BloguesVol de temps

Le Communiqué qu’on attend toujours de Pauline Marois..!

naima

Condoléances

de la Première Ministre du Québec

à la famille de Naïma Rharouity:

 

Par le présent communiqué, j’aimerais d’abord transmettre mes plus sincères condoléances à la famille de Madame Naïma Rhariouty, particulièrement à son mari et ses deux enfants.

Madame Rharouity a péri d’une façon tragique. Les circonstances de sa mort dans le métro Fabre de Montréal le mercredi 29 janvier dernier, font déjà l’objet d’une enquête.

Je partage le chagrin de cette famille. Parfois, la mort arrive là ou on s’y attend absolument pas. J’en sais quelque chose…

Si je prends le temps de présenter mes condoléances à la famille de Naïma Rharouity, c’est aussi pour me dissocier de tous les amalgames que cette mort a suscité dans les commentaires de certains citoyens du Québec.

C’est avec stupéfaction et indignation que j’ai pris connaissance dans les médias sociaux des expressions de haine adressées à cette femme pour l’unique raison qu’elle portait peut-être un signe religieux au moment de sa mort.  http://lerecherchistemasque.tumblr.com/post/75105100369/histoire-de-foulard

Autrement dit, la différence de cette femme a fait objet de haine.  Cela ne ressemble pas au Québec que je connais.  Un Québec accueillant et respectueux de sa diversité culturelle et religieuse.  Un Québec où la mort de tout citoyen mérite respect et recueillement.

Aussi minoritaire soit-il, ce genre de commentaires n’a aucunement sa place dans le débat que mon gouvernement a initié.   Si les auteurs de ces commentaires pensent qu’en exprimant leur haine sans complexe, ils signifient leur soutient au projet de loi 60, ils se trompent royalement.

Le projet de mon gouvernement n’est pas contre l’altérité.  La haine de la différence n’en fait pas partie.  La laïcité a été conçue comme un principe rassembleur.

Je rappelle par ailleurs que le Québec est un état de droit ou l’incitation à la haine est punie par la loi.   Les contenus des médias sociaux qui portent atteinte à la dignité humaine ne sont pas à l’abri de la loi.

Je profite de l’occasion pour me dissocier également de cette pétition, lancée en octobre dernier, qui appelle à l’arrêt de « toute immigration musulmane au Québec ».   http://www.petitions24.net/contre_lislamisation_du_quebec

Là encore, même si cette pétition n’a été signée que par 1472 personnes, elle ne s’inscrit aucunement dans le sens de notre projet de charte qui a pour objectif d’adopter une laïcité dont le fondement est la liberté de conscience.

En tant que première ministre de toutes les québécoises et tous les québécois, je voudrais affirmer par ce communiqué que mon gouvernement se dissocie de tous les dérapages qui ont été constatés au cours de ce débat. Qu’ils proviennent des pro-charte ou des anti-chartes, les dérapages, les amalgames et les incitations à la haine n’ont aucunement leur place dans notre Québec à tous.

Enfin, je me réjouis de voir que beaucoup de québécoises et québécois, ainsi que certains leaders d’opinion, condamnent les dérapages et les propos haineux dans ce débat.

En conclusion, je tiens à dire toute ma peine devant le malheur qui a frappé Madame Naïma Rharouity et sa famille.  Mon témoignage de sympathie est celui d’une nation riche et solidaire de toutes ses appartenances et de tous ses origines.

Pauline Marois.

—————————-

Je salue le Communiqué (réel) de la Ministre de l’immigration Madame Diane De Courcy publié le 1 février:

« Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de madame Naima Rharouity, décédée accidentellement jeudi dernier au métro Fabre.

J’ai appris ce matin que madame Rharouity, arrivée au Québec il y a moins de deux ans, suivait des cours de francisation dans un organisme communautaire financé par le MICC. Dès lundi, si l’organisme le juge nécessaire, les autorités du Ministère s’assureront que le soutien psychologique nécessaire soit offert. Par ailleurs, je tiens à déplorer et vigoureusement dénoncer les propos haineux qui ont circulé sur certains médias sociaux depuis le décès de madame Rharouity. Ces propos ne sont aucunement représentatifs du profond respect pour la vie humaine que la vaste majorité de nos compatriotes démontre quotidiennement. La vie d’une femme a été fauchée en plein vol, un mari et deux enfants sont en deuil: l’heure est au respect et au soutien de la famille et des proches.

Diane De Courcy « 

————————-

Deux vidéos du rassemblement au métro Fabre le 2 février 2014, à la mémoire de Naïma Rharouity: