Du sang neuf pour la saison 2015-2016 de Premier Acte
Scène

Du sang neuf pour la saison 2015-2016 de Premier Acte

Vos humbles serviteurs de Voir portent toujours une attention particulière aux programmation de Premier Acte, le théâtre du centre Frédéric Back qui voit toujours éclore les nouveaux talents en premier.

Cette année, on remarque le nom Jean-Denis Beaudoin qui présentera sa deuxième création en carrière intitulée Épicerie. C’est la troisième année de suite que ce récent diplômé du Conservatoire de Québec présente quelque chose entre les murs Premier Acte. A-t-on affaire à une figure montante du théâtre local? Oui, assurément. Du 16 février au 5 mars 2015.

La tradition se poursuit, deux mois avant, avec Les contes à passer le temps du désormais consacré Maxime Robin et de son acolyte Noémie O’Farrell qui multiplie les contrats au petit écran depuis quelques mois. Même si le nom des auteurs et comédiens participants restent à confirmer, on sait que le spectacle du temps des Fêtes sera de retour à la Maison Chevalier du 11 au 20 décembre.

 

La troupe des Contes à passer le temps de Noël 2013 (Crédit: Guillaume D. Cyr)
La troupe des Contes à passer le temps de Noël 2013 (Crédit: Guillaume D. Cyr)

// À lire aussi: notre entrevue avec Maxime Robin et Noémie O’Farrell au sujet des Contes à passer le temps

 

Notons aussi la mise en scène de la même Marie-Hélène Gendreau qui nous avait donné l’adaptation scénique de Trainspotting en 2013. La femme de théâtre s’attaquera cette fois à un texte d’Anne-Julie Royer (aussi enseignante de littérature au Cégep Limoilou!) ayant pour titre Sur la montagne nue. Une création qui avait été présentée au Festival du Jamais Lu de Québec en 2014 et que sera jouée à Premier Acte du 17 novembre au 5 décembre.

Le roman Et au pire, on se mariera de Sophie Bienvenu sera joué une semaine avant dans une adaptation de Nicolas Gendron. Un monologue qui mettra en vedette Kim Despatis.

Et au pire, on se mariera (Crédit: Hugo B. Lefort)
Et au pire, on se mariera (Crédit: Hugo B. Lefort)

Sans parler de l’oeuvre Architecture du printemps (voir la photo à la une de l’article) signée Olivier Lépine. L’histoire croisée de trois hommes : Vincent Van Gogh, un documentariste et un policier fictif. Le tout, avec le Printemps érable comme toile de fond. Avec le musicien Josué Beaucage (Les chemins invisibles, Who Are You) parmi les concepteurs, disons que ça augure vraiment bien. Du 15 mars au 2 avril 2015.

Tout la programmation et achat de billets via premieracte.ca 

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!