Ne manquez rien avec l’infolettre.
SXSW 2016 : 9 spectacles mémorables jusqu'à maintenant
Musique

SXSW 2016 : 9 spectacles mémorables jusqu’à maintenant

La grande foire musicale printanière de SXSW bat son plein dans les rues d’Austin jusqu’à dimanche. Avec des dizaines et des dizaines de spectacles qui se déroulent en même temps partout dans la ville, les moments forts ne manquent pas, à l’instar des offres alcoolisées et des moments de dérapage nocturne. Retour sur neuf spectacles/showcases marquants.

Anderson .Paak

anderson2
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Multipliant les apparitions et les spectacles depuis le début du festival, le chanteur/rappeur Anderson .Paak est sur toutes les lèvres à Austin actuellement. Très charismatique, le Californien a donné un excellent et généreux spectacle au Stubb’s mercredi soir devant une foule curieuse, rapidement conquise. À la batterie ou au micro, Paak mise sur un groove de haut calibre.

Domo Genesis

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Pas toujours mis à l’avant-plan au sein de son collectif OFWGKTA, Domo Genesis a su prouver au fil des dernières années qu’il avait, lui aussi, le talent et la présence scénique pour tirer son épingle du jeu sur une scène hip-hop américaine plus que compétitive. À la House of Vans mercredi soir, il a donné une prestation plutôt courte, mais convaincante.

Milk & Bone

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

De tous les artistes québécois présents cette année à SXSW, Milk & Bone est probablement celui qui risque le plus d’attirer l’attention des diffuseurs internationaux. Lors du Canadian Blast BBQ de mercredi après-midi, le duo électro-pop a séduit la foule avec ses harmonies vocales prenantes et ses synthés envoûtants. Le duo poursuit d’ailleurs sa conquête texane avec plusieurs autres spectacles.

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

The Lytics

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Durant ce même barbecue canadien, le groupe rap manitobain The Lytics a soulevé la foule avec une belle énergie. Sans avoir en sa possession une proposition musicale à tout casser (on reste dans un hip-hop aux teintes old school new-yorkaises), la formation a su se démarquer grâce à sa fougue et sa chimie.

Wasiu

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Côté rap canadien, c’est toutefois le Montréalais Wasiu qui a été le plus surprenant jusqu’à maintenant. À la House of Canada mercredi soir, il a tout cassé avec son flow mordant et imperturbable, qu’il a su renouveler et revigorer à chaque chanson pendant plus de 45 minutes. Scandant des «Montréal ou rien», le rappeur a bien représenté la métropole québécoise.

DOOMSTARKS

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Très attendue, la réunion entre Ghostface Killah et MF Doom a finalement pris une tournure assez spéciale, jeudi soir au Emo’s. Absent, Doom a envoyé une vidéo de lui en vacances au paradis, puis il y est allé de 4-5 chansons en direct d’un endroit inconnu, ce qui a, après quelques minutes, soulevé l’ire de la foule. Ghostface est toutefois arrivé comme un sauveur, notamment accompagné de Cappadonna, et a livré une prestation très habitée de ses plus grands hits.

Vince Staples

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Après l’incroyable spectacle d’Anderson .Paak au Stubb’s, Vince Staples a profité d’une foule très (r)échauffée, mercredi soir. Même s’il se fiait un peu trop à son DJ pour le soutenir dans ses couplets, le rappeur californien a rendu justice à son percutant premier album Summertime ’06, notamment avec Lift Me Up et Norf Norf.

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Suicideyear

Photo : Olivier Boisvert-Magnen
Photo : Olivier Boisvert-Magnen

Devant une foule un peu trop clairsemée mardi soir au 800 Congress, le producteur originaire de Baton Rouge a tout de même très bien fait, enchaînant avec finesse et intensité des chansons aux basses pesantes. Il a donné le ton à une soirée électro de qualité, mettant en vedette le fondateur du Harlem Shake, Bauuer.

Lil B

Photo : Marc-Olivier Gilbert
Photo : Marc-Olivier Gilbert

Toujours aussi perdu et intoxiqué sur scène, Lil B a donné un spectacle complètement décousu, tard dans la nuit jeudi au Emo’s. Aussi ridicule puisse-t-il être, son noyau dur d’invétérés l’a accueilli avec enthousiasme. Fascinant.

Big Boi

Photo : Olivier Boisvert-Magnen
Photo : Olivier Boisvert-Magnen

La moitié d’Outkast a bien débuté les festivités musicales mardi soir au Stubb’s, enchaînant ses principaux hits avec vigueur. Même si le son laissait particulièrement à désirer, il a compensé avec sa prestance princière et ses refrains accrocheurs, chantés à l’unisson.

De retour dans quelques jours pour un retour complet sur le festival.

sxsw.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie