Ne manquez rien avec l’infolettre.

1989

MARIE CHOUINARD

Le corps de chasse

Elle vous échapperait comme un poisson file entre les doigts. Fantasque: le mot lui va très bien. Imprévisible: l’antonyme de banal.

"Quand j’étais dans la vingtaine, il était important que je fasse ce que j’avais à faire pour moi-même. Maintenant j’ai l’impression d’avoir donné les preuves de mon engagement en tant qu’artiste, de créer au-delà de ma personne. J’ai besoin que mon pays me soutienne. Ça me tue de me faire considérer comme un artiste de la relève! Si c’est moi, la relève, que sont-ils, ceux et celles qui viennent après moi?" (Aline Gélinas)

PAUL PICHÉ

Chevalier Ardent

photo: Serge Barbeau

On pourrait parler de la Bolduc. Ou d’Oscar Thiffault. D’un Félix Leclerc ou d’un Gilles Vigneault. Il ne s’agit pas ici de comparer Paul Piché à ces gens, mais de souligner la continuité, l’héritage. Une tradition de chanson québécoise qui est sociale et culturelle, naïve et intransigeante, populaire et intemporelle. Il est de ceux qui réussissent le mieux cette mixture inédite de chanson française, de rythmes rock américains et de folkore québécois. "Un journaliste français a dit que j’étais le chaînon manquant entre Bruce Springsteen et Jacques Brel! Mais dans le fond, je ne suis ni l’un ni l’autre. Je ne serai jamais Jacques Brel et je n’aurais jamais le punch de Springsteen. Je pense que j’ai quelque chose qui est véritablement à moi, qui n’est pas un mélange des deux, mais qui est québécois". (Laurent Saulnier)

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

Et tombe le rideau de fer. Et l’Allemagne est réunifiée. Et la guerre froide est terminée. Et place Tian An Men, un étudiant chinois tient tête à des chars d’assaut. Et l’ayatollah Khomeiny meurt en Iran. Et Marc Lépine abat 14 étudiantes à l’École polytechnique… (S. Proulx)

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie