Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Time Out Market : des restos signés Normand Laprise, C-A Crête et Claude Pelletier
Restos / Bars

Time Out Market : des restos signés Normand Laprise, C-A Crête et Claude Pelletier

Le futur marché gastronomique et culturel vient d’annoncer plusieurs noms de chefs qui ouvriront des restaurants dans son centre, dont le lancement est prévu pour la fin de l’année au Centre Eaton à Montréal. Une belle pêche pour l’offre culinaire du Time Out Market… 

Le pape des chefs montréalais Normand Laprise, du Toqué!, a confirmé sa participation au projet avec un établissement baptisé Burger T!. Le resto offrira des « hamburgers gastronomiques et écoresponsables » et des frites maison, travaillés exclusivement avec des produits locaux. Le deuxième grand nom sur la liste est justement le neveu spirituel de Laprise, Charles-Antoine Crête. Le chef et sa partenaire culinaire Cheryl Johnson amèneront la cuisine flyée du Montréal Plaza dans l’antre du Time Out Market.

Les amateurs des plats de viandes et poissons du Club Chasse et Pêche seront ravis d’apprendre que les chefs Claude Pelletier et Mélanie Blouin auront aussi leur établissement dans le marché culinaire. Au menu: risotto au cochonnet braisé, lamelles de foie gras ou homard & ris de veau… Le chef proposera aussi des pâtes fraîches artisanales et autres plats typiques italiens dans un deuxième établissement façon Il Miglio.

Envie de cuisine un peu plus décontractée? On trouvera sous le même toit la bannière Romados, du duo Fernando et Manny Machado, pour s’offrir le fameux poulet rôti portugais made in Montréal suivi d’un pasteis de nata. Encore un peu d’Italie avec Fred Saint-Aubin: le chef du Moleskine proposera au Time Out Market les pizzas napolitaines cuites au feu de bois qui font la renommée de son resto, comme les fameuses Margherita, l’Américaine ou la Salsiccia.

Cap sur l’Asie avec le Red Tiger Cantine Vietnamienne. Au menu, on retrouve leurs spécialités inspirées de la cuisine du sud du Vietnam et les plats traditionnels tels que les sandwichs banh mi ou la salade de papaye. Enfin, le Time Out Market a annoncé un concept de desserts signé Jeffrey Finkelstein, de la boulangerie Hof Kelsten. Son Hof Sucrée proposera des pâtisseries, viennoiseries et desserts signature.

Babka au chocolat / Crédit : Paul Labonté

«Avoir le vrai goût de la ville»

«Nous voulons que Time Out Market Montréal soit le reflet vibrant de la scène gastronomique diversifiée de haut calibre de cette ville afin d’offrir à la clientèle du Centre Eaton de Montréal quelque chose de nouveau et d’unique, a déclaré Didier Souillat, président et directeur général de Time Out Market. Nous souhaitons démocratiser la gastronomie et faire de Time Out Market Montréal — le premier au Canada — un endroit où les gens pourront avoir le vrai goût de la ville.»

La liste des chefs participants s’est faite d’après une sélection éditoriale, et mêle aussi bien des concepts déterminés à l’avance (burgers, pizzas, etc.) que des restaurants de chefs signature (Charles-Antoine Crête, Claude Pelletier). Ces derniers peuvent construire leurs menus et concepts à leur guise, à condition de ne pas faire de compétition aux autres concepts déjà offerts au Time Out Market Montréal. Les seules consignes: proposer 6 à 8 plats, rien de trop compliqué, et sans baisser leur qualité. Tout sera servi sur porcelaine et aucune vaisselle jetable ne sera utilisée.

«On ne veut pas que les chefs considèrent ça comme une nouvelle ouverture de resto, souligne Didier Souillat. On s’occupe de tout pour eux, et ils n’ont qu’à se présenter deux semaines avant l’ouverture avec leur brigade.» Quant au choix des chefs qui travailleront sur place au quotidien, le président ne se fait aucun souci: «Ce sont leurs noms qui seront sur ces restos, alors je n’ai aucune inquiétude sur les gens qu’ils mettront en cuisine».

Pizza Rico Sauvé au Moleskine / Crédit photo : Dominique Lafond

Resto végé et «all day breakfast»

Avec ses 40 000 pieds carrés, le Time Out Market Montréal rassemblera en tout 16 chefs et restaurateurs, une cuisine de démonstration, une école de cuisine, trois bars, des espaces artistiques et culturels et une boutique. Huit autres noms de chefs participants seront annoncés prochainement; on sait notamment que l’offre culinaire comprendra également un resto végétarien et un «all day breakfast», ainsi que d’autres concepts de chefs signature.

Certains chefs approchés par l’équipe de Time Out Market ont refusé l’offre. «Mais on est là pour au moins dix ans; si c’est pas cette année, certains chefs pourront changer d’avis et venir travailler avec nous l’année prochaine ou la suivante», indique Didier Souillat. Les chefs participants ont signé un contrat d’un an avec Time Out Market. Si le marché ne se veut pas statique, le président ne s’inquiète pas quant à garder ses grands noms déjà acquis à Montréal. «Pour Lisbonne, on a déjà une liste d’attente…»

La spécificité du marché de Montréal, c’est son emplacement et son implantation au cœur du Centre Eaton. En général, les Time Out Market ouvrent en effet dans des bâtiments indépendants. «C’est un énorme plus pour nous d’être installé juste au-dessus du métro. C’est la première fois qu’on ouvre dans un espace comme ça», confie Didier Souillat. L’ouverture du marché montréalais est attendue pour le mois d’octobre.

Les Time Out Market sont issus de Time Out, un magazine créé à Londres en 1968 pour permettre aux gens de découvrir le meilleur de la ville. Les marchés, qui donnent ainsi vie à cette sélection de bonnes adresses réalisée dans 58 pays, ont pour objectif de représenter une ville le mieux possible, et sous un même toit. Le premier Time Out Market a vu le jour à Lisbonne au Portugal; le mois dernier, des marchés ouvraient à Miami et New York, et d’autres verront bientôt le jour à Boston, Chicago, Dubaï et Prague.

Visualisation du Time Out Market Montréal

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie