SPASM : une 16e édition «plus insolite que jamais»
Cinéma

SPASM : une 16e édition «plus insolite que jamais»

Le court métrage de genre sera à l’honneur dans les prochains jours à Montréal.

Pour sa 16e édition, le festival SPASM s’offre une belle sélection de films internationaux, dont plusieurs primeurs.

C’est toutefois le Québec qui sera à l’honneur en ouverture, ce jeudi au Théâtre Plaza, alors que la sélection des «Insolites québécois» battra son plein. On pourra notamment y voir En attendant Pascal de Guillaume Harvey et Marc-André Charpentier, un film de science-fiction présentant «quatre trentenaires vaniteux» dans un Montréal de 2028 peuplé «de drones et de gadgets inutiles».

Un début de fin de semaine bien chargé attend les festivaliers au Plaza, alors que les sélections «Les détraqués» et «Les inclassables #1» prendront place ce vendredi 20 octobre. La première québécoise de la production canado-australienne Lost Face fera partie intégrante de ce dernier volet. C’est Martin Dubreuil qui tient la vedette de ce film racontant l’histoire d’un voleur de fourrures qui «doit penser rapidement afin d’éviter une mort lente et terrible qui l’attend aux mains d’une tribu d’indigènes».

Ce samedi, au tour des cabarets science-fiction et trash, dans lequel on pourra notamment visionner la grande première de Termitator. Ce film de 14 minutes réalisé par Camille Monette, Roxane De Koninck et Keenan Poloncsak présente «quatre douchebags» qui partent en campagne pour une fin de semaine de débauche «sans se douter qu’ils dérangeraient la quiétude du mutant humanoïde-blattoptère: TERMITATOR!»

Juste avant le deuxième volet des «Inclassables» ce mercredi 25 octobre, c’est le populaire spécial sexe qui prendra le relais au Plaza. Réalisé par Jean-Michel Gagnon et Philémon Crête, BROS y sera projeté : «Bros depuis toujours, Will et Félix se retrouvent, après une soirée bien arrosée au club du coin, dans le fameux sous-sol pas fini pour jouer à la nintendo-weed-bière-qui-est-ce-qui- est-le-plus-ouvert-ben-voyons-c’est-toi-l’homophobe-va-chier.» En collaboration avec SPASM, Total Crap poursuivra le spécial sexe le lendemain avec une programmation spéciale au Club Soda.

Puis, la deuxième et dernière fin de semaine s’entamera avec la très attendue «Grande soirée horreur» au Club Soda. Entre autres, le film américain Buzzcut de Michael Marrero et Jon Rhoads y sera projeté, et la simple lecture de son synopsis donne le ton de la soirée : «La copine de Jane refuse de baiser tant qu’elle ne règle pas son horrible coupe de cheveux. Malheureusement pour Jane, arrive l’apocalypse! Elle doit maintenant combattre des zombies en tentant de trouver un coiffeur pour avoir une dernière baise avant la fin du monde!»

L’équipe du kabaret Kino se joint à SPASM pour une sélection unique ce samedi 28 octobre au Club Soda. Pour l’occasion, 15 cinéastes d’ici y présenteront les films qu’ils ont tournés dans un délai de deux semaines.

Enfin, tradition oblige, le festival se termine avec le party d’Halloween old school au Théâtre Plaza.

Plus de détails

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!