Ne manquez rien avec l’infolettre.
Nombre : De zéro à héros
Scène

Nombre : De zéro à héros

Pièce audacieuse présentée dans le cadre du Carrefour international de théâtre de Québec, Nombre propose de pousser l’interactivité entre la scène et le public à son paroxysme. Pendant quatre-vingt-dix minutes, l’espace scénique se transforme et fait du spectateur le sujet de laboratoire d’une étude sociologique à huis clos. 

Une création qui suggère au public d’être le centre de l’attention, de porter sur ses épaules la responsabilité du bon déroulement de la représentation : d’emblée, le concept est intrigant. Pourquoi les conceptrices (Krystel Descary, Claudiane Ruelland, Alexandrine Warren et Marie-Renée Bourget-Harvey) ont-elles fait le choix de s’effacer presque complètement de leur œuvre théâtrale? La non-compréhension ou le refus de collaborer des spectateurs pourraient-ils compromettre le spectacle? Chose certaine, dès l’ouverture des portes, l’issue de la soirée n’est (presque) plus entre leurs mains.

Malgré la nervosité et l’insécurité qui semble faire frémir la salle avant même le début du spectacle, la mécanique de la représentation apparaît rapidement et invite le public à embarquer dans un véritable jeu à échelle humaine. Un jeu où le seul règlement sera d’exécuter les simples consignes indiquées sur les cartons distribués, en temps et lieu. Une première consigne mélange naturellement les gens dans la pièce, de sorte que chaque spectateur se retrouve côte à côte avec un étranger. Puis, vient la distribution de paquets de cartons expliquant certaines actions, toutes associées à un chiffre qui sera dicté par une voix off pour toute la durée du spectacle.

Photo : Stéphane Bourgeois
Photo : Stéphane Bourgeois

Si on perçoit le théâtre comme un langage créatif permettant de raconter des histoires sur scène, Nombre s’inscrit définitivement dans une démarche théâtrale, où les histoires dévoilées sont réelles, fondamentalement humaines et spontanées. Des prénoms, des âges, des lieux de naissance, des moments précieux et des confidences marquantes sont autant de réponses données sur une base volontaire par les membres du public sur des thèmes divers. L’argent, l’héritage familial, le voyage, la diversité culturelle et le fondement du bonheur sont abordés consécutivement, tant et si bien qu’on cherche parfois quel est le propos exact qu’on cherche à tenir avec ce type d’exercice plutôt éclaté.

Néanmoins, une certaine complicité s’inscrit dans les yeux des spectateurs tout au long de cet interrogatoire peu orthodoxe. Le tout culmine dans un exercice de groupe où tout le public se positionne dans l’espace selon ses réponses à certaines affirmations. Cette dernière séquence n’est pas sans rappeler la démarche proposée par Foreign Radical, spectacle présenté en clôture de la dernière édition du Carrefour.

Malgré un rythme un peu inconstant, ce spectacle dont vous êtes le héros a le mérite d’exposer l’humain dans sa diversité et ses différences. D’ailleurs, il y a fort à parier que l’expérience serait davantage éloquente si elle était menée dans une ville plus cosmopolite. Quoi qu’il en soit, Nombre réussit à mettre en scène habilement la question de l’identité, en démontrant que « qui suis-je » est une question simple…qui ne peut qu’offrir une réponse complexe!

Les 29 mai, 4 et 5 juin à la Maison pour la danse
(Dans le cadre du Carrefour international de théâtre de Québec)

Photo : Stéphane Bourgeois
Photo : Stéphane Bourgeois