Rap local : VNCE CARTER, The Posterz, Farfadet et 83
Rap local

Rap local : VNCE CARTER, The Posterz, Farfadet et 83

Chaque semaine, cette chronique vise à mettre en lumière les prochains shows et les plus récentes sorties des scènes rap et hip-hop instrumental québécoises.

VNCE CARTER, refléter le son de Montréal //

Producteur de Dead Obies et directeur artistique de Make It Rain Records, VNCE CARTER sera de l’évènement Summer Cookout ce samedi.

Branche de Bonsound visant à mettre en valeur les talents hip-hop, R&B et électro québécois au potentiel international, la toute nouvelle étiquette est derrière cet évènement extérieur et gratuit qui prendra place de 14h à 22h dans le quartier Rosemont. Les sept artistes actuellement sous son aile (Joe Rocca, Yes Mccan, Ouri, Syv de Blare, Mike Shabb, Flawless Gretzky et, évidemment, VNCE CARTER) côtoieront les rappeurs de la relève Kevin Na$h, High Kaliber Music, MTLord, Kay Bandz et Ryder Profitboys sur une mini-scène de la taille d’un camion de restauration, placée juste en face du café disquaire 180g.

«C’est assez chilleux comme journée. Ça se veut pas être la grosse affaire», explique VNCE. «C’est un BBQ avec plusieurs sets de musique de 15-20 minutes.»

Venant tout juste de se joindre officiellement à l’équipe à titre de directeur artistique, le musicien montréalais a obtenu son poste d’une façon assez spontanée. «Quand les gens de Bonsound (NDLR Étiquette de Dead Obies) ont commencé Make It Rain, je leur avais présenté Ouri, que je connaissais depuis que j’ai 18-19 ans. Elle avait pas de maison de disques, et j’avais toujours trouvé ce qu’elle faisait incroyable. J’ai donc fait le pont entre elle et les dirigeants du label. À partir de là, ils m’ont confié le poste que j’ai pour construire un catalogue éclectique d’artistes. Mon but principal, c’est que notre son reflète Montréal.»

Et qui dit «Montréal» dit évidemment hip-hop. Conscient du rayonnement limité qu’obtient la scène anglophone de l’île actuellement, le producteur s’est donné l’honorable mission de lui donner une voie, comme en témoignent les signatures de Flawless Gretzky et Mike Shabb. «Depuis que je suis dans le milieu de la musique, je remarque que c’est beaucoup plus facile pour un francophone d’entrer dans le circuit des subventions, dans les cases gouvernementales. Tout ça fait en sorte que les rappeurs anglos ont pas accès au même budget, aux mêmes services. Même nous, avec Dead Obies, ça nous a mis des bâtons dans les roues, car on est toujours dans la zone grise linguistique. Dans le reste du Canada, y’a FACTOR qui soutient les rappeurs anglos, mais à Montréal, les institutions manquent.»

C’est en élaborant un album en solo que VNCE a constaté tout le talent qui réside sur la scène rap anglophone locale. Désirant créer un album «à la Dr. Dre» en mettant de l’avant différents talents, il a suivi avec assiduité les publications du site Da Main Source, portail dédié à cette scène sous-médiatisée. «J’me suis fait des listes de rappeurs intéressants que je voyais passer. Au fil du temps, sur une période de deux ans, j’ai pu voir la scène évoluer.»

De toutes ses découvertes, celle du rappeur Flawless Gretzky l’a passablement marquée : «Il était derrière les barreaux quand j’ai entendu une chanson de lui enregistrée au téléphone. Malgré la qualité moyenne du son, j’ai trouvé ça vraiment bon et j’ai suivi de près ce qu’il faisait. Quand il est sorti de prison, il a fait paraître une longue vidéo, donc je suis entré en contact avec lui par Instagram. J’ai tout de suite vu qu’il était sérieux : on s’est rencontrés et on a fait un peu de studio. C’est un gars super hungry qui tue ça en studio. Depuis trois ou quatre mois, il a dû enregistrer 40 chansons.»

Auparavant confiné à exister dans un réseau underground, le gangsta rap fait donc une brèche dans l’industrie musicale québécoise grâce à la signature de ce rappeur d’origine haïtienne. Pour VNCE, c’est une décision qui s’imposait : «La culture hip-hop vient de la rue, donc on pouvait pas lancer Make It Rain sans avoir une représentation du hood. Fallait oser le faire.»

À moyen ou long terme, l’étiquette pourrait donc permette une percée internationale à certains rappeurs d’ici, notamment grâce au rayonnement que peuvent amener les réseaux de streaming. Dépassant désormais le cap des deux millions d’écoute sur Spotify, la chanson Where They At? de Dead Obies a pavé la voie à ce potentiel développement. «La chanson s’est retrouvée sur une playlist hip-hop américaine, juste après Future. Après un million de plays, on a reçu un appel de dirigeants de 300 Entertainment (NDLR Populaire label hip-hop américain) qui voulaient savoir qui a fait le beat et qui rappait sur le premier verse. La question que je me suis posée, c’est ‘’qu’est-ce qu’il va arriver le jour où on va recevoir cet appel-là, mais qu’un label comme 300 ne sera pas freiné par le franglais?’’ Selon moi, si on réussit à bien encadrer la carrière de gars comme Flawless ou Shabb et qu’on leur propose des placements durables, y’a possibilité d’avoir de réelles avancées.»

Toujours en préparation, l’album de VNCE, qui s’intitulera 1-800-514, «devrait sortir au début 2018». D’ici là, la mixtape de Flawless Gretzky (H.I.M.), l’album de Shabb (Northland Wave) ainsi que les albums de Joe Rocca et Syv de Blare vont paraître.

En ce qui concerne Dead Obies, aucun album n’est prévu à court terme, mais quelques singles devraient voir le jour très bientôt. Le 14 septembre, le spectacle le plus important de la carrière du groupe aura lieu au Métropolis. «C’est pas mal le dernier show officiel de la tournée de Gesamtkunstwerk. On prévoit surtout un gros spectacle qui va faire honneur à notre réputation. Pour nous, c’est une bonne manière de revenir en force avant la prochaine étape.»

Summer Cookout – 180g (Montréal), 26 août (14h)

Nouveautés d’envergure //

Davantage occupés à faire rayonner leurs carrières solos respectives ces jours-ci, les membres des Posterz lancent deux pièces fougueuses sur leur Soundcloud.

L’inclassable Hardbody Jones se permet un exercice trap plus classique sur Launch.

Flawless Gretzky dévoile deux premiers extraits convaincants de sa mixtape H.I.M., prévue pour la mi-septembre.

À quelques jours de la sortie de leur projet ADN, les complices Mido et 4Say présentent Maroquinerie.

Membre étoile de Casse-Croute, Syme arpente un brûlot trap électro sur BINKINENVLA, premier extrait de Grosse tête, son album à paraître cet automne sous HLM.

Les quatre acolytes MB, White-B, Gaza et Lost (toujours derrière les barreaux) sont au sommet de leur forme sur Outro.

Près de deux ans après son dernier album, Maxime Gabriel reprend son pseudonyme Farfadet et sort Impoli, premier extrait de son quatrième effort.

Souldia, Rymz et David Lee sont en vedette dans ce touchant clip filmé dans la réserve autochtone d’Opitciwan.

Malgré l’absence du membre fondateur et producteur 2Faces, qui a tiré sa révérence de la musique, le collectif 83 reprend du service avec une chanson tirée de la compilation Explicit vol. 2, à venir ce vendredi.

La talentueux Montréalais Wasiu présente un clip pour son excellente chanson produite par le producteur à surveiller jåmvvis.

Le beatmaker Sikh Knowledge s’attaque à plusieurs chansons d’Alaclair Ensemble sur cet EP de remix.

Le producteur montréalo-torontois Cilantro explore des horizons trap planants.

Originaire de Québec, V.I.Street livre une beat tape old school bien ficelée.

Bonne pièce soul minimaliste de la part de Dostie, qui en propose un clip tout aussi simple.

Formé de Jonathan Drouin et Speats, le défunt duo Les coeurs fendus ressort des boules à mites son tordant EP qu’il avait enregistré en 2012-2013.

Trois mois après la parution de son projet solo, Kirouac en dévoile un nouveau clip décontracté.

Le rappeur de Washington Goldlink s’allie à la chanteuse philadelphienne Jazmine Sullivan et au producteur longueuillois Kaytranada sur la très accrocheuse Meditation, pièce parue l’hiver dernier qui bénéficie maintenant d’un clip.

Membres du collectif multidisciplinaire Aura, dont fait également partie le trio Save Yours, les camarades Ludo et Vana témoignent d’une certaine évolution sur leurs deux nouvelles pièces.

Maestro Omayela continue ses explorations pop/R&B avec ingéniosité.

Quelques semaines après avoir fait paraître la chanson, Narcy y va d’un clip pour la vigoureuse Chobi Bryant.

Robin Kerr, le patriarche du groupe hip-hop Brown, est au cœur de ce clip live réalisé par Vincent RC.

Membre du collectif/studio Oddio, le chanteur et rappeur JT Soul dévoile un côté plus organique de sa proposition musicale sur cette captation live de BalconyTV.

3 shows à voir //

Le P’tit fest du Nord

Initié par le festival MURAL et la ville de Saint-Jérôme, Le P’tit fest du Nord ouvrira ses festivités du week-end avec une soirée entièrement hip-hop ce vendredi. Dead Obies, Alaclair Ensemble, Loud, Toast Dawg et différents invités spéciaux défileront sur scène.

Vieille Gare (Saint-Jérôme), 25 août (18h)

Lancement Pré_Zay

Le rappeur FouKi et le producteur QuietMike présenteront le spectacle-lancement de leur quatrième projet Pré_Zay, paru au début du mois de juillet. Ils seront accompagnés de plusieurs artistes clés de la relève hip-hop locale : Save Yours, Kevin Na$h, Charlie Shulz, LaF, L’Amalgame, Jay Scott, Kirouac, Twyn et Don Bruce.

Katacombes (Montréal), 23 août (22h)

Princess Nokia, Strange Froots et Gayance

Originaire de New York, l’artiste queer Princess Nokia passera à Montréal pour un spectacle aux côtés de la DJ montréalaise Gayance et du trio hip-hop féminin très prometteur Strange Froots.

Club Soda (Montréal), 28 août (21h)

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!