BloguesVol de temps

Réfugié ou pas, un violeur, c’est un violeur!

ext_trans_sud_tour1

Deux frères et une soeur à moi vivent en Allemagne depuis plus de 30 ans. 

Mes deux frères, nés comme moi dans un pays musulman, ont mené une carrière en danse classique dans deux grands théâtres réputés. Ma soeur est informaticienne de métier et mère de trois beaux enfants. Leur père est palestinien, un docteur spécialiste en éducation. 

Lors de mes nombreux voyages en Allemagne, j’ai rencontré beaucoup d’autres allemands issus de l’immigration qui mènent une vie dans le respect d’un vivre ensemble. Parmi eux, beaucoup sont des réfugiés venus de pays musulmans. 

L’un d’eux m’a dit un jour « Ma Mecque à moi, n’est pas en Arabie Saoudite, elle est ici. Je ne trouverais pas un pays musulman plus tolérant et plus accueillant que l’Allemagne ». 

L’erreur est de réduire plus d’un million de réfugiés en Allemagne à une bande de prédateurs sexuels. Les plus révoltés et les plus indignés devant ces viols commis dernièrement à Collogne, sont les réfugiés eux-mêmes. 

Et pour ceux qui s’acharnent à trouver une dimension culturelle à ces viols je réponds que chaque activité humaine, même la plus généreuse, porte sa part de risques. 

Voulez-vous des chiffres sur le nombre de viols commis par des soldats alliés, les braves libérateurs de l’Europe, après la défaite des nazis en 1945 ? 
860 000 viols, d’après l’historienne Miriam Gebhardt. Ils étaient soviétiques, britanniques, français et américains. 

Le viol en Europe n’a pas attendu l’arrivée des derniers réfugiés pour se manifester. La Suède est le deuxième pays au monde qui compte le plus d’agressions à caractère sexuel (dont le viol), après le Congo.

Le viol est un crime grave. Le violeur, qu’il soit un réfugié ou pas, de quelques cultures, de pays ou couleurs de peaux, mérite d’être traduit en justice. 

Certains faiseurs d’opinion ici, ont trouvé dans ces crimes, l’occasion de poursuivre leur sales manoeuvres en instrumentalisant les peurs et les inquiétudes. 

Tôt ou tard, l’histoire leur donnera tort.

—–

À lire aussi « Cologne et les faits »:
https://annelowenthal.wordpress.com/2016/01/10/cologne-et-les-faits/