Rap local : La Collection, ST x LIAM, 199V et Boogát
Rap local

Rap local : La Collection, ST x LIAM, 199V et Boogát

Chaque semaine, cette chronique vise à mettre en lumière les prochains shows et les plus récentes sorties des scènes rap et hip-hop instrumental québécoises.

La Collection, représenter Saint-Bruno //

Collectif prometteur de la relève rap québécoise, La Collection s’apprête à remettre ça avec un autre spectacle exalté dans sa ville d’origine, Saint-Bruno-de-Montarville.

Formé de trois rappeurs (Plante Carnivore, Asw&ll et Glyda) et six producteurs (Buvard, Nimbus2k, Shrew, Txnr, zZZzZ et Nephentes6XXI) au tournant de la vingtaine, le nonette avait attiré plus de 300 personnes lors de son dernier passage au Centre Marcel-Dulude cet hiver. Accueillant habituellement des artistes de variétés comme «Fredo le Magicien, Marie-Mai ou Garou», la salle conventionnelle était méconnaissable avec son public survolté majoritairement composé de jeunes entre 15 et 25 ans. «Ça avait fini en party. Pour les gens de Saint-Bruno, c’est tellement rare d’avoir un gros turn up comme ça que tout le monde se déplace», relate Glyda.

«C’est un show all ages, donc pas le droit d’alcool. La dernière fois, j’tais sur la scène et je vois un gars se coldshoter une bière dans le crowd. Il s’approche pis il me sort une grosse quille de ses pants. L’un des gars de la sécurité, c’était mon père, donc il a dû le crisser dehors», se souvient Plante Carnivore, en riant.

Devant un tel succès, le collectif se devait de retenter l’expérience dans les plus brefs délais. Cette fois, il compte mettre les bouchées doubles en termes d’énergie et de mise en scène. «Les DJs sets et la première partie de Team XXI vont aider à réchauffer la foule et nous, on va sans cesse pomper le crowd avec des jeux de lumière. Ça va être différent des shows de rap queb habituels, qui finissent souvent plus en chilling. Là, le vibe va être gros, un peu comme si on était une grosse tête d’affiche… ce qui n’est pas vraiment le cas», explique Glyda, humble.

Il est vrai que, pour l’instant, l’engouement que suscite La Collection est particulièrement palpable à Saint-Bruno, ville d’où sont originaires tous les membres. Amis depuis la maternelle, Asw&ll et Plante Carnivore ont commencé à faire du rap en 2013, en plein milieu de leur adolescence. «Avant ça, j’étais déjà un peu connu dans la clique de rappeurs de Saint-Bruno, genre j’avais sorti quelques chansons sur Soundcloud que j’avais enregistrées avec Audacity», raconte PC, également membre de Team XXI. «Éventuellement, Asw&ll a eu envie de se faire un Soundcloud lui aussi, donc on a commencé à collaborer pis on a sorti T’es tu down?!?. Ça a plutôt bien pogné.»

C’est plus d’un an plus tard, en novembre 2016, que Glyda s’est joint au projet musical de ses deux amis de longue date : «J’avais commencé à écrire des textes, sans vraiment prendre ça au sérieux. C’est Asw&ll qui m’a convaincu de mettre ça sur un beat. J’t’allé rec une toune avec eux, et ça a cliqué.»

Un mois plus tard, La Collection prenait forme, grâce au soutien de six autres amis producteurs. En janvier 2017, le projet se concrétise avec la sortie de Moonstone, premier EP qui avait hélas retenu notre attention dans cette même chronique. Après le premier spectacle au Centre Marcel-Dulude, les neuf camarades ont eu envie de proposer un produit plus étoffé, Public Figures.

Durant l’écriture, Glyda a pris son mode de vie comme inspiration première : «Les textes reflètent c’que j’vis. Ça parle de notre quotidien à Saint-Bruno : chiller avec les boys, fumer du pot et faire du rap.»

Et le concept du EP s’harmonise plutôt bien avec ces thèmes juvéniles. Intitulées James Bond, Mario Bross ou DiCaprio, les chansons deviennent des prétextes pour faire ressortir les stéréotypes associés à l’image que ces personnalités publiques renvoient. «Mario Bros, pour nous, c’est le petit criss d’excité qui coure partout, ce qui représente plutôt bien le Saint-Bruno squad. On raconte qu’on boit de l’alcool, qu’on fume du pot, qu’on fait ce qu’on veut chaque soir», explique Glyda.

«Sinon, Terry Fox, c’est un hommage à la persévérance, au dépassement de soi. On raconte que c’est pas parce qu’on vient pas du hood qu’on n’a pas vécu de struggle. Y’a fallu qu’on work pour se rendre jusqu’ici», explique PC.

Composé à six mains, Public Figures a été réalisé par Nimbus2k, qui a assuré une continuité et un son uniforme au EP. «Il a host la production musicale, et chaque producer a travaillé à ses côtés. C’est lui qui a créé la plupart des mélodies», précise Glyda.

Désirant battre le fer quand il est chaud, La Collection fera bientôt paraître un autre EP, cette fois en collaboration avec ses camarades de Team XXI.

La Collection + Team XXI – Centre Marcel-Dulude (Saint-Bruno-de-Montarville), 19 août (20h30)


Nouveautés d’envergure //

Après quelques années de hiatus, le duo montréalais ST x Liam nous fait le bonheur de revenir avec A Matter of Time, un opus à la production épurée et aux flows relevés.

À quelques semaines de tout casser sur la scène rap québécoise avec son premier album officiel Northwave, Mike Shabb laisse tomber la bombe No Diggity.

Le Montréalais Speng Squire lance un clip pour l’une des meilleures chansons de son plus récent projet Expressions of Now.

Les deux camarades d’origine gatinoise Sam Faye et D-Track s’entraînent avec ardeur dans le clip de Pousse.

Nouvelle recrue du collectif/studio Oddio, 199V profite d’une collaboration avec ses deux mentors Jei Bandit et JT Soul.

Izz est «prêt à mourir pour être aimé» dans son clip Elle est juste, pièce tirée de sa prochaine mixtape Merci bonsoir.

Colo refait équipe avec le réalisateur Kevin Shayne pour VSOP.

Les Anticipateurs renouent avec leurs alter egos de 514 IndoRecordz sur Champion, avec Anthony Gaudet sur le refrain.

Une bonne dose de trap à la française avec HMZ et Boris.

Dans un style toujours aussi incisif, le rappeur limoulois Shoddy présente l’extrait L’abysse, tiré de son plus récent album MF2.

Allié du rappeur Le Dud3 (Les 13 Salopards), le producteur Dalfaro MTL envoie une nouvelle beat tape.

Dans un style trap complètement décalé, wht rice s’impose avec une pièce déjantée de haut calibre, produite par Badmninto.

Badmninto s’entoure de plusieurs acolytes pour la plupart méconnus sur Hyundai Tucson, chanson toute aussi insolite avec Guillaume Lemay-Thivierge en avatar.

Yung Jungle dévoile son penchant pour le cloud rap sur I Didn’t Change Up.

Courte pièce au croisement du trap et de la house pour lotus.

Signé sous Ghost Club Records, Rico Watts dévoile un aperçu de son univers trap R&B sur Drive.

Tout en douceur, lone lewis y va d’une pièce emo minimaliste.

Le Français Sunni profite d’une production impeccable de Kaytranada.

En train de préparer son premier album officiel, le quatuor féminin Bad Nylon prend d’assaut l’entrée du métro Mont-Royal pour une prestation sympathique.

Installé à Mexico, le rappeur québécois Boogát annonce la sortie d’un nouvel album (San Cristóbal Baile Inn le 6 octobre) et en présente un extrait assez accrocheur.

3 shows à voir //

DesBouleaux Fest 2017

Chaque année, le festival hardcore punk de Mirabel inclut un volet hip-hop à sa programmation. Après Dead Obies et Koriass, au tour d’Alaclair Ensemble de galvaniser la foule festive du Desbouleaux.

8505 rue Saint-Jacques (Mirabel), 18 et 19 août

6e Finale nationale – End of the Weak

L’anti-battle par excellence présente sa finale nationale 2017. Les gagnants de chacune des éditions préliminaires, qui se sont déroulées dans plusieurs villes du Québec dans les derniers mois, s’affronteront afin d’avoir la chance de représenter le Québec lors de la finale mondiale du concours à Prague. C-Ritch, Ex.Act, Ross, Sereni-T, Monk.E, Basics, LeMind et Skilz (de Casse-Croûte) seront de la partie.

Le Belmont (Montréal), 19 août (21h)

Goregangin!

Quelques révélations de la scène montréalaise se relaieront au Newspeak jeudi prochain : Mike Shabb, Neko, Shyguy et Jei Bandit.

Newspeak (Montréal), 24 août (22h)

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!