Ne manquez rien avec l’infolettre.
O.G.B remporte les Francouvertes
Musique

O.G.B remporte les Francouvertes

Au terme d’une soirée dynamique à souhait, c’est le septuor O.G.B qui a remporté les honneurs dans le cadre de la 23e édition des Francouvertes, qui se tenait lundi soir au Club Soda.

Les sept musiciens, qui se sont rencontrés au Cégep de Saint-Laurent il y a quelques années, mettent donc la main sur la traditionnelle bourse de 10 000$ remise par le concours avec l’appui de SiriusXM, qui a d’ailleurs annoncé son retour à titre de commanditaire pour l’an prochain. À cela s’ajoute une horde de prix, notamment un contrat de distribution physique et numérique offert par Distribution Select et une campagne publicitaire d’une valeur de 5000$ offerte par VOIR.

Fidèle à son habitude, O.G.B (acronyme pour Original Gros Bonnet) a livré une prestation réglée au quart de tour, menée par le flow imperturbable de Franky Fade. À ses côtés, les six musiciens ont montré tour à tour leur savoir-faire, en interprétant leurs compositions jazzy rap à la perfection.

O.G.B. Crédit : Frédérique Ménard-Aubin.

Arrivé en deuxième place, Alex Burger a bien fait en donnant une prestation bien dosée entre chanson country/folk et envolées rock plus brutes. Fort de sa poésie imagée, à la fois touchante et drôle, et de son timbre de voix apaisant, qui rappelle celui de Vincent Vallières ou de Dumas, l’auteur-compositeur-interprète repart notamment avec 30 heures de studio de répétition offertes par Musicopratik ainsi que des campagnes publicitaires offertes par CISM et CHOQ.

Alex Burger. Crédit : Frédérique Ménard-Aubin.

Native de Clare en Nouvelle-Écosse, la formation country P’tit Belliveau et les Grosses Coques a terminé en troisième place. Elle repart notamment avec l’enregistrement, le mixage et le matriçage d’un single offerts par Studio Wild et une campagne publicitaire offerte par CISM.

P’tit Belliveau et les Grosses Coques. Crédit : Frédérique Ménard-Aubin.

L’issue de cette compétition a été décidée à parts égales entre le public et un jury de l’industrie, qui était notamment composé des deux porte-parole de cette édition des Francouvertes, c’est-à-dire Karim Ouellet et Sarahmée, respectivement finalistes en 2011 et 2016. Les frère et soeur ont ouvert la soirée en offrant une courte prestation.

Sarahmée et Karim Ouellet. Crédit : Frédérique Ménard-Aubin.