Ne manquez rien avec l’infolettre.
En images : Le Diamant de Robert Lepage se dévoile
Scène

En images : Le Diamant de Robert Lepage se dévoile

L’événement, espéré depuis une décennie, aura pris des airs de saga jusqu’à ce jour bien précis. En ce 30 août 2019, voilà que Le Diamant de Robert Lepage s’ouvre et prend forme. Nous l’avons visité. 

Il est sobre, ce Diamant. Terriblement élégant. Franchement, et depuis le temps, il nous tardait de découvrir ce lieu de diffusion théâtral et circassien subventionné de toutes parts. Cet endroit qui, forcément, deviendra une plaque tournante pour la scène de Québec.

Inspiré, de l’extérieur, par le legs de Joseph-Ferdinand Peachy, l’architecte de la Salle des promotions du Séminaire qu’on a pu voir dans l’adaptation cinématographique de La Face cachée de la lune, Le Diamant de Robert Lepage trace des liens entre présent et passé.

Sis à l’emplacement même de l’ancien YMCA, lui aussi modelé contre les plans de Peachy, le bâtiment remanié par le consortium Coarchitecture / Atelier in situ / Jacques Plante architecte se voit décoré d’artefacts appartenant à l’histoire même du lieu. Du nombre: les guichets art déco du Cinéma de Paris et les poutres, la charpente de bois d’origine visible depuis le foyer.  Zilon, pionnier du street art québécois, s’apprête également à peindre l’un des murs visibles depuis le terminus d’autobus de Place D’Youville, une murale dont l’équipe d’Ex Machina parle déjà comme d’un hommage au Shoeclack Déchaîné.

Rares sont les édifices qui ont connu une vie si remplie, si riche en reconversions

Hall d’entrée du Diamant  (crédit : C. Genest)

Mais la pièce de résistance, forcément, c’est cette salle polyvalente toute de noir teinte et bonifiée d’arches de bois gravées qui évoquent les temps passés. À la fin pointe de la technologie, l’espace s’avère, à l’instar de La Tohu à Montréal, configuré sur mesure pour les besoins relatifs à la venue des troupes de cirque. Justement, FlipFabriQue occupera l’espace avec Blizzard du 24 au 28 septembre prochain.

Salle multifonctionnelle du Diamant  (crédit : C. Genest)

Demain et dimanche, le grand public est convié à s’imprégner de l’espace dans le cadre d’un parcours déambulatoire agrémenté de performances acrobatiques et d’installations marionnettistes signées Pupulus Mordicus. Hélas, tous les billets pour la présente activité, ce spectacle interactif intitulé Par cour et jardin, ont déjà trouvé preneur.

Néanmoins, la billetterie, très coquette elle aussi, sera ouverte à tous et dès ce mardi 3 septembre. Une façon, par la bande, d’aller fouiner.

Toute la programmation du Diamant via lediamant.ca 

Infos
Fermer
Plein écran

      Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie