Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
BloguesPlan B

Zviane au Japon: une leçon de curiosité

Le dernier Zviane aux éditions Pow pow, Zviane au Japon, est, comme son titre l’indique, Zviane qui visite le Japon.

Zviane au Japon, éditions Pow Pow, couverture.
Zviane au Japon, éditions Pow Pow, couverture.

Quelque part entre le carnet de voyage et le blogue-bédé, cette petite bande dessinée vient en bonne partie des notes ou des bandes dessinées que Zviane a faites pendant ses quelques semaines au Japon.

On retrouve la bédéiste curieuse, comme celle que l’on a vue dans Ping pong ou dans Le bestiaire des fruits.

Les qualités graphiques de Zviane ont souvent été soulignées, avec raison. Je trouve qu’on n’évoque pas assez son intelligence. Derrière le sucré ou la folie de certaines de ses propositions, on y retrouve pourtant toujours une immense curiosité et une énorme culture générale. Zviane réussirait, je crois, avec ses talents de narratrices et son humour bien à elle, et par sa capacité à créer des liens avec tout et rien, à nous vulgariser n’importe quoi. Tout a l’air simple, même les trucs abscons. Elle réussit à transmettre pourquoi tel élément est tout sauf anodin ou ordinaire. Elle réussit à transformer un détail niaiseux en important morceau du casse-tête.

Ainsi, Zviane nous parle des machines distributrices japonaises, de la télévision japonaise, de la manière de circuler, de la monnaie nippone, des différents types d’écritures, du recyclage, des zines, des Japonais.e.s super discrets et discrètes versus le bruit constant provenant de partout, des toilettes publiques. Elle note les différences, pas dans une posture de jugement, mais avec humilité et avec amour.

Zviane au Japon, un extrait
Zviane au Japon, un extrait

Je dois avouer que j’y retrouve un regard similaire au mien quand je voyage (comme ici à New York ou ici en France). S’amuser avec les différences, observer pour comprendre et noter. Comparer, pas pour voir qui fait mieux, juste pour le plaisir d’apprendre, ouvrir son esprit.

La lecture passe vite, ceci dit, et j’en aurais pris deux fois plus sans aucun problème. Il aurait fallu que Zviane reste plus longtemps au Japon.

Ou que j’y aille moi-même pour compléter les notes!

Zviane au Japon
Zviane
Éditions Pow Pow