Ne manquez rien avec l’infolettre.
Vie

Cours de couture : Sous toutes nos coutures

Que ce soit pour faire un pied de nez au made in China ou parce que la récession nous happe, ces jours-ci, on a la piqûre pour les cours de couture. Nos bonnes adresses pour apprendre à se servir de ses dix doigts.

Les branchés appellent cela la vague du DIY (pour do it yourself). Nous, on a plutôt envie de nommer ce mouvement "le retour du GBS" (pour gros bon sens). Après avoir maintes fois soulevé l’obsolescence du "prêt-à-jeter", de plus en plus de gens redécouvrent le fait main. Au printemps dernier, The Independent a publié des chiffres concernant l’augmentation phénoménale des ventes de machines à coudre en Angleterre (une hausse de 500 % pour certains modèles en un an!). Ici, ateliers et boutiques proposant des cours de couture se multiplient. Et sans pouvoir révéler des résultats ultra-scientifiques, on a envie de vous dire – après un sondage Facebook et autres "googlages" – que de faire soi-même ses fringues est en passe de devenir le nec plus ultra en matière vestimentaire.

ATELIER ET CONSEILS À LA CARTE

"Non seulement remarque-t-on un engouement pour les ateliers, mais la majorité des gens qui y assistent ont entre 25 et 35 ans", affirme Ginette Verdone, propriétaire d’Effiloché, rue Saint-Hubert. Ouvert depuis un peu plus de deux ans, l’atelier-boutique propose des cours de feutrage, de tricot et de couture, en plus de faire le bonheur des bibittes créatives en mettant sur ses rayons mille et un bouts de textiles, de laine, de fils et d’innombrables boutons. "On sait que tout cela est très cyclique, mais il faut croire que c’est le retour du balancier, une réaction au made in China. Apprendre à coudre, c’est une façon d’individualiser non seulement sa garde-robe, mais aussi la décoration de sa maison", ajoute madame Verdone. Ainsi Effiloché met-il un prof et plusieurs machines domestiques à la disposition de ceux et celles qui désirent apprendre ce que bien des grands-mères ne peuvent plus enseigner. On paye à l’heure (12 $) et on se procure un patron et le matériel nécessaire pour réaliser la pièce de ses rêves. Pas de session suivie, pas de thème particulier. Juste du bon temps passé au son ronronnant des petits moteurs-piqueurs. Les plages horaires ainsi que les tarifs sont détaillés sur le site Internet.

COMMENT DEVENIR UNE PRO EN 10 SEMAINES

Enfin, en 10 semaines, on ne deviendra pas tailleur, mais on aura une base solide en couture. C’est du moins ce que propose Pauline Cossette, directrice de l’école Zig-Zag, avenue du Mont-Royal. Celle qui enseigne depuis plus de 13 ans et évolue dans le fascinant petit monde de la confection depuis "toujours" a décidé d’offrir des cours structurés pouvant être suivis autant dans un but professionnel que personnel. "Il y a à peine 8 ou 9 ans, personne ne voulait coudre. Aujourd’hui, des élèves de 16, 17 et 18 ans viennent apprendre ce métier qui, selon moi, est le plus beau du monde", de nous confier madame Cossette. Pour 295 $, on a donc droit à 10 cours de soir ou de jour, en compagnie de 6 collaborateurs (des petits groupes, donc). On pourra ensuite choisir de poursuivre avec les cours de dessin de patrons, si on a la piqûre! Le site Internet propose un survol complet des tarifs, des horaires et des cours.

CARNET D’ADRESSES /

Effiloché
6252, rue Saint-Hubert
514 276-2547
www.effiloche.com

Zig-Zag, école de coupe et couture
953, avenue du Mont-Royal Est
514 596-0709
www.ecolezigzag.com

ooo

SI ON N’A PAS ENVIE D’EN DÉCOUDRE

Si on a vraiment les doigts pleins de pouces ou pas de temps dans les poches, on se rend chez D A Coudre. Les couturiers de ce petit atelier qui a pignon sur le boulevard Saint-Laurent peuvent faire un bord de pantalon (en respectant la finition originale, S.V.P.) aussi bien que réinventer de A à Z les fringues essoufflées qui peuplent notre coffre en cèdre. La renommée boutique pour hommes Michel Brisson ou encore les designers Christian Chenail et Hélène Barbeau ne jurent que par les finitions impec et les retouches de Pierre Dextrase et ses acolytes. D A Coudre, 4812, boulevard Saint-Laurent, 514 282-4555, www.dacoudre.ca.