Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Rap local : dope.gng, réalité altérée
Musique

Rap local : dope.gng, réalité altérée

Chaque semaine, cette chronique met en lumière l’oeuvre des rappeurs et des producteurs québécois les plus intéressants du moment. Au programme : entrevue, bons coups de la semaine et aperçu des prochains spectacles à voir.

Entrevue //

Deux mois après la sortie de Fiend, un premier album trap aux influences emo produit par le collectif Novengitum,  le duo dope.gng (formé de Yabock et Zilla) offrira une prestation dans le cadre de Saintrapez, une série de spectacles qui prend place à Sainte-Thérèse.

VOIR : Votre projet dope.gng existe depuis peu, mais on vous a connus l’an dernier sous le nom de Dopamine. Comment votre duo a-t-il commencé et pourquoi avoir changé de bannière en cours de route?

Yabock : On se connait depuis le secondaire. On était en concentration musique, comme deux beaux nerds. On a commencé à chiller, à bummer, et éventuellement, on est devenus des meilleurs amis. Dopamine est né à travers ça, comme un genre de délire musical.

Zilla : On se mettait vraiment dans la peau de personnages, mais à un certain moment, on a voulu faire de la musique plus proche de nous, tout en continuant à avoir ben du fun à créer. C’est pour ça qu’on a choisi  de changer de nom au début de l’année. En gros, dope.gng, c’est une version plus stupide de la réalité.

Avez-vous des exemples concrets de ce concept de «version plus stupide de la réalité»?

Zilla : La meilleure toune qui résume notre style, c’est 24/7 85, une parodie de ce qui se passe à Hochelaga.

Yabock : On est à l’image du quartier, c’est-à-dire un peu bougie mais quand même raw. On ne vient pas du street, mais on a quand même un son sale.

Zilla : C’est un peu le même concept que Gullywood [NDLR : premier album de Loud Lary Ajust].

C’est l’une de vos principales inspirations?

Zilla : Inspiration directe, je sais pas, mais chose certaine, on en a beaucoup écouté au secondaire. C’est ça qui m’a amené à m’intéresser au rap québécois.

Yabock : Pour moi, c’est clairement une inspiration. On a commencé à rapper à cause de LLA. On a tout de suite accroché à leur son très américain, mais avec des références très montréalaises.

C’est donc un honneur, j’imagine, de partager la scène avec Lary Kidd ce vendredi?

Yabock : Vraiment. On trippait tellement sur sa musique quand on était kid… Et, y’a aussi Obia le chef qui sera là, et on a énormément de respect pour son cheminement et la qualité de ses bars. On est vraiment excités à propos de ce show-là.

D’ailleurs, ça ressemble à quoi, dope.gng, sur scène?

Zilla : Ça casse des jambes et des genoux. Hide yo kids, hide yo wife.

SAiNTRAPEZ 2019 : Lary Kidd, Obia le chef, Aswell & dope.gng – Le Cha-Cha (Sainte-Thérèse), 16 août (20h)


La nouvelle de la semaine //

Après Manu Militari, D-Track et Biz, au tour de KNLO de faire paraître un ouvrage. Son tout premier recueil de poésie paraîtra le 12 novembre prochain sous les éditions de Ta Mère. Vous pouvez en lire un tout premier extrait ici.


Le projet de la semaine //

Bon an, mal an, on peut compter sur Monk.E pour nous offrir un album digne d’intérêt aux textes clairvoyants. Ce huitième opus ne fait pas exception à la règle et s’impose même comme l’un des plus étonnants du jeune vétéran, qui y dévoile un flow plus décontracté. Produit par le Montréalais PSTV, qui délaisse ses élans trap habituels pour proposer une trame plus inventive, 8 est une incursion fourmillante dans la vie d’un globe-trotteur aguerri.


La chanson de la semaine //

Notre producteur étoile Kaytranada s’allie à deux rappeurs de Chicago, les doués Towkio et Vic Mensa, sur Involved, bombe future funk à la rythmique irrésistible.

Mentions à deux autres pièces mémorables de la dernière semaine : Soussa, la collaboration trap caustique d’Obia le chef, Tizzo et Dumix, et Hahaha, le retour réussi de Sadam Huss’ (du collectif Casse-Croute).


L’instru de la semaine //

Suivant les traces du maître phonk Lowpocus, le Montréalais Franklin Would prépare le terrain pour la sortie son nouvel EP, prévu pour la fin août, avec Waiting on You, premier extrait onctueux.


Le clip de la semaine //

Responsable du design visuel des pochettes de FouKi et de Clay and Friends, Felipe Arriagada-Nunez propose une mise en scène pastel et un concept sympathique pour le clip de Par chez nous, pièce qui met la table pour le nouvel EP de Vendou attendu fin août.

Will Niava signe lui aussi une réalisation colorée pour Na Mati Likolo, nouvelle pièce du groupe NoKliché.


Les spectacles à voir //


Claudia Bouvette, FouKi, Koriass

Le festival de Saint-Jean-sur-Richelieu accueille deux des rappeurs québécois les plus populaires, FouKi et Koriass, en plus de la chanteuse et comédienne Claudia Bouvette.

Le 15 août (20h)
International de montgolfières (Saint-Jean-sur-Richelieu)
Consultez cet événement dans notre calendrier


ParkaOne + Honie B

Révélés dans les événements WordUP!, ParkaOne et Honie B offriront une prestation chez eux, à Gatineau.

Le 17 août (21h)
Le Troquet (Gatineau)


iHeartRadio présente : Rap Keb Show

Rap Keb, le nouveau stream 100% rap québécois, lance officiellement sa plateforme avec Rymz, Brown Family, Robert Nelson, Sarahmée, Adamo, Vendou et DJ Manifest.

Le 14 août (18h30)
Club Soda (Montréal)

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie