L'amour passe à travers le linge / Garage à musique de la Fondation du Dr Julien : Donner pour donner
Société

L’amour passe à travers le linge / Garage à musique de la Fondation du Dr Julien : Donner pour donner

Les événements caritatifs L’amour passe à travers le linge amassent des fonds pour divers organismes, en jumelant création artistique et engagement social.

France Gall et Elton John le chantaient déjà si bienDonner pour donner / C’est la seule façon de vivre / C’est la seule façon d’aimerGabrielle Laïla Tittley et l’équipe qui se cache derrière l’organisation des événements L’amour passe à travers le linge l’ont bien compris, elles aussi.

En organisant ces soirées événementielles et caritatives depuis 2013, l’artiste visuelle et ses collègues, de plus en plus nombreux, joignent l’art et le social, par le biais d’un regroupement d’artistes visuels et de musiciens qui collaborent pour amasser des fonds pour divers organismes de leur communauté.

Ainsi, chaque année, plusieurs groupes de musique participent au projet en montant sur scène pour donner un spectacle dans le but de financer l’événement automnal où des artistes visuels vendront leurs créations par le biais de designs de t-shirt soumis pour créer des oeuvres qui seront imprimées et vendues à l’événement principal automnal. Enfin, tout l’argent amassé par la vente de ces chandails est remis à l’organisme choisi, en l’occurrence, le Garage à musique, en 2015. «N’importe quel organisme est heureux de recevoir un don, c’est sûr. Et le Garage et la Fondation sont très bien organisés. Ça m’a fait penser un peu à une maison de jeunes. Et ils ont plein d’instruments de musique, de profs et une belle ambiance, juste des gens ultras positifs, vraiment comme une maison de jeunes! Et l’équipe a l’air merveilleuse!»

Si, à la base, l’organisme choisi est le résultat d’un coup de foudre de Tittley, les artistes qui participent sont, quant à eux, désormais sélectionnés par la principale intéressée, puisque la demande et la générosité des artistes augmentent d’année en année. «J’essaie toujours d’avoir des organismes diversifiés. J’adore l’idée du Garage à musique et, en même temps, aller chercher d’autres organismes, ça nous permet d’en découvrir plusieurs, au fil des années. Et la formule change aussi, d’année en année, précise Tittley. C’est vraiment la première année qu’il y a des soumissions d’artistes. J’ai senti qu’il y avait beaucoup de gens qui voulaient participer, je recevais beaucoup de demandes. Je crois que les gens veulent vraiment faire leur part et se sentent interpellés. N’importe qui qui a un petit talent en musique ou en art visuel et qui a le goût de donner peut le faire, et c’est une belle façon de faire valoir son talent.»

La troisième édition de l’événement aura lieu à l’automne et, pour préparer la soirée, deux spectacles musicaux ont lieu ce mois-ci pour le financer, entamant du même coup la levée de fonds pour L’amour passe à travers le linge. «Les gens sont tellement sweet et ils veulent tellement! Si je pouvais, je les imprimerais tous!» À l’automne prochain, le public aura droit au dévoilement des t-shirts créatifs ainsi qu’à un volet musical, sous forme de spectacle, à nouveau.

C’est au Divan Orange qu’auront lieu les deux spectacles de financement pour la soirée d’automne, ce mois-ci. Le premier événement se déroulera le vendredi 1er mai et regroupera Fanny Bloom, Meta Gruau, Choses sauvages et Technical Kidman, en plus de DJ Beni BBQ. Le second spectacle aura lieu le vendredi 29 mai prochain et la programmation sera dévoilée tout juste après le spectacle du 1er mai.

Le Garage à musique

En choisissant le Garage à musique de la Fondation du Dr Julien, l’organisatrice met de l’avant un organisme qui gagne à être connu du grand public et qui, au quotidien, joint implication sociale et culture. Installé dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, le Garage à musique est un projet de pédiatrie sociale en communauté qui propose une intervention auprès d’enfants et de jeunes de 0 à 20 ans, combinant la pratique de la pédiatrie sociale en communauté développée par le Dr Gilles Julien, l’accompagnement scolaire adapté aux besoins de l’enfant et la pratique collective de la musique. «Juste le fait que ça puisse changer autant de choses, dans Hochelaga-Maisonneuve, c’est magnifique. L’impact et le changement sont réels dans la communauté», lance Gabrielle Laïla Tittley, en rappelant sa rencontre avec l’organisme.

Le Garage à musique comporte trois volets: la pratique collective de la musique qui favorise la démocratisation de la musique et de la culture par le biais des dons d’instruments et des ateliers d’éveil musical.; la pédiatrie sociale en communauté qui mise sur les forces de l’enfant et de celles qui l’entourent; et l’accompagnement scolaire adapté, en partenariat avec Je Passe Partout, pour offrir aux enfants et jeunes du quartier des tuteurs spécialisés et bénévoles répondant à leurs besoins, en lien avec le milieu scolaire et dans un mode individuel ou collectif.

Le projet permet aux enfants et aux jeunes d’acquérir des outils et habiletés pour obtenir un équilibre personnel, dans une approche globale de l’enfant et du jeune. Enfin, le Garage à musique favorise l’accès et la persévérance scolaires, tout en permettant de contribuer à réduire la criminalité juvénile. Enfin, le Garage à musique prévoir un accompagnement qui favorise des actions centrées sur les forces des enfants, des familles et le potentiel créatif de la communauté, selon la notion du «village responsable de ses enfants» qui s’inscrit dans une approche globale d’intervention avec les enfants et leur cercle.

Tout donner

Le succès des événements musicaux et de la vente des créations des artistes visuels est tel que Gabrielle Laïla Tittley s’est acoquiné cette année avec une collègue Laura Bédard de la Galerie Zone Orange qui l’aide dans la gestion de L’amour passe à travers le linge, en plus d’une équipe pour une aide spontanée, au fil des demandes. «J’espère que ça va juste se solidifier d’année en année, et que ça puisse durer pour toujours! C’est mon projet préféré de tout! L’ambiance de L’amour passe à travers le linge est juste magique. Tout le monde est bénévole et tout le monde le fait avec coeur. Il y a juste une ambiance de pur amour, de bonheur et de légèreté. On est tous là dans un esprit de générosité et d’amour. On est tous pas là pour nous. Il n’y a personne qui a quelque chose à prouver, on est là pour quelque chose d’autre. Ça fait vraiment du bien», admet Tittley.

Et c’est bien parti pour que cela perdure puisque l’événement caritatif ne cesse de prendre de l’ampleur et, en plus d’accumuler les nouveaux commanditaires (pour l’impression, les t-shirts, le transport, la salle), il est fort probable qu’il s’associe avec un autre gros joueur du milieu culturel, sous peu. Si l’identité de celui-ci demeure encore un mystère, il est déjà possible de dire que le but de cette association serait de donner une belle visibilité automnale à L’amour passe à travers le linge, tout en jumelant de nouveau art et culture, et engagement social.

À lire aussi:

>> Gabrielle Laïla Tittley en entrevue pour la première édition de L’amour passe à travers le linge

>> Le Garage à musique

Spectacles de collecte de fonds pour L’amour passe à travers le linge 2015

Au Divan orange

Les 1er (Fanny Bloom, Meta Gruau, Choses sauvages, Technical Kidman, DJ Beni BBQ) et 29 mai

À 20h

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!