Ne manquez rien avec l’infolettre.

Mot de l’éditeur

C’est au mois d’août 1985, un soir de semaine au Café Campus (chemin Queen-Mary), entre deux bières, qu’un copain musicien me glisse à l’oreille: "Il me semble que ça prendrait un hebdo culturel à Montréal, comme Now à Toronto. Il me semble que tu serais le bon gars pour partir ça! Viens avec moi à Toronto, je connais les propriétaires de Now, je vais te les présenter." J’avais 26 ans et rien à perdre…

J’y suis resté six mois et j’ai appris. Quand je suis revenu avec mon projet, j’ai eu autant de facilité à convaincre des jeunes de se joindre à cet impossible rêve que j’ai eu de difficulté à convaincre des financiers d’y investir!

Pour la plupart de ces jeunes de l’époque, c’était la chance de contribuer à quelque chose de nouveau, de porteur et, surtout, d’audacieux! Cet enthousiasme des débuts n’a jamais disparu. Je le vois à chaque jour dans les yeux des artisans de Voir. Une équipe hors du commun de jeunes (et moins jeunes aujourd’hui) qui sont prêts à sacrifier la sécurité qu’offrent les grandes sociétés institutionnelles pour participer à un projet qui, après 20 ans, est toujours en mouvement, en mutation.

Nous sommes encore, 20 ans plus tard, le petit baveux indépendant de l’industrie des médias au Québec. Nous sommes fiers de l’être et nous devons le rester car nous le devons au milieu culturel qui nous a adoptés très tôt et nous a permis de nous développer. Nous devons au milieu culturel du Québec de continuer à être un partenaire fiable, consciencieux et honnête, qui ne fait pas de production artistique ni de gestion des arts, mais qui communique le mieux possible à un public affamé cette merveilleuse offre culturelle dont nous bénéficions au Québec, malgré la petitesse de notre marché.

Voir est né le 27 novembre 1986, à 16 pages et 20 000 exemplaires. Vingt ans plus tard, c’est six éditions de Voir à travers le Québec, deux hebdos anglophones, Hour et Ottawa Xpress, totalisant un tirage de 320 000 exemplaires et une moyenne de 300 pages par semaine, pour un lectorat total qui atteint le million. Une famille de sites Web (voir.ca, hour.ca et ottawaxpress.ca) qui rejoint un demi-million d’internautes par mois.

Comme disait l’autre, à 20 ans, on a la vie devant soi!

Merci, c’est grâce à vous!

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie