Ne manquez rien avec l’infolettre.
5 restos à faire ce mois-ci
Restos / Bars

5 restos à faire ce mois-ci

Nouvel établissement, menu qui change, offre différente : voici cinq adresses qu’on a visitées le mois dernier à Montréal…

La cuisine italienne de l’Osteria MKT

Ce restaurant italien typique a quitté son emplacement sur la rue Metcalfe pour s’installer dans le presbytère de la cathédrale Christ Church, à deux pas du métro McGill. Sous son nouveau nom et dans ses nouveaux locaux, l’ancien Restaurant MKT peut désormais accueillir deux fois plus de convives, dans un décor complètement refait aux tons bleus pâles et aux accents modernes. Gros plus pour les automobilistes : le stationnement est gratuit, une rareté au centre-ville.

Le menu italien classique du chef Marcel Machado est toujours là, mais l’endroit se prête désormais mieux aux repas d’affaires avec ses grandes salles privées, et aux 5 à 7 après le bureau dans sa belle section bar. À goûter absolument : le « pici alla contadina », le plat signature de pâtes fraîches avec un ragoût de cinq viandes à la crème tomatée. 

1333, boulevard Robert-Bourassa

Les plats variés du Cathcart

Une troisième foire alimentaire a ouvert ses portes en janvier au centre-ville. Dans l’immense lieu occupé par le Cathcart au sous-sol de la Place Ville-Marie, l’espace est bien aménagé en plusieurs zones distinctes, créant parfois une ambiance plus intime qui manque souvent dans ce genre d’endroit. On trouve différents kiosques avec des offres alimentaires complémentaires et à prix accessibles, en plus de trois « restaurants » avec leur propre espace de salle et une zone bar. 

Nos mets préférés : les délices japonais de la cantine Akio, le poulet coréen de Chickin et les originaux sandwichs italiens de Patzzi. À souligner aussi, la superbe verrière sous laquelle se situe le Cathcart, qui amène une belle lumière dans l’espace, et le souci du durable (pas de bouteilles d’eau en plastique par exemple). Enfin, une app devrait bientôt être mise en place pour permettre de passer commande à distance, afin d’éviter les files ou se faire livrer dans les bureaux environnants. 

1, place Ville-Marie

Le souper au Roseline

Un superbe espace façon années 30 avec carrelage suranné au sol, vieux abats-jours qui tamisent la lumière, fauteuils et sofa vintage en cuir ou encore portraits d’époque en noir et blanc. Dans ce chaleureux bar à vin, on prend l’apéro en écoutant du jazz ou des classiques des années folles. On peut aussi y souper en sélectionnant quelques assiettes dans les plats proposés : pot-au-feu, bavette, œufs mimosa… Une cuisine française classique, réconfortante et gourmande. 

C’est un ancien directeur artistique qui est derrière le Roseline, nouvelle adresse au décor réussi, nostalgique à souhait. À ses côtés, le comédien Martin Laroche signe sa première carte des vins, et l’ancien chef du Bon Vivant Alex Collyer assure la partie bouffe. Ouvert dès 7h30 le matin, le Roseline fait aussi café.

5014, boulevard Saint-Laurent

Le nouveau menu du soir au Cyr 

Cette adresse de Saint-Henri qui se définissait à son ouverture comme un bar a étoffé son offre et se présente dorénavant comme un restaurant. L’ambiance reste toutefois très bar (enseignes au néon à l’intérieur, lumière très tamisée, musique festive…) Dans le nouveau menu d’hiver, quelques trouvailles : l’original Poke nachos, où du marlin bleu mariné s’invite au milieu des tortillas, le doux et frais mille feuilles betterave et chèvre ou encore le gourmand BLT déconstruit, dans lequel le flanc de porc glacé au whisky fond littéralement en bouche.

Le clou du spectacle reste au sous-sol, dans le bar de glace (le seul ouvert à l’année au Canada). On nous prête un gros manteau Mackage avant de se glisser dans la salle à -30°C. À l’intérieur, tout est sculpté dans la glace, du bar lui-même aux étagères accueillant les bouteilles. Ici, c’est la vodka qui règne : on a le choix parmi environ 70 marques différentes, sous les conseils avisés de Patrick, directeur du restaurant et spécialisé dans le sujet. Un vrai chaud et froid.

3426, rue Notre-Dame ouest 

Le brunch au Time Out Market

La foire alimentaire du Centre Eaton a dorénavant une offre pour le matin. De 11h à 15h, tous les samedis et dimanches, les différents kiosques du marché proposent chacun un ou deux plats signature pour le brunch. La section bar propose de son côté des cocktails pour les accompagner, comme le Kimchi-Caesar, le Tiki Bellini… Si on trouve les plats un peu chers (entre 15 et 20$ l’assiette, sans breuvage ni service), on apprécie la variété de l’offre.

On vous conseille de faire un petit mélange avec du sucré et du salé, et des plats de différents comptoirs. Envie d’un classique? Les gourmands bénédictines de Charles-Antoine Crête et Cheryl Johnson, servis sur pain noirci à l’encre de seiche et saumon fumé ou bacon Gaspor. À goûter aussi : la pieuvre grillée avec sauce hollandaise et paprika fumé du Club Chasse et Pêche, ou encore l’originale polenta haïtienne du chef de l’Agrikol. 

705, rue Sainte-Catherine ouest

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie