Ne manquez rien avec l’infolettre.
BGL dévoile une oeuvre très politique aux Passages Insolites
Arts visuels

BGL dévoile une oeuvre très politique aux Passages Insolites

Bien que terriblement comiques et hédonistes, les garçons de BGL se sont toujours positionnés comme des artistes engagés. Leurs oeuvres sous-tendent souvent un propos écologique, mais on ne les avait jamais vus défendre une cause politique avec autant de fougue!

// À lire aussi: notre entrevue avec BGL

Le trio de sculpteurs en est à mettre la touche finale sur l’installation présentée dans le cadre des Passages Insolites, une exposition extérieure commissariée par l’organisme à but non lucratif EXMURO pour un sixième été consécutif.

Au moment de notre visite jeudi midi, Jasmin BilodeauSébastien Giguère et Nicolas Laverdière étaient encore en train de souder les derniers éléments de leur immense structure de métal. Intitulée Le portail, cette oeuvre fait ouvertement référence à la crise des migrants, aux murs qui s’érigent entre les peuples. Ça nous rappelle également certains plans du vidéoclip de Borders par M.I.A.

Non loin de là, à Place Royale, le duo formé par Lucie Bulot et Dylan Collins nous offrent Neiges éternelles, un clin d’oeil assez savoureux aux items vendus dans les boutiques souvenirs avoisinantes.

Neiges éternelles, Lucie Bulot et Dylan Collins (crédit: C. Genest)

Le buste de ce bon Louis XIV, le Roi-Soleil pour les intimes, se retrouve ainsi au cœur d’une petite tempête de neige. Avec ce détournement d’objet de grande échelle, les architectes torontois « nous invitent ainsi à considérer l’importance de l’hiver dans l’identité des Québécois. »

Mais la palme de l’oeuvre la plus ludique revient assurément à Consortium 19, une équipe pluridisciplinaire qui revisite quelques-uns des moments les plus marquants de notre histoire locale à travers une série de jeux d’arcades. Au programme: une machine à boules inspirée par les commerçants les plus connus de la ville, un genre de Mortal Kombat opposant une série de personnages légendaires dont Olivier Lejeune (c’est Webster qui va être heureux!) et Marguerite Bourgeois de même qu’un jeu de hockey sur table pour recréer le célèbre but d’Alain Côté. Il était bon, ce but-là. On vous en passe un papier!

Une Arcade historique, Consortium 19 (crédit: C. Genest)

Pour la première fois, les Passages Insolites étendent leurs tentacules en dehors de l’arrondissement historique et jusque dans Saint-Roch. En chemin et presque à la jonction des deux quartiers, Jeffrey Poirier a stationné son Écho, une sphère de brique monumentale qui s’harmonise étrangement bien avec les lieux, la petite ruelle Légaré.

Écho, Jeffrey Poirier (crédit: C. Genest)

Ce n’est qu’un mince aperçu du corpus de ces Passages Insolites qui resteront en place jusqu’au 14 octobre. Dries Verhoeven, Max Streicher, Guillaume Labrie, Olivier Moisan Dufour, Brandon Vickerd et Marie-Ève Martel figurent notamment à la liste des artistes sélectionnés par EXMURO.

Humanorium, une fête foraine joyeusement détraquée et présentée il y a trois ans dans la cours du MNBAQ, s’installera sous les bretelles de l’autoroute Dufferin-Montmorency, à l’Îlot Fleurie, du 11 au 16 juillet. Il s’agit là d’une activité satellite

Plus d’infos via exmuro.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie