Ne manquez rien avec l’infolettre.
Restos / Bars

Café La Mosaïque: bien plus qu’un lait deux sucres

Cela aura pris sept ans à l’équipe pour faire naître le projet du Café La Mosaïque à Lévis. Depuis 2009, le Vieux-Lévis profite d’un café où les employés sont bénévoles et où ce qui importe est plus dans la salle que dans la tasse.

Jaser avec Catherine Tremblay, la coordonnatrice du Café La Mosaïque, c’est découvrir toute la force d’une équipe réunie derrière un projet collaboratif qui pourrait sembler utopique aux cyniques de ce monde. « Nous étions un petit groupe qui avait à cœur de créer un milieu qui encouragerait la mixité sociale et les valeurs d’entraide, d’équité, de responsabilité environnementale et d’esprit critique. Ça manquait à Lévis, un projet comme ça. Le quartier se revitalisait, mais lentement. On voulait lui offrir un projet qui soit porté par les gens afin qu’ils aient envie de s’impliquer dans leur milieu. »

C’est ainsi que le café est né, un espace où non seulement on peut déguster du café (équitable, bien entendu) et manger (des produits bios pour la plupart et locaux), mais où la place est laissée aux rencontres et aux activités. Tout est géré par des bénévoles, qui font autant le service de barista que l’organisation des activités. Catherine explique que lorsqu’un client se rend compte que c’est un bénévole qui le sert, il devient aussitôt encore plus sympathique. Plusieurs attrapent même la piqûre du bénévolat! « On n’a même pas besoin de chercher des bénévoles, les gens s’offrent spontanément! On est choyé. On accueille toutes sortes de gens : des jeunes qui veulent apprendre à travailler, des retraités qui veulent rester actifs, des mamans à la maison qui désirent changer d’air, des personnes aux prises avec la maladie mentale qui travaillent à leur intégration. Et je considère que j’en suis la première bénéficiaire, de ce contact-là. Je m’enrichis beaucoup avec eux. »

Le contact est au cœur de la mission du café, où autour d’un bon cappucino, on peut réparer son grille-pain lors d’un Restaure-Café, inspiré des repair cafes en Europe, ou écouter un concert des élèves de l’école de musique l’Accroche Notes. Tous les mois, des activités sont proposées à la communauté, afin de faire du lieu un endroit propice aux échanges, au-delà du simple restaurant. « L’économie n’est pas qu’une question d’argent. Oui, on veut contribuer au développement économique de la région, mais on veut aussi créer un sentiment d’appartenance. » Et pendant que Catherine expliquait la philosophie qui mène le Café La Mosaïque depuis cinq ans, une cliente s’est exclamée bien fort, assez pour qu’on l’entende dans le téléphone : « On les a adoptés, on les garde! » Mission accomplie, Catherine.

D’ailleurs, le café fêtera son 5e anniversaire le samedi 7 juin de 11 h 30 à 16 h. Une fête des voisins est organisée sur la rue Saint-Louis, fermée pour l’occasion.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie