Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesVoix publique

Ras-la-casserole

 

Le phénomène en réjouit plusieurs par sa prise parole citoyenne spontanée autant qu’il  en inquiète d’autres, plus puissants et influents, pour précisément la même raison…

On parle bien évidemment de ces casseroles dont s’emparent de plus en plus de Québécois, chaque soir, à 20h00 pile.

Des gens de toutes les générations y manifestent leur rejet d’une Loi 78 qui restreint leurs libertés fondamentales, du gouvernement Charest, du néolibéralisme, etc…

(Pour la nature et l’origine de l’idée au Québec, voir  mon billet précédent.)

Bref, le ras-le-bol montant des dernières années contre le gouvernement actuel s’est transformé en un véritable ras-la-casserole!

***

Le sujet inspire les plumes et la créativité. Beaucoup…

Dans Le Devoir de ce matin, on pouvait y lire ce très beau texte signé par un professeur: «Éloge de la casserole».

Impressionnant, aussi, cette vidéo «Casseroles – 24 mai 2012» de Jeremie Battaglia, laquelle circule beaucoup sur le net au Québec et hors Québec.

Mercredi soir,  les fameuses «casseroles» se feront même entendre au Canada anglais, a mari usque ad mare.

Ce geste est posé en solidarité avec le mouvement étudiant québécois et contre la loi 78 du gouvernement Charest, mais on entend aussi y exprimer son opposition aux politiques du gouvernement Harper – la filiation idéologique entre les deux à certains égards étant ce qu’elle est…

Ce lundi midi, je participais également à l’émission Maisonneuve en direct sur ce phénomène qui s’étend rapidement au Québec. (Pour entendre les analyses et écouter l’émission, c’est ici.)

Et vous, vous y voyez quoi dans ce ras-la-casserole que l’on entend de plus en plus haut et de plus en plus fort?

 

***

@ Illustration par l’artiste Clément de Gaulejac. Pour suivre l’ensemble de ses affiches réalisées dans le cadre de la grève étudiante, son site web est le http://eau-tiede.blogspot.ca/