Ne manquez rien avec l’infolettre.
Rap local : Benny Adam, l'aboutissement
Musique

Rap local : Benny Adam, l’aboutissement

Chaque semaine, cette chronique met en lumière l’oeuvre des rappeurs et des producteurs québécois les plus intéressants du moment. Au programme : entrevue, bons coups de la semaine et aperçu des prochains spectacles à voir.

Entrevue //

Tout juste signé sous Coyote Records, le rappeur et producteur montréalais Benny Adam dévoile le fruit de ses nombreux allers-retours en France avec La Barquetterie, un premier EP officiel.

Ton nom circule depuis deux ans ici et là sur la scène rap locale. C’est notamment toi qui a chapeauté une bonne partie de la réalisation de l’excellent Soufflette d’Obia le chef. Au-delà de cette collaboration, parle-nous un peu de ton parcours.

Je suis né au Maroc et je suis arrivé ici à l’âge de 13 ans. En 2006, j’ai lancé mes deux premiers projets de rap sur internet, mais c’était plus ou moins sérieux. C’est vraiment quand je me suis intéressé à la production, il y a environ quatre ans, que j’ai commencé à être plus professionnel. C’est à ce moment que j’ai rencontré l’équipe de Therapy, des producteurs français qui avaient déjà travaillé avec Booba et Kaaris. J’ai fait mon chemin comme ça, mais j’avais un peu le syndrome de Kanye West à ses débuts : tout le monde voulait mes prods, mais personne ne voulait m’entendre rapper! J’ai finalement décidé de prendre moi-même les choses en main.

La Barquetterie est donc l’aboutissement de plusieurs années de labeur…

Oui, ça fait du bien de sortir ça! Surtout, j’aime voir la réaction de la scène montréalaise. En raison de mes prods pour Sch, Niro et autres artistes de la France, beaucoup croient à tort que je viens de là-bas, alors que je suis un gars de Montréal. Le plus important, c’est de faire ma place ici. On l’a vu avec la vague belge qui a déferlé en France : les artistes étaient déjà connus chez eux avant de se démarquer en France.

As-tu abordé la création de ce premier projet différemment de tes collaborations?

Pas vraiment. En tant que producteur, j’essaie toujours de voir comment je peux intégrer mon univers à celui des artistes avec lesquels je collabore. Mes chansons qui fonctionnent le mieux, comme Pas né d’Obia le chef, ce sont des chansons où tu reconnais ma touche, sans que ce soit exclusivement du Benny Adam. Bref, je ne suis pas le typique producteur sur commande, car la musique, c’est sacré pour moi. Cette fois, la seule différence, c’est qu’en plus de la musique, j’ai écrit des textes et je les ai chantés. Il y a plus de réflexion, de méthodologie, de recherche. Je vais plus loin que jamais dans le second degré et l’ironie. C’est raw and uncut. Personne ne me dit quoi faire.

La nouvelle de la semaine //

Bien que le retour inespéré de D-Natural ait fait couler beaucoup d’encre cette semaine, c’est la signature de LaF chez Disques 7ieme Ciel qui retient davantage notre attention. Gagnant des dernières Francouvertes, le sextuor fera paraître son premier album avec le label rouyn-norandien à l’automne. Le premier extrait Tour du monde donne admirablement le ton.

Le projet de la semaine //

Mention à la consistante Barquetterie de Benny Adam, mais notre coup de cœur de la semaine va au complexe et brillant Sunchild de Jei Bandit. Encore une fois, le rappeur et producteur de Laval explore les codes du trap avec originalité, tout en développant davantage l’aspect mélodique de sa voix et de ses compositions. Une évolution honorable.

La chanson de la semaine //

Deux réussites dignes de mention : la mélancolique Tour du monde de LaF et l’entraînante Le monde est à nous d’Imposs et Poirier. Succès estival de bon augure, cette dernière collaboration à saveur antillaise entre le vétéran de Muzion et le producteur montréalais est irrésistible.


L’instru de la semaine //

Avec Newyorktrip, le beatmaker montréalais Atamone se démarque de ses compères sur cette compilation instrumentale très étoffée de l’étiquette canadienne Inner Ocean Records.


Le clip de la semaine //

L’équipe de SNSFILMS livre un clip fougueux pour cette pièce trap remarquablement efficace des acolytes Tizzo, Shreez et Soft.

Enfin, Olivier Côté s’illustre aussi sur ce très beau clip de LaF.


Les spectacles à voir //

Psycadelick & Mcm à Québec (BonnieAndClyde 2.0)

Le couple de longue date Psycadelick et Mcm sera de passage chez lui pour présenter les pièces du deuxième volume de son projet Bonnie and Clyde.

Le 3 mai à 21h
La Source de la Martinière (Québec)


Voyage Funktastique au Belmont

Les producteurs Dr. MaD et Walla P y vont d’une autre soirée de funk et de disco.

Le 4 mai à 22h
Le Belmont (Montréal)


Soirée Rap Québ – L’Amalgame

L’Amalgame poursuit sa mini-tournée québécoise en Estrie.

Le 3 mai à 22h
La P’tite Grenouille (Sherbrooke)