Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
8 excellents balados québécois
Société

8 excellents balados québécois

On les écoute à l’heure du bain ou les deux mains enfoncées dans un torrent d’eau bouillante, en faisant la vaisselle. Transportables n’importe où, les fameux podcasts (pour user de l’anglicisme courant) rythment et agrémentent nos vies. À l’aube de l’automne et de notre hibernation imminente, le hygge, diront les «scandiphiles», voici huit balados québécois qui méritent de se tailler une place au creux de vos écouteurs.

Synthèses – Le cas Valérie Leblanc

Synthèses, c’est une série captivante qui explore des meurtres non résolus, créée par la boîte outaouaise Transistor. Le balado narratif de ce genre est en vogue et c’est donc avec intérêt qu’on en découvre un fait au Québec avec soin et qui n’a pas grand-chose à envier aux géants de la radio américaine NPR (Serial), par exemple. On est en immersion dans l’environnement du meurtre de Valérie Leblanc, jeune étudiante retrouvée dans un boisé. On retrace les événements du meurtre sordide à travers des témoignages. Le montage sonore est vraiment très réussi. (V. Thérien)

transistor.media/nos-balados/syntheses/


 Aujourd’hui l’histoire

Posé et toujours très bien préparé, l’animateur radio-canadien Jacques Beauchamp tend sa perche à des passionnés en tous genres. D’un épisode à l’autre, on oscille entre sport, politique et art, en partant tout aussi bien à la découverte d’une grande cinéaste comme Agnès Varda que d’une sordide histoire de sectes comme celle des suicides collectifs de L’Ordre du Temple solaire. Parmi nos coups de cœur des mois passés? L’autopsie du spectacle mythique Magie rose, l’un des faits d’armes les plus retentissants de la carrière de Diane Dufresne, un grand concert qui a eu lieu au Stade olympique de Montréal en août 1984. Difficile d’en rendre compte avec autant de détails précis et d’émotions que la chroniqueuse culturelle Marie-Christine Blais. (C. Genest)

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/aujourd-hui-l-histoire


La 3e personne

Autre balado à recommander, orienté vers le crime, mais dont l’approche est plus humaine: La 3e personne, de Magnéto, une boîte de maîtres de l’audio qui font autant dans la création sonore que dans la fiction. On comprend toute l’importance du dialogue dans le chemin vers la guérison. Dans chaque épisode, des hommes et des femmes nous racontent leur expérience en justice réparatrice. Qu’est-ce que la justice réparatrice? C’est une réponse au crime en misant sur une rencontre volontaire de trois personnes: une victime, une personne ayant commis un crime et un membre de la communauté. On les suit dans leur démarche vers la lumière. (V. Thérien)

soundcloud.com/magnetobalado/sets/la-3e-personne


Trafic 

Voilà un balado qui se dévore à la manière d’un thriller, d’un roman policier terriblement enlevant. Le hic, c’est que tout ce qu’on y raconte est vrai et souvent très glauque, à la limite du supportable. Produite par Télé-Québec, cette enquête journalistique en six actes sonde les bas-fonds de la prostitution juvénile par l’entremise d’intervenants communautaires, de proxénètes, de policiers et d’adolescentes qui se sont vues embrigadées dans ce monde à la fois fermé et lucratif. Certaines s’en sauvent, d’autres restent. Les récits mis en lumière par Trafic dérangent, certes, mais on ne peut faire la sourde oreille devant ces témoignages qui font écho aux faits divers récurrents et au phénomène télévisuel Fugueuse. (C. Genest)

https://trafic.telequebec.tv/


Bajada Dialogues

On l’aime déjà comme musicien, mais il s’avère que Jason Bajada est aussi un fin intervieweur. Avec toute la sensibilité qu’on lui connaît, l’auteur-compositeur-interprète bilingue reçoit d’autres créateurs chez lui pour discuter de choses et d’autres, d’art et de chansons, surtout. Interrogé par un collègue, les Ogden Ridjanovic (alias Robert Nelson), Alexandre Soublière et Lydia Képinski de ce monde se livrent de façon tout à fait candide, voire carrément décontractée. Politique, alimentation, spiritualité, mode… Tous les sujets y passent. Vraiment. (C. Genest)

https://podcasts.apple.com/ca/podcast/bajada-dialogues


Le nom de ma mère

En 1981, le Code civil du Québec propose un changement majeur: les femmes peuvent maintenant obtenir les mêmes droits que les hommes dans la famille. Celles-ci ont dorénavant le droit de donner leur nom de famille à leur enfant. Pendant les deux décennies qui ont suivi, le nom de famille double gagne en popularité. Ce balado documentaire composé en cinq épisodes explore deux générations de femmes qui s’ouvrent sur les raisons et surtout l’importance des femmes des années 1980 à donner leur nom de famille, raisons qui vacillent entre le lien de filiation, le côté féministe, l’aspect politique et surtout l’égalité du rôle des femmes de cette génération. (A. Beauchemin)

https://player.fm/series/le-nom-de-ma-mere


Pourquoi Julie

En novembre 1994, Julie Masse, star québécoise, est au sommet de la gloire. Adorées par tous, ses chansons se retrouvent partout. En 1995, c’est l’onde de choc: sans annoncer de départ, la jeune femme quitte tout pour se réfugier aux Bahamas avec son amoureux Corey Hart afin d’y fonder une famille. Elle tourne alors complètement le dos au showbizz québécois. Ce balado de RECréation, qui retrace les débuts de la blonde et pulpeuse chanteuse et animé par la journaliste culturelle Émilie Perreault, tente de comprendre le rapport à la célébrité à travers des entrevues et des témoignages de divers artistes québécois. À écouter absolument.
(A. Beauchemin)

https://podcasts.apple.com/ca/podcast/pourquoi-julie/id1471227581


Et vous, au Voir, faites-vous des podcasts? 

On serait bien idiots de ne pas profiter de cet article pour mettre en valeur nos propres offres en baladodiffusion! En effet, autant chez Voir que chez notre publication sœur, L’actualité, nous avons développé dans les dernières années plusieurs séries dont nous sommes plutôt fiers. Tout récemment, nous avons coproduit en association avec le Théâtre Duceppe un balado pour Héritage, première pièce à la distribution presque entièrement afro-descendante présentée sur les planches d’une des grandes institutions du genre au Québec. C’est notre deuxième collaboration avec Duceppe, après Consentement paru l’an dernier à pareille date. Pour en savoir plus sur les premiers instants qui ont fait naître la passion de nos artistes en vedette, vous pouvez également écouter Le Déclic, notre série mensuelle. Notre collègue Antoine Bordeleau a de plus mené une minisérie d’entrevues dans sa chambre d’hôtel au FME, intitulée Rencontres de motels. Du côté de L’actualité, vous devez ABSOLUMENT vous abonner à Esprit de campagne. C’est leur balado politique hebdomadaire où il est question de la campagne électorale en cours. Bonne écoute!

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie