Ne manquez rien avec l’infolettre.
BloguesLégitime défense

«On appelait même son mari»

Dans la foulée du débat, de la crise, dis-je, entourant la charte des valeurs québécoises, le Bloc québécois a jeté Maria Mourani dehors. Au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, le Bloc ne peut souffrir la dissension au sein de son caucus et pour le Bloc, cette charte assurerait le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Or, qu’a-t-on pu lire ce matin dans le Devoir?

Que Maria Mourani, en bonne porteuse d’utérus, est hystérique:  il faut s’en remettre à l’autorité de son mari pour la calmer.

Angelina Jolie dans Girl Interrupted de James Mangold.

Ça ne s’invente pas!  L’extrait exact est le suivant:

Une source bien placée au Bloc québécois rappelle, sans vouloir la noircir, que Mme Mourani a une personnalité bien à elle qui était parfois difficile à gérer au sein du parti. « Maria charrie constamment. Elle a fait virer fou Gilles Duceppe une dizaine de fois. Il fallait qu’on aille tenter de la calmer. On appelait même son mari, qui est un chic type, pour qu’il lui parle. Il la calmait. Elle revenait. […] C’est une femme brillante, mais qui est incapable de travailler en équipe », soutient cette source.

Eh bien, dites donc! Heureusement que madame Mourani est mariée, et bien mariée à un homme, sans quoi il aurait fallu appeler son père.

 

Ajout: aucun commentaire haineux envers les femmes n’est publié.