Rap local : Nate Husser, Kay Bandz, Monk.E et wærry
Rap local

Rap local : Nate Husser, Kay Bandz, Monk.E et wærry

Chaque semaine, cette chronique vise à mettre en lumière les prochains shows et les plus récentes sorties des scènes rap et hip-hop instrumental québécoises.

Nate Husser, une version améliorée de lui-même //

Membre du trio The Posterz, le rappeur Nate Husser fait cavalier seul sur Geto Rock for the Youth, ambitieux premier EP qui le place d’ores et déjà comme un incontournable de notre faste scène hip-hop.

«Mon objectif, c’était de créer un son qui soulève des sentiments nostalgiques. C’est différent de mon projet avec The Posterz, car j’ai l’impression d’y montrer une meilleure version de moi-même», explique le Montréalais.

Moderne dans ses arrangements, Geto Rock for the Youth s’éloigne des standards trap actuels pour fouiller le passé. En tête de liste, Nate Husser revisite cette époque quasi stéréotypée du tournant des années 2000, entres autres marquée par la révélation d’Eminem et la proéminence du nu-metal. Sans vouloir calquer l’esthétique de cette période, le rappeur et producteur propose un saisissant mélange de rock et de rap sur quelques pièces de son EP.

«Je voulais prendre certain des meilleurs éléments [de ces deux styles], ou simplement des choses que j’aime de ces deux vibes, sans toutefois les rendre ringards. Il pouvait être facile de tomber dans un hybride rock douteux, comme ce qui a été fait auparavant, et je ne voulais pas en arriver là», dit celui qui a notamment été épaulé par Mike Shabb, Maky Lavender, Jay Century et Joey Sherrett, son collègue des Posterz, pour la production.

Composée dans sa chambre il y a plusieurs mois, That’s My Chain on Your Neck bénéficie d’un enrobage plus lo-fi, qui n’en demeure pas moins vigoureux. «Je l’ai interprétée au festival MURAL juste après l’avoir enregistrée rapidement (…) et la foule est devenue complètement cinglée! C’est là que j’ai su qu’elle devait absolument être sur l’EP.»

Passé maître dans l’art du freestyle, Nate Husser opte pour une approche de création spontanée. Au lieu de s’imposer un quelconque concept poétique, il va là où la rime improvisée le mène. En découlent trois sujets qui reviennent comme autant de leimotivs : la vie, la mort et la reconnaissance, autant celle qu’il a pour son entourage que pour sa ville. «Je parle de ce qui est important pour moi», résume-t-il, sans trop vouloir s’épancher sur la question.

Hommage à Montréal, Catherine est un bon exemple de chanson traversée par l’ensemble de ces thèmes. «Je voulais mettre en lumière la vie de rue de Montréal, que beaucoup de gens croient inexistante ou considèrent comme une blague», indique-t-il. «C’est l’histoire d’un artiste qui parle de sa vérité, peu importe à quel point cela peut sembler difficile, et qui décide de suivre sa muse, peu importe où cela le mène.»

Avec la sortie de cet EP fort attendu, tous les espoirs sont permis pour Nate Husser. Deux ans après le clip de Name Another N!99@, chanson produite par Ragers qui a servi de rampe de lancement à sa carrière solo, et plus d’un an après celui de Like It Doesn’t Hurt, populaire collaboration avec Charlotte Cardin, l’artiste originaire de la Petite-Bourgogne peut maintenant espérer un rayonnement international. Après tout, il est l’un des rappeurs anglophones les plus talentueux et prometteurs de la métropole.

Mais pour l’instant, les attentes restent réalistes. «Le but, c’est surtout d’avoir une première œuvre disponible sur le marché. Le petit groupe de fans qui me suit avait besoin de ça, et je veux surtout les rendre heureux et, au passage, attirer plus de gens vers ce que je fais (…) Tout ce que je veux, c’est faire ma musique et donner le meilleur de moi-même. Tout ce qui arrivera après ça arrivera.»

Geto Rock for the Youthdisponible le 15 novembre

« Geto Rock For The Youth » Release Party – The Bog (Montréal), 17 novembre (20h)

Nouveautés d’envergure //

Sur une belle lancée depuis quelques mois, Kay Bandz approche le cap des 50 000 vues avec Bando.

LK Tha Goon collabore avec Mighty P sur l’accrocheuse Believe It.

Lary Kidd propose un troisième clip officiel pour Contrôle. FTSL est l’une des chansons les plus abouties de ce premier album solo paru au printemps dernier

Grosse semaine pour Kevin Shayne qui, en plus d’avoir réalisé les trois clips précédents, signe celui-ci du rappeur Soft.

Entre trap sombre et planant, Rico Watts développe son style sur H Y B R I D, premier EP officiel.

Le trio rimouskois Blandine offre un hip-hop décomplexé bien de son temps sur G, deuxième projet en carrière.

Le jeune rappeur montréalais Litty-X mise sur un flow décontracté sur Me and My Niggaz.

Révélation à surveiller de près, Brandon Doret, nouveau rappeur originaire de Cartierville à Montréal, présente un premier extrait du projet qu’il compte publier en décembre ou janvier prochain.

L’imaginatif DJ et producteur Shash’U envoie un remix club de FPTN, succès estival signé Yes Mccan et CDX.

Six mois après la mémorable Couronne d’épines, Monk.E dévoile un autre extrait de son album Couronne à double tranchant, qui paraîtra cet hiver.

Dan & PAG livre un clip de haut vol pour POPLUV, chanson titre du plus récent projet du trio père-fils Brown.

Même si plusieurs mois se sont écoulés depuis la parution des deux prometteurs EPs Lawless et Dolphin, Yen Dough n’a pas cessé de créer et prépare un nouveau projet. En attendant, le chanteur et producteur originaire de Joliette propose Visa, en collaboration avec son allié vxnyl.

Le très talentueux producteur Thomas White met sa touche à l’«electro-acoustic moody soul» de la chanteuse LIA.

Le duo Heartstreets fusionne hip-hop et R&B avec originalité et sensibilité sur Crawling South.

En constante évolution, Paris Louis annonce la sortie de son premier projet officiel avec la concluante 3AM, mixée au studio ODDIO.

L’attente est bientôt terminée pour Rymz, qui s’apprête à faire paraître son troisième album Mille soleils le 17 novembre. Le premier extrait Nouvelle drogue, avec Maldito, propose une direction musicale mélancolique aux relents cloud rap.

Deux ans après le mini-album Dead End, David Lee fait le grand saut avec UP, un premier opus propulsé par Joy Ride Records.

wærry s’unit à Chrysalis et Bloom (du prolifique et ingénieux collectif Team XXI) sur DO THIS TO ME, une convaincante exploration trap à la mélodie rock.

Kirouac vante son style vestimentaire des grandes occasions sur Crocs, extrait de son plus récent projet qui bénéficie maintenant d’un clip sympathique.

Les emcees de Canevas Crew testent avec brio différents flows exploratoires sur Freestyle de cavale.

De retour cet été après un long hiatus, le duo ST x LIAM est plutôt inspiré ces temps-ci, comme en témoigne la sortie imminente d’un projet majoritairement francophone. Le premier single Chuicichuparti laisse présager de belles choses.

L’habile producteur Morti Viventear s’attaque à un remix de Bestiaire, chanson tirée du deuxième album du groupe spoken word expérimental Heliodrome.

Unique en son genre sur une scène hip-hop montréalaise souvent calquée sur elle-même, Hardbody Jones rend compte de son mal-être sur cette pièce lugubre à la fin soul chaleureuse.

DJ Horg et Seba (ex-Gatineau) unissent leurs forces dans Grosso-Modo, nouveau duo qui se dévoile avec une pièce homonyme old school à souhait.

Le duo Mori$$ Regal & Yerly envoie un clip pour l’une des meilleures chansons de son deuxième EP Blue, lancé en mai dernier.

Signé sous Explicit, GLD y va d’un clip pour Ma voix, chanson qui met en vedette le légendaire trio rap montréalais Muzion.

3 shows à voir //

Heartstreets et Ryan Playground

Le duo rap R&B Heartstreets et la chanteuse/productrice électro Ryan Playground seront de passage à Québec pour une rare fois. FouKi sera aussi de la partie.

L’Anti (Québec), 16 novembre (19h30)

Koriass, Lary Kidd

Dans le cadre de M pour Montréal, Koriass et Lary Kidd prendront d’assaut le Club Soda en compagnie de Pierre Kwenders.

Club Soda (Montréal), 16 novembre (20h30)

Tour de Manège x L’embuscade tave over

Le collectif franco-québécois Tour de Manège dépêche trois de ses membres (Spectateur, Grandhuit et XIXOOL) à venir donner une prestation à Trois-Rivières, là où les attendent trois des meilleurs producteurs trifluviens : slumgod, Kawfee et Yerly.

Bar L’Embuscade (Trois-Rivières), 17 novembre (22h)

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!