Écho : une buvette avec de la classe
Restos / Bars

Écho : une buvette avec de la classe

L’Écho, petite sœur de l’Échaudé, a ouvert mercredi dernier ses portes dans le bâtiment adjacent au bistro classique. La buvette propose une expérience alliant simplicité et convivialité, sans renoncer à la touche d’élégance de mise dans le secteur du Vieux-Port de Québec.

Quand Jean-François Girard, chef et copropriétaire de L’Échaudé, a saisi l’opportunité d’acheter la bâtisse mitoyenne, il caressait le rêve d’y aménager un salon privé qui permettrait d’accommoder cette demande récurrente de la part des groupes. « Puis là, on s’est dit que tant qu’à faire un salon, il fallait l’occuper! », résume-t-il.

À la même époque, le cuisinier Dominic Marcoux se démarquait dans sa brigade par son amour du travail bien fait et sa créativité culinaire, rehaussés par ses expériences antérieures dans plusieurs bons établissements de Québec. « Si on voulait le garder, il fallait lui proposer quelque chose. »

Quand Jean-François a offert à Dominic de devenir le chef de la future buvette, ce dernier n’a pas hésité. « Il m’a donné une semaine pour réfléchir, mais j’ai dit oui presque tout de suite. Faire une ouverture, c’est une occasion que tous les chefs recherchent. Et tu ne peux pas apprendre ça sur les bancs d’école, tout le côté entrepreneurial. »

Jean-François a confié à son chef en devenir la responsabilité d’élaborer un concept gourmand. Celui-ci a imaginé un assortiment de plats compacts aux prix alléchants (entre 13 et 18$) articulé autour d’une structure récurrente : cru, cuit, végé, pâte fraîche, dans un bouillon et sur la croûte. Inspiré par le terroir québécois et les produits bruts, le chef d’Écho promet que, à l’image de la carotte qui goûte encore la terre, la simplicité a meilleur goût.

Côté salle à manger, l’aménagement a été confié à la designer commerciale Lise Maheux, bien connue pour ton travail dans le secteur, incluant la cure de rajeunissement de L’Échaudé il y a deux ans. Planchers en bois, mur en pierres, comptoir en marbre, vieux bleu et doré confèrent à l’espace un look chic distinctif.

« Il y a quand même une tendance au niveau des buvettes en ce moment. On voulait faire quelque chose d’original. Être unique, ça se travaille », souligne Dominic. « Une buvette, c’est aussi pour boire juste un verre de vin. Nous avons bien fait les choses, tout en nous assurant que l’expérience demeure accessible aux gens. »

Écho
67, rue du Sault-au-Matelot – Québec
418 914-4393


Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie