Ne manquez rien avec l’infolettre.
Restos / Bars

Le Japonais et le gourmet : le nouveau trendy 2 en 1

Si la bouffe japonaise est devenue populaire au cours de la dernière décennie, c’est qu’elle est devenue, en nos terres nord-américaines du moins, extrêmement versatile: fusion, matière première de qualité, street food en vogue, et saveurs sucré-salé.

Le restaurant Ryu, sur Laurier Ouest, a vu plusieurs restaurants à saveur japonaise ouvrir et fermer avec le temps. Son restaurant donnant lui-même dans la fusion, le propriétaire de l’endroit, David Dayan, est bien placé pour parler de cette tendance.

Le traditionnel restaurant de sushi a peu à peu laissé place aux restaurants de ramen. Puis, la nouvelle tendance des izakayas (ces pubs japonais où l’on grignote un bout autour d’un verre de saké) a pris la ville d’assaut. La bouffe de rue japonaise, qu’on trouve au coin de la rue à Osaka, entre autres, a intégré l’izakaya, fusionnant ici deux styles qui ne se fréquentent pas dans son pays d’origine.

« Lorsque j’ai débuté, il n’y avait que quelques restaurants japonais, et presque tous des restos de sushis, explique M. Dayan. La plupart des restos de qualité étaient sur la même rue que moi! Les izakayas n’existaient pratiquement pas. Cette situation a changé extrêmement rapidement. Une multitude d’izakayas a ouvert ses portes! Je crois que le marché montréalais est un peu saturé, mais en même temps, c’est génial d’avoir une si belle vitrine pour l’art culinaire japonais. »

À Montréal comme aux États-Unis, la fusion ne s’arrête d’ailleurs pas là: un bon ramen au porc effiloché, le sushi-burrito, ou même le ramen-burger. Tout est prétexte à dégainer la nouvelle tendance foodie!

Puisqu’il s’agit d’un effet de mode, certains établissements fermeront rapidement leurs portes s’ils ne se montrent pas à la hauteur des attentes de la clientèle… M. Dayan en est au courant et se porte lui-même juge des autres établissements: « Ce qui est important pour moi lorsque je vais dans un resto de sushi, qu’il soit traditionnel ou pas, c’est la qualité et la fraîcheur du poisson. Je commande toujours quelques sashimi et nigri pour juger de la qualité, de la préparation du riz et de la coupe du poisson. »

Contrairement à d’autres établissements, Ryu n’est pas le genre de resto fusion qui mélange n’importe quoi. « Notre cuisine allie des plats amusants et d’autres plus raffinés, précise le proprio. Nous avons un équilibre entre les sushis traditionnels et non-conventionnels. »

Il s’agit d’une ouverture d’esprit et des estomacs : les gens sont de plus en plus friands et adeptes de cuisine du monde. Et la nourriture japonaise a là un avantage : les saveurs nouvelles s’adaptent aux palais les plus sensibles. Peu d’épices, des produits fins, bien travaillés et simplement présentés. Bref, une culture gastronomique réputée qui attire.

 

288, avenue Laurier Ouest
Montréal, QC
514 439-6559

ryumtl.com

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie