Ne manquez rien avec l’infolettre.
Vie

Belle et Rebelle : Rebelle et écolo

Le 22 mars prochain, la scène du Théâtre Plaza se transformera en passerelle à l’occasion d’un défilé haut en couleur signé Belle et Rebelle.

Le premier anniversaire de Belle et Rebelle ne passera pas inaperçu. Anne Lespérance, propriétaire de cette petite boutique de vêtements originaux, funky, éthiques et abordables, a décidé d’en faire un événement de marque. Sur la scène du Théâtre Plaza défileront 40 clientes-bénévoles qui se la joueront glamour le temps d’une soirée.

Un gros party en perspective qui a commencé, tout comme la boutique, avec une idée lancée en l’air et qui prend des proportions gigantesques. "J’ai lancé Belle et Rebelle après mon deuxième congé de maternité en me disant que je voulais juste un petit boulot pas trop prenant pour être près des enfants. Je continue d’être surprise chaque fois que quelqu’un entre dans mon commerce. Ça fait un an… et je n’y crois pas encore!"

À l’occasion du défilé, on verra les créations d’une vingtaine de jeunes designers québécois, deux collections françaises équitables, des importations de l’Inde et les vêtements de la boutique en provenance de la Thaïlande.

Les concepts écologique, éthique et équitable sont ancrés depuis longtemps dans la tête d’Anne. À 20 ans, elle rêvait d’ouvrir un commerce de produits biologiques et équitables. Aussi la boutique Belle et Rebelle est-elle née d’une multitude de petites expériences de vie, le tout parsemé de voyages ici et là. "Ça s’est fait naturellement. Je n’ai même pas fait d’étude de marché, je me suis tout simplement lancée en me disant: "Je n’ai rien à perdre!" C’est vrai que je tombe pile dans la mode bio, je suis en plein dedans, mais ce n’est pas quelque chose qui était super calculé, c’était juste une évidence pour moi d’encourager les artisans locaux. Ça fait partie de mes valeurs."

Peu importe, donc, qu’il s’agisse de bouffe ou de mode. Ce qu’elle privilégie, c’est le contact humain. "J’ai toujours été fonceuse et tout ce que j’ai demandé à la vie, je l’ai reçu. Je ressens maintenant le besoin de donner. Quelque part, je vends juste de la "guenille"… mais en même temps, j’offre la chance à de jeunes designers de se faire connaître. Pour la première fois de leur vie, ils vivent de leur passion! Mais j’aimerais faire quelque chose de concret pour la planète, laisser une empreinte sociale. Je crois que Belle et Rebelle, c’est le tremplin pour l’oeuvre de ma vie."

Le 22 mars
Au Théâtre Plaza
Info: www.belleetrebelle.ca