Rap local : Cotola, Franky Fade, J.O. et Jay Lafond
Rap local

Rap local : Cotola, Franky Fade, J.O. et Jay Lafond

Chaque semaine, cette chronique vise à mettre en lumière les prochains shows et les plus récentes sorties des scènes rap et hip-hop instrumental québécoises.

Cotola, le goût du risque //

Producteur reconnu de la scène hip-hop montréalaise depuis plus de 15 ans, Cotola ouvre ses horizons à la deep house et à l’afro-latin sur Santa Magdalena.

«J’voulais expérimenter quelque chose, faire de quoi de différent. J’aime pas vraiment suivre les tendances», explique Cotola, quand on lui demande la raison de ce changement de cap musical.

Manifestement différent de son prédécesseur Echoes from Lemuria, étonnant album paru en 2013 qui mélangeait jazz, trip-hop et hip-hop planant, ce nouvel EP migre également vers le neo-soul, le funk, le jazz et le breakbeat, le tout à travers un enrobage dansant, uniforme. «Y’avait clairement une volonté de clasher avec l’autre projet. J’aime l’idée de me construire un vibe totalement différent chaque fois.  Y’en a qui aiment varier les tons tout au long d’un album, mais moi, j’aime développer un son précis.»

La recherche d’échantillons a été particulièrement poussée sur Santa Magdalena. Collectionneur de vinyles, Cotola a exploré des sonorités jazz afro-cubaines et des rythmes disco. «C’est vraiment ma passion, les vinyles. Vu qu’il y a beaucoup de progression dans la deep house, j’ai été de l’avant avec cette notion-là, ce qui a nécessité beaucoup de collage de petits bouts d’échantillons. Parfois, si le sample est super rare, je vais faire une exception et le looper comme il est.»

Comme d’habitude, le Montréalais a intégré à ses expérimentations une touche organique. La présence Theo Sunny Abelard au piano, d’Eric Simard à la basse, de Namen Cale au vibraphone et de Akawui à la quena amène une touche naturelle à l’œuvre.

Grand fan de hip-hop old school plus incisif, comme le démontrent ses projets avec les rappeurs Obia le Chef et Aspect Mendoza (Les Gens d’air), Cotola démontre une autre facette de son large panorama musical. Marqué par l’imagerie entourant le personnage iconique de Marie Madeleine, le concept du EP renvoie à «cette inspiration divine, une énergie sauvage, créatrice, la force de la nature, génitrice des concepts les plus grands».

«J’ai longuement exploré le hardcoreness du hip-hop, que j’associe à un vibe plus masculin. Là, je voulais quelque chose de plus féminin, et Santa Magdalena représentait la femme forte, importante dans l’histoire.»

À la fois expérimental et abouti dans son genre, ce projet pourrait toutefois rebuter quelques fans plus puristes de l’œuvre du producteur. «Je pense que je vais aller chercher davantage de nouveau monde avec ça, pas nécessairement des fans de hip-hop. Malgré tout, je crois qu’il y a un peu de traces de ce genre dans le projet, ne serait-ce que par les breakbeats qui pourraient plaire aux b-boys. Au-delà de ça, j’ai fait ceci pour me gâter et je continue de croire que c’est de cette manière qu’on peut évoluer. Ma seule motivation à ce jour, c’est de surprendre le monde, aller dans des nouveaux territoires. Je respecte énormément des gars comme Andre 3000 ou KNLO qui osent aussi faire ça depuis way back.»

Et Cotola poursuivra ses explorations, notamment avec un album solo, prévu dans les prochains mois. Autrement, une trilogie d’albums instrumentaux (Narco Bolero) verra le jour cet automne, de même qu’un nouvel album d’Agua Negra, duo qu’il mène avec le rappeur Paranoize, en 2018.

Nouveautés d’envergure //

Membre de Team XXI, Franky Fade évolue d’une façon considérable depuis quelques semaines.

De retour après une petite pause, le duo ST x LIAM explore des sonorités jazz sur cette chanson tirée du nouvel effort A Matter of Time.

Le talentueux producteur Morti Viventear revient avec un premier extrait convaincant pour l’album Lovecraftmanship, qui arrive plus de deux ans après l’honorable Trip de boucles piquées.

Chrysalis livre une pièce hip-hop minimaliste produite par Bloom (de Team XXI).

On n’attendait plus le retour de 1Étranjj, pionnier du hip-hop québécois qu’on connaissait sous le pseudonyme 01 Étranjj. Plume est l’étonnant premier extrait de FRANGLISH NITE TAPE, prévu sous peu.

Installé à Gatineau, Antwnn poursuit ses explorations instrumentales avec contemps.

Quatre mois après la sortie de son respectable 001: Experiments, le rappeur longueillois Lou Phelps envoie un clip pour What Time Is It?, chanson produite par Kaytranada.

De passage au Colors Studio de Berlin, le Montréalais d’adoption Illa J a donné une très belle interprétation de Sam Cook, chanson en hommage à son père.

Le rappeur JFRXSHH dévoile un flow paisible sur Juice.

Près d’un an après la sortie de son troisième projet solo Bressani Street Influence (Volume 1), J.O. (alias J.O The Corrupted) renoue avec les producteurs PRINC€ et Sadjo Ka sur And I’m Runnin’.

Les deux populaires rappeurs Souldia et Rymz remettent ça avec une nouvelle chanson collaborative, tirée de la compilation Explicit vol. 2.

Toujours aussi prolifique, MTLord envoie Carti.

Les deux frangins brtrnd et tibe y vont d’un brûlot trap.

Un équipage très talentueux de rappeurs/producteurs de la relève (JT Soul, Gxlden Child, Jei Bandit et jamvvis) regroupe ses forces sur All I Need.

Fennec 33 livre la charge trap Parasol.

Originaire de Québec, Mcm présente un clip en lien avec Bonnie and Clyde, album qu’elle a enregistré avec son copain, le rappeur Psycadelick.

Jay Lafond mélange hip-hop et indie R&B sur Cherry Cherry.

Tirée de l’album Une histoire, un début, Maria nous dévoile une toute autre facette de la musique de Salimo.

Le talentueux Montréalais Narcy s’associe à Sandhill sur Chobi Bryant.

Le DJ, rappeur et producteur RHØ développe sa propre esthétique entre cloud rap, trap et R&B sur ce premier EP.

Les youtubeurs québécois Gabriel Joncas, Fred Bastien (4Rest), Vinny-C et Jemcee présentent Objectifs d’escouade.

3 shows à voir //

Backyard Sessions

CJLO et KickDrum organisent encore une fois une séance musicale d’arrière-cour dans ce café du Mile End. QI Yama, THe LYONZ et Lea Keeley y seront.

Café Blanc de Blanc (Montréal), 16 août (18h30)

Les Anticipateurs

Actuellement en tournée, Les Anticipateurs s’arrêteront à Longueuil.

Bar zone 132 (Longueuil), 17 août (21h)

Dead Obies

À quelques semaines d’un gros spectacle fort attendu au Métropolis, Dead Obies se joint à Alaclair Ensemble pour un spectacle sur la Rive-Sud.

International de montgolfières (Saint-Jean-sur-Richelieu), 14 août (20h)

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!