Maïna Militza : créer sur l'humain
Vie

Maïna Militza : créer sur l’humain

Pour l’anniversaire de sa marque de vêtements, Elisa C-Rossow a organisé un projet: photographier dix femmes représentant Montréal, pour honorer ses collections et célébrer la ville. Entrevue avec l’une d’elles, la maquilleuse Maïna Militza.

Maïna Militza est à la fois maquilleuse et coiffeuse. Au gré des opportunités, elle évolue dans des mondes différents qui convergent tous vers ce qui la définit: une curiosité sans bornes. Toute jeune, Maïna s’initie au dessin et à la peinture et assouvit ainsi sa grande créativité. Quelques années plus tard, ses canevas deviennent les mannequins et artistes avec qui elle collabore. Acteurs et actrices, musiciens et musiciennes sont sublimés par ses pinceaux.

Ses influences évoluent avec son style, toujours ponctué de cette touche unique marquée à la fois par le cinéma et la musique. Sa démarche créative s’impose sur des campagnes, films et projets créatifs d’envergure internationale. Après 16 ans de carrière, Maïna a su bâtir sa démarche et sa propre esthétique.

Elisa C-Rossow: Quelle est la différence entre le milieu du cinéma et celui de la mode?

Maïna Militza: Quand je travaille sur un film, je sens que je fais partie d’un tout et que mon input est réellement important, autant que celui de la direction artistique et de la costumière. Voir ton travail sur grand écran et voir que tout ce que tu as créé fonctionne, c’est vraiment ce qu’il y a de plus valorisant. En mode, ce que j’aime le plus, c’est qu’il n’y a pas de limite. On peut vraiment faire tout ce qu’on veut.

As-tu créé une tendance en 16 ans de carrière?

Au Québec, on suit déjà les tendances de Paris, de Londres et New York. Je ne dirais pas qu’on réinvente la roue, mais je crois qu’on a de grands esprits créatifs et des idées qui n’ont parfois pas été vues ailleurs. Je ne crois pas avoir créé un mouvement ou une tendance, mais je crois que j’ai su inspirer, influencer et donner envie à plusieurs jeunes maquilleurs et maquilleuses de faire ce métier.

Quel moment ou quel projet a lancé ta carrière?

Après environ cinq ans de métier, quand certains photographes et artistes connus ont fait appel à moi, mon nom a commencé à circuler davantage. Je n’étais plus une parmi les autres, mais j’étais devenue une artiste maquilleuse de référence.

Changerais-tu de carrière? As-tu d’autres projets en tête?

Pour l’instant, j’adore mon métier et je suis passionnée par les projets auxquels je collabore, pour encore un moment je crois. Je pense quand même souvent à des projets connexes, par exemple ouvrir une école de maquillage ou avoir ma propre agence d’artistes. Peu importe le projet, ça sera dans le domaine artistique, c’est certain.

maiena-militz

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!

East + 25 à 40 %
Prévente exclusive

East