Rap local : Vendou, l'appel de la simplicité
Rap local

Rap local : Vendou, l’appel de la simplicité

Chaque semaine, cette chronique met en lumière l’oeuvre des rappeurs et des producteurs québécois les plus intéressants du moment. Au programme : entrevue, revue non-exhaustive des nouveautés de la semaine et aperçu des prochains spectacles à voir.

Entrevue //

Le prolifique rappeur montréalais Vendou ouvre ses horizons musicaux sur Exotique, un deuxième EP solo en trois mois.

Loin d’être le ramassis de clichés estivaux que son titre pourrait laisser présager, ce mini-album de cinq titres est plutôt animé par une recherche de nouvelles sonorités, qui donne à Vendou l’opportunité de tester à la fois des flows placides (comme sur With Me et Seul) et d’autres plus vigoureux (Zebda et Rigolade). «Je voulais faire des ups and downs, histoire de créer du hype dans les shows.  Le but, c’est que le monde danse. Les shows rap, c’est pas des nuits de la poésie», tranche le membre de L’amalgame, qui bénéficie ici des productions de Rousseau, QuietMike, LiamLiamLiam et FouKi. «Le premier EP, je l’avais fait smooth, car c’est ça dont j’avais envie à ce moment-là, mais en show, j’ai amené un peu plus d’intensité.»

Paru en mars, Doux or Die prenait la forme d’un album concept, marqué par un voyage du rappeur en Inde et au Népal, alors que Exotique est davantage mené par un désir de créer sans se mettre de limites. D’abord, c’est le titre qui a donné l’impulsion au projet. «Exotique, c’est pas par rapport aux ambiances de l’album, mais plus par rapport au mot, que j’aime bien. Pour moi, ça représente la différence. J’ai eu un cours à l’université sur l’ethnomusicologie qui m’a permis de comprendre que notre perception de la musique était différente comparativement à celle de certains peuples en Afrique. Pour eux, les rituels de tam-tams, ça a quelque chose religieux, alors que pour nous, la musique, on l’écoute surtout pour se divertir ou pour partager des moments. L’exotisme pour moi, c’est l’idée de se différencier à travers une approche musicale, un propos, une façon de s’exprimer», explique-t-il.

Moins intime que son prédécesseur, Exotique reste somme toute léger dans ses thématiques, ce qui n’empêche pas le principal intéressé de dévoiler certains pans de vie. C’est tout particulièrement le cas de Seul, chanson qui traite de solitude. «Je l’ai écrite durant un hangover, le lendemain d’une soirée arrosée où j’ai rencontré plein de monde du milieu rap. En fait, c’est la prise de conscience que toutes ces rencontres-là sont des relations de surface. Personne se demande vraiment comment ça va, personne s’appelle non plus pour bruncher… En bout de ligne, on connait tout le monde, mais on est tellement seul.»

Heureux de la route qu’il trace actuellement en marge de ses projets avec son groupe L’amalgame, Vendou se dit surtout satisfait d’avoir réussi à relever un défi avec ces deux EPs solos. «C’est un challenge personnel que je me suis donné. Plus une façon de me prouver quelque chose à moi-même qu’aux autres. Y’a un certain désir d’accomplissement derrière ça, car je ne vais plus à l’école et quand je fais rien, je sens que je sers à rien. Aussi, j’ai réalisé que ça faisait cinq ans que je faisais du rap et que j’avais rien sorti de solo. Je devais faire ma musique.»

Initié au rap durant ses études au cégep, Vendou a amorcé son parcours aux côtés de son ami Quantom au tournant de la décennie. «On était davantage axés sur le verbe que le flow, on créait sans nécessairement penser à publier. Après ça, Catboot et John Ouain se sont greffé à nous, et on a parti L’amalgame. Quand John et moi on est revenus du BC, Chill en bas est arrivée», raconte le rappeur à propos de cette chanson tirée d’Engaragé, premier album de la formation paru en avril 2014. «À ce moment-là, on était très portés sur les échanges entre emcees, ce qui implique des verses courts. Avec Cordalinge (projet paru l’an dernier), on a voulu y aller avec une création plus individuelle. Là, on désire revenir avec plus de variations, de changements de beats.»

En attendant la sortie de ce nouveau projet l’année prochaine, Vendou ne chômera pas. En plus d’un album prévu cet automne aux côtés de La Fourmilière, super collectif regroupant 19 rappeurs et producteurs, le Montréalais multipliera les apparitions sur scène aux côtés de FouKi à titre de rappeur invité. L’éclosion hâtive de ce dernier, qui vient de sortir un album sous la prestigieuse étiquette 7ieme Ciel Records, l’inspire d’ailleurs à revoir son approche du rap. «Sa détermination est inspirante […] et j’apprends beaucoup l’importance de la mélodie et de la simplicité [à travers lui]. J’ai toujours été très lyriciste dans ma façon d’écrire et là je remarque que la simplicité des paroles facilite beaucoup la relation entre la foule et l’artiste.»

Lancement double : Vendou et Kirouac – Casa del Popolo (Montréal), 20 juin (20h30)

Nouveautés d’envergure //

Kirouac déploie son flow souple et nonchalant sur wesh, un EP qui le place parmi les plus intéressants rappeurs de la relève à surveiller cette année.

En rassemblant ainsi certains de nos meilleurs jeunes beatmakers (notamment Slumgod, QuietMike et Lowpocus), la compilation For My City vol. 1 fait état de la diversité et du talent qui composent la scène hip-hop québécoise.

Le producteur LiamLiamLiam (de ST x LIAM) y va d’une juxtaposition d’images rythmée pour Hajimemashite.

Signé sous Ghost Club Records, Maky Lavender se joint à Ben Ivoiries et Tony Stone (de Planet Giza) pour un brûlot R&B plus qu’accrocheur.

Deux ans après leur premier album Argent légal, les acolytes de Rednext Level s’offrent une nouvelle pièce en anglais, planante à souhait.

Les comédiens Emmanuel Schwartz et Martin Dubreuil prennent la place d’Eman et KNLO dans ce clip intrigant pour Monet, l’une des plus puissantes chansons de LA JOIE.

Mcm, rappeuse emblématique du renouveau de la scène rap de Québec, se joint au vétéran L Nino (des Sozi) sur Plane, nouvel extrait de La Niña paru en mai dernier.

Rymz envoie un clip pour Fauve, chanson aux accents cloud rap tirée de son dernier album Mille soleils.

Quelques mois après sa première mixtape Confession risquée, White-B reprend du service en solo avec Mauvais garçons, profitant au passage d’un clip signé Carlos Guerra.

T.K dévoile un premier extrait de #ToutÇaCHaram.

Toujours aussi incisif dans son flow et ses paroles, Mtlord lanceYour Sister.

Le talentueux Speng Squire pose un flow effrené sur la rythmique trap de Wake Up.

Bilo Da Kid présente Never.

Le duo Mrt 888 collabore avec Rowjay et Woahkespasse

JT Soul explore la vague rap dancehall actuelle sur Loud.

DJ Arabika invite 4Say et Mido sur Tout va bien.

Souldia déclare son amour à sa compagne sur Valentina.

Membre du duo Agua Negra, le producteur Cotola mélange bolero et hip-hop sur le premier extrait d’un album instrumental à paraître sous peu.

Les alliés DJ Manifest et Lowpocus remixent la bombe de Rick James.

Le producteur Nicholas Craven se joint au virulent rappeur Lil Eto.

FouKi et Koriass bénéficient d’un remix organique de la part du collectif de multi-instrumentistes URBN SCNC XL, qui pilotait le spectacle Rap Keb All Starz la fin de semaine dernière.

3 shows à voir //

La Fourmilière: BeatMakers

Les beatmakers de La Fourmilière, collectif hip-hop montréalais à 19 têtes, se rassemblent pour une soirée de Saint-Jean.

Maison2109 (Montréal), 23 juin (22h)

L’été du Gros Bonnet : Osti d’Gros Bleuet – Off SOIR

Dans le cadre du festival SOIR, durant lequel une quinzaine de commerces de l’avenue Mont-Royal seront transformés en salles de spectacles, le septuor jazz rap O.G.B. présente la première édition de L’été du Gros Bonnet, «le meilleur pré-boire en ville».

373 avenue Mont-Royal Est (Montréal), 22 juin (19h)  ÉVÈNEMENT ANNULÉ

5Sang14

Le collectif 5Sang14 se paie le Club Soda pour un spectacle qui promet avec ses membres Gaza, Random, White-B et MB. Récemment sorti de prison, le populaire Lost pourrait probablement faire partie des invités surprises de la soirée.

Club Soda (Montréal), 23 juin (19h)

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!