusieurs acteurs du milieu des affaires sont enthousiastes devant cette candidature, ce n’est sûrement pas le cas des designers. En effet, le site que vient de présenter l’équipe Côté est un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière de design, mais aussi de stratégie de communication politique en ligne.

On me dira que c’est les idées et le fond qui comptent, mais je suis (malheureusement) de ceux qui pensent que la forme peut vous faire gagner et perdre une élection.

Par exemple, quand on veut souligner l’enthousiasme des jeunes derrière un candidat (ce qui se fait presque toujours en politique), on essaye au moins de trouver des vrais jeunes intéressés par la politique… Acheter des photos de jeunes dans des banques d’image comme istock c’est un peu comme mentir sur la marchandise.

Cet exemple est peut-être juste un détail, mais il témoigne à mon sens du manque de connaissance des principes fondamentaux du web par l’équipe de communication qui l’entoure.  Face à lui, la machine Coderre, funambule et glouton du web 2.0 risque de le manger tout cru…

Voici un exemple de plateforme qui fait quand même plus sérieux (et venez pas me dire que je suis un nationaliste radical)

 

 

Ça nous prend des minorités !!!

Pas de Problème !

 

Des jeunes aussi !

C’est pas cher les jeunes


 

MISE À JOUR 12H45.

Réseaux sociaux 101: publier une photo à l’endroit

 

 

MISE À JOUR 14h07

 

Le blogueur Fagstein annonce sur son blogue que c’est la compagnie VASCO qui est responsable du design de Marcel Côté.

Joint au téléphone, la réceptionniste m’a dit qu’elle n’était au courant de rien. C’est toute de même bizarre que personne ne soit au courant d’un tel projet dans une entreprise qui compte, selon Linked-in, entre 1 et 10 employés… ce qui est encore plus drôle, c,est que leur nom figure dans le talon de la page.

 

MISE À JOUR 15h30

Les photos provenant de la banque d’images ont été supprimées du site. Ça semble être la fin de cette micro-controverse.