Ne manquez rien avec l’infolettre.
À découvrir : le rock planant et fougueux de Julien Dumont
Musique

À découvrir : le rock planant et fougueux de Julien Dumont

Après avoir accumulé les projets à gauche et à droite, l’auteur-compositeur-interprète se lance en solo.

On avait pu l’entendre dans quelques groupes du microcosme alternatif montréalais (notamment Moussette et Bateau Noir), mais cette fois Pascal Dumont-Julien (alias Julien Dumont) prend le devant de la scène. Il nous présente en primeur le premier extrait de son tout premier album : Héros, une pièce aux confins du post-punk, du new wave et du indie rock.

À ses côtés, on retrouve quelques musiciens à la feuille de route estimable : Thomas Augustin (Malajube, Jacquemort, Jesuslesfilles), Jean-François Mineau (Bateau Noir, Dany Placard, Chantal Archambault) et Frédéric Sauvé (Bateau Noir, Oothèque).

«On voulait que la musique soit à la fois énergique et planante, en partie pour contrebalancer le texte qui est un peu lourd et glauque, explique Dumont. Fred a composé une ligne de basse lumineuse, JF a mis de l’urgence et de la hargne dans le rythme, et moi je me suis lâché lousse avec le clavier Juno-60 de Thom. J’ai même ajouté du «vent synthétique» comme sur Oxygène de Jean-Michel Jarre. Fred était pas d’accord mais bon, yolo!»

Réalisé par Thomas Augustin, ce premier album s’intitulera Constance perdue et verra le jour en mars 2020.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie