Chilly Gonzales : jumeler «jouissance et connaissance musicale»
Musique

Chilly Gonzales : jumeler «jouissance et connaissance musicale»

L’inclassable pianiste montréalais Chilly Gonzales s’investit dans un projet original et bien à son image : le Gonzervatoire.

Ouvert à tous les auteurs-compositeurs-interprètes du monde, ce Gonzervatoire prendra la forme d’un atelier musical de huit jours toutes dépenses payées à Paris, comprenant une semaine de coaching intensif, de classes de maîtres et de répétitions, et culminant avec un concert public dirigé par Chilly Gonzales lui-même au Trianon le 4 mai 2018. Parmi toutes les inscriptions, le Montréalais d’adoption allemande choisira six élus.

«J’ai une préférence pour les gens qui écrivent leur musique et qui, en plus, peuvent la jouer sur scène», dévoile le principal intéressé, rejoint par téléphone depuis Cologne, à propos de ses critères de sélection. «L’idée, c’est surtout de créer un espace où les gens peuvent approfondir leur relation avec la musique. Personnellement, j’ai toujours voulu avoir un mentor, mais durant mes études de composition à McGill, j’avais des gros problèmes avec l’autorité. J’étais un rebelle qui rejetait tout! Pour moi, c’était inconcevable qu’on nous force à choisir entre la jouissance et la connaissance musicale. Pourquoi on ne peut pas réfléchir à la pop comme on le fait avec le classique et le jazz?»

La genèse de ce projet remonte à son passage au Red Bull Music Academy de Montréal en 2016, alors qu’il donnait une conférence sous forme de classe de maître à cinq jeunes musiciens. «J’avais quelques heures devant moi pour qu’on puisse tous monter ensemble un concert au Gesù. Ça s’est tellement bien passé que j’ai eu l’idée un peu folle de faire ça tout seul, de choisir les étudiants en fonction de mes propres critères.»

Homme d’action, Chilly Gonzales a foncé droit devant avec son projet, sans attendre de quelconques sources de financement. «On a cherché un peu d’aide, mais j’aime pas attendre dans la vie. Je suis un entrepreneur musical, je veux tout faire tout de suite! De toute façon, juste avec les profits des concerts de convocation et du clôture, tout va bien aller, même sans avoir à faire de crowdfunding ou aller chercher des commanditaires. J’aimerais idéalement tenir le Gonzervatoire chaque année dans une ville différente. En 2019, mon plan serait de le faire où j’habite, à Cologne.»

Plus de détails

En concert le 24 octobre 2018 au Palais Montcalm

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!